Contenu commandité
Une semaine d'actu
Le P'tit Mag
Une semaine d'actu
Tu veux toujours en savoir plus sur le monde qui t’entoure? Le P’tit Mag te présente un rendez-vous parfait pour toi! Chaque samedi, Ève Tessier-Bouchard déniche les nouvelles les plus intéressantes de la semaine. Elle en fait un résumé par de courts textes illustrés et des capsules animées à lire et à voir dans le journal, dans l’appli et sur notre site Web!
Partager
Hommage grandiose à Van Gogh

Le P'tit Mag

Hommage grandiose à Van Gogh

Vincent Van Gogh est un peintre très célèbre qui a vécu au 19e siècle, de 1853 à 1890. Il est né en Hollande, mais a vécu longtemps en France et en particulier en Provence, une belle région du sud de la France, sur le bord de la mer Méditerranée. Il a d’ailleurs peint de nombreuses toiles en Provence. 

Vincent Van Gogh est souvent associé au style de peinture qu'on appelle l’impressionnisme. L’impressionnisme est caractérisé par des petits traits de pinceau très visibles, qui donnent une impression de mouvement. Malheureusement, même si aujourd’hui ses toiles sont dans les plus célèbres musées et valent plusieurs millions, Vincent Van Gogh n’a pas connu le succès de son vivant. Il a vécu dans la grande pauvreté et très seul. 

Pour le mettre à l’honneur, une exposition immersive, appelée Imagine Van Gogh, circule depuis quelques temps. Elle propose de rentrer dans l’œuvre du peintre, grâce à la projection de ses œuvres sur de grandes toiles en tissus. Le visiteur est entouré de ces projections et les œuvres sont aussi projetées au sol. Cela donne le sentiment d’être complètement immergé dans les peintures! 

Un camp de jour en pleine nature

Le Mag

Un camp de jour en pleine nature

Dans la vie, il arrive parfois que nos envies et nos rêves changent et évoluent. On peut commencer une carrière dans un domaine puis changer complètement à un moment donné.

C’est ce qui est arrivé à Josiane Lessard et son amoureux René Théberge. Il y a trois ans, ces deux enseignants ont décidé de changer de vie et ont acheté une ferme à Martinville, une petite ville de la région de l’Estrie. Ils avaient envie d’être plus proches de la nature et de vivre entourés d’animaux. Avec leurs deux jeunes garçons, ils s’occupent aujourd’hui de moutons, de lamas, de lapins, de poules, de vaches et de plein d’autres animaux encore! Leur ferme s’appelle la Bergerie en herbe. 

Dès la création de la Bergerie en herbe, le couple a eu envie de partager sa passion de la nature et des animaux et de faire un projet avec des enfants. Ils proposent donc maintenant des camps de jour à la ferme, pour apprendre plein de choses sur les animaux qui y habitent mais aussi sur le métier d’agriculteur. Les enfants qui y participent aident à nourrir les troupeaux, à nettoyer les poulaillers, à donner le biberon aux bébés agneaux et plein d’autres choses encore. Une fois les tâches de la ferme terminées, les enfants peuvent faire d’autres activités sportives ou artistiques. Leur camp de jour est tellement populaire qu’il ne reste plus de place pour cet été!

Josiane Lessard et René Théberge sont un bon exemple qu’il est toujours possible de changer de métier si le nôtre ne nous plait plus. Il faut juste un peu de courage et beaucoup de passion! Selon un article de Jasmine Rondeau (La Tribune)

Perdu en forêt pendant 16 jours!

Le Mag

Perdu en forêt pendant 16 jours!

C’est toute une aventure qu’a vécue cet été Maxime-André Brodeur, un jeune homme de 26 ans originaire d’Ange-Gardien, en Montérégie, alors qu’il était parti pour quelques jours en Gaspésie. 

Tout commence quand Maxime-André se perd en camionnette et s’enlise dans la boue d’un chemin forestier. Comme il n’a plus de batterie dans son téléphone, il décide d’aller chercher de l’aide à pied. Mais ces forêts sont très denses et surtout, immenses! On s’y perd très facilement sans un bon système de repérage et c’est ce qui est arrivé à Maxime-André. 

Pendant 16 jours, il a marché jusqu’à finalement découvrir un refuge de chasse où il a pu se reposer avant que des chasseurs le retrouvent et l’amènent à l’hôpital. Le pauvre n’était pas très en forme : pendant 16 jours, il s’est nourri seulement d’insectes et de plantes, a dû marcher pieds nus parce qu’il avait perdu ses sandales en plus d’attraper de nombreux coups de soleil.

Pendant ce temps, sa famille s’inquiétait beaucoup et avait alerté les policiers. Mais, comme le dit Claude Dorion, le porte-parole de la police en Gaspésie : «C’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin!». 

Tout finit bien pour Maxime-André puisqu’il a été retrouvé cette semaine! Mais après cette grosse frayeur, il ne partira plus jamais en balade sans un très bon GPS et une boussole! C’est d’ailleurs ce qu’il a demandé comme cadeau pour son anniversaire qu’il célèbrera bientôt entouré de sa famille bien heureuse de l’avoir retrouvé! Selon un article de Pascal Faucher (La Voix de l’Est)

10 mois de prison pour cyber-intimidation

Le Mag

10 mois de prison pour cyber-intimidation

Une dame de 61 ans de la région de Thetford Mines vient d’être condamnée à 10 mois de prison pour avoir diffusé sans consentement des images très intimes d’un homme qu’elle a fréquenté durant quelques jours. L’homme, quant à lui, s’est malheureusement enlevé la vie après la diffusion des images. Une bien triste histoire de cyber-intimidation.

La cyber-intimidation est une réplique de l’intimidation dans la vie réelle, mais elle peut prendre des ampleurs démesurées car tout se répand très vite en ligne. 

Parmi les comportements qui constituent de la cyber-intimidation, on peut compter : 

  • Publier des insultes ou des menaces, en commentaires par exemple, mais aussi en messages privés;
  • Harceler quelqu’un en ligne; 
  • Utiliser les réseaux sociaux pour humilier quelqu’un en publiant des photos honteuses et en répandant des rumeurs; 
  • Créer des faux comptes au nom de quelqu’un pour lui faire dire des choses fausses; 
  • Faire des sondages sur Internet pour inviter les gens à voter sur quelqu’un; 
  • Et, plus généralement, tout comportement qui ne serait pas acceptable dans la vraie vie.

Toutes ces actions, selon leur niveau de nuisance, peuvent être passibles de poursuites en justice.

Ces comportements sont graves et peuvent faire beaucoup de mal aux victimes. Ils peuvent conduire quelqu’un vers une profonde dépression si elle ne trouve pas de soutien dans son entourage. Aujourd’hui, près d’un adolescent sur 10 dit avoir déjà été victime de cyber-intimidation. Mais ça ne concerne pas que les jeunes et les adultes aussi en sont victimes.

Pour lutter contre la cyber-intimidation, évite à tout prix d’y contribuer! Parfois, un simple «J’aime» sur les réseaux sociaux sous un commentaire blessant envers une personne peut venir renforcer son sentiment de détresse. Ne repartage rien qui te parait offensant envers quelqu’un.

Tu peux aussi alerter tes amis qui se comporteraient de manière blessante en ligne. Et si cela va trop loin, ou si toi-même tu es victime de cyber-intimidation, tu ne dois jamais hésiter à en parler avec un adulte de confiance dans ton entourage. Tu n’as pas à subir ça tout seul et tu ne dois pas te sentir coupable d’en être victime!