Contenu commandité
Une semaine d'actu
Le P'tit Mag
Une semaine d'actu
Tu veux toujours en savoir plus sur le monde qui t’entoure? Le P’tit Mag te présente un rendez-vous parfait pour toi! Chaque samedi, Ève Tessier-Bouchard déniche les nouvelles les plus intéressantes de la semaine. Elle en fait un résumé par de courts textes illustrés et des capsules animées à lire et à voir dans le journal, dans l’appli et sur notre site Web!
Partager
<em>Captain</em> Tom devient chevalier!

Le P'tit Mag

Captain Tom devient chevalier!

Tom Moore, alias «Captain Tom», un ainé britannique, s’est lancé le défi de faire 100 tours de son jardin en quelques jours pour son 100ème anniversaire en avril dernier. Il souhaitait ainsi recueillir des sous pour aider à combattre le coronavirus. 

Grâce à ce défi, très impressionnant pour un homme de son âge, Tom Moore, a réussi à récolter une somme de 33 millions de livres, soit environ 56 millions de dollars canadiens. Il a remis cette somme aux services de santé britanniques, pour aider les soignants à lutter contre le virus de la COVID-19. Cette bonne action extraordinaire lui a même valu d’entrer dans le livre des records Guiness! 

Le jour de son anniversaire, Tom Moore a été honoré lors d’une célébration nationale. Comme c’est un ancien combattant et qu’il a fait la guerre, il a été nommé « colonel honoraire » par le premier ministre du pays, Boris Johnson. Vendredi dernier, il a reçu un autre grand honneur! Il a en effet été fait chevalier par la reine Elisabeth II elle-même! 

La cérémonie a eu lieu au château de Windsor et la reine a utilisé l’épée ayant appartenu à  son père, le roi Georges V, pour anoblir Captain Tom. C’est la première cérémonie de ce genre depuis le 19 mars. Toutes les autres cérémonies ont été annulées en raison de la Covid-19, mais une exception a été faite pour Tom Moore. 

Après la cérémonie, Tom Moore était très heureux. Il a même dit qu’il était très impressionnée et que cette journée avait été fantastique pour lui ! Comme quoi la vie peut nous réserver de belles surprises pendant au moins 100 ans !

La campagne qui dit non à la haine!

Le P'tit Mag

La campagne qui dit non à la haine!

Depuis plusieurs semaines, de nombreuses grandes entreprises ont pris la décision d’arrêter temporairement de payer de la publicité sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, dans le cadre d’un mouvement mondial appelé #stophateforprofit (en français : non à la haine pour les profits).

Ces entreprises souhaitent ainsi priver Facebook et Instagram de revenus publicitaires pour les faire changer de politique en ce qui concerne la modération des contenus qui y sont publiés. En effet, ces réseaux sont jugés beaucoup trop tolérants envers les nombreux messages de haine et les fausses nouvelles qui sont publiés par ses utilisateurs. En arrêtant de payer des publicités, ces entreprises veulent faire réagir Facebook et Instagram en les attaquant directement dans leur portefeuille ! Ils veulent que ces réseaux soient plus réactifs et ne tolèrent plus ce genre de messages. La publicité présentée sur ces plateformes est leur principale source de revenus alors ça pourrait les faire réfléchir s’ils font moins de sous ! 

Parmi les 600 entreprises qui participent au mouvement #stophateforprofit, on compte de très grands groupes, comme par exemple Coca-cola, Lego, Adidas ou encore Starbucks. Au Québec, par exemple, le gouvernement et tous ses organismes a décidé de suivre le mouvement également pour tout le mois de juillet. Espace pour la vie, qui gère le Planétarium, le Jardin botanique, l’Insectarium et le Biodôme de Montréal, a décidé de faire de même. 

Mark Zuckerberg, le directeur de Facebook, qui possède aussi le réseau social Instagram, a annoncé qu’il allait rencontrer les représentants des 3 associations qui ont lancé le mouvement, dont la grande organisation américaine National Association for the Advancement of Colored People (Association nationale pour l’avancement des personnes de couleur, en français). D’autres actions sont prévues et nous suivrons ce dossier pour toi. 

Une patrouille mère-fille !

Le P'tit Mag

Une patrouille mère-fille !

Lundi dernier, une maman et sa fille, toutes deux policières, ont pu faire pour la première fois l’expérience de patrouiller ensemble. Shirley Simard et sa fille Raïssa Lavoie-Simard ne sont en effet pas postées au même endroit : Shirley est postée à Alma et Raïssa dans la MRC de Beauharnois-Salaberry. Alors, lorsque Raïssa a pris quelques jours de congés chez sa maman, elle en profité pour faire une journée de patrouille avec elle, avec l’autorisation de son supérieur.

Les deux étaient très heureuses de ce beau moment passé ensemble! Suite à cette journée, Raïssa a dit : «C’est tout de même une journée normale pour nous, mais on est fières de travailler ensemble ! C’est super plaisant». 

Shirley s’est aussi dit très fière d’être policière et de pouvoir patrouiller avec sa fille. En effet, il y a quelques années, il n’était pas possible pour une femme de devenir policière. La première femme à exercer ce métier au Québec s’appelait Nicole Juteau et elle a intégré la Sûreté du Québec en 1975. Il y a donc 45 ans. Et cela n’a pas été facile au début! De nombreux policiers ne voulaient pas travailler avec elle. 

Aujourd’hui, 20% des policiers sont des femmes. Et c’est même une femme, Johanne Beausoleil, qui dirige la Sûreté du Québec. 

Shirley et Raïssa ont très envie de renouveler leur expérience, mais cette fois-ci, dans la région de Raïssa!  

D'après un texte de Mariane Guay, Le Quotidien