Une rentrée brassicole attendue

CHRONIQUE / Les journées ensoleillées et chaudes ne sont pas encore chose du passé, mais l’été s’en va tranquillement et la rentrée a bien débuté.

Du côté des brasseries, celle-ci est souvent signe d’une perte de vitesse dans les ventes de bières. La période la plus forte est, bien entendu, en période estivale. Mais la rentrée, c’est également le prétexte de se préparer à différents styles de bières qui font leur apparition à l’automne.

Harvest Ale/Bière de récolte

Brassée avec du houblon fraîchement récolté quelques heures avant la brasse, les bières de récolte sont de plus en plus populaires, car les houblonnières québécoises sont de plus en plus légion. Le houblon se doit d’être frais, encore humide et sur son pied. Contrairement aux houblons séchés et pressés, les houblons frais procurent une bonne dose de chlorophylle et fournissent une amertume plus fraîche. Ce n’est pas qu’une impression.

Les bières à la citrouille 

Elles ne contiennent pas forcément de citrouilles, mais sont brassées avec les mêmes épices que l’on retrouve dans les tartes à la citrouille, ou plutôt les « Pumpkin Pie ». On les appelle d’ailleurs les « Pumpkin Ale » aux États-Unis. L’arrivée des bières à la citrouille souligne l’arrivée de l’automne et des érables en couleur. C’est une très agréable bière automnale qui se marie très bien avec un gâteau à la citrouille, partageant les mêmes épices (gingembre, cannelle, girofle et poivre pour certaines).

Les bières aux pommes

Au Québec, les bières aux pommes se font de plus en plus présentes. Souvent, les brasseurs vont préférer mélanger du moût de pomme frais à celui de la bière. Une technique qui permet de profiter pleinement des saveurs et du goût de la pomme. La pomme, c’est l’automne au Québec. Les bières aux pommes, c’est le Québec.

Les bières de Noël

Trop tôt pour les bières de Noël ? Figurez-vous que, selon la tradition, elles doivent être disponibles au 1er novembre et distribuées avant les fêtes pour en profiter pendant les fêtes. La tradition des bières de Noël commence donc bien plus tôt que le 25 décembre, puisqu’il faut la brasser et lui offrir une période de garde.

+

SUGGESTIONS DE LA SEMAINE

Kruhnen Rha Barbarus/Saison Rhubarbe

Description

Une bière de type saison accompagnée d’une belle quantité de rhubarbe qui aura poussé jusqu’à mi-juillet. Le temps de brasser la bière, la laisser se reposer et l’embouteiller. Nous voilà déjà début septembre.

Dégustation

Au nez, la rhubarbe se fait discrète, car la levure de saison est assez expressive. En bouche, la voilà qui offre une belle amertume franche, bien accompagnée de celle de la céréale et des houblons. Ce n’est pas trop amer et c’est bien équilibré. Un produit « de récolte » fort intéressant à essayer.

Accord

Les charcuteries de type « salaison » comme les jambons séchés sont agréables avec la bière. On s’amuse entre le sel de la charcuterie et l’amertume de la bière, qui laisse paraître quelques notes sucrées en arrière-bouche.

Vrooden Oktoberfest

Description

Les Oktoberfest sont des bières historiquement brassées à la fin de la période de brassage, consommées au début de la nouvelle période de brassage voire même à la fin de l’été.

Dégustation

La céréale caramélisée dicte la première gorgée de bière. Une bière pas trop amère, mais qui présente un équilibre sans tomber dans l’excès, les bières allemandes se doivent d’être buvables, très buvable. En fin de bouche, la légère amertume de la céréale invite à y tremper ses lèvres à nouveau. C’est ça les bières allemandes.

Accords

On y va dans le poulet entier au four, bien beurré sous la peau et légèrement assaisonné. Un accord aussi simple que les moments qui devraient être choisis pour profiter de cette bière. C’est bon la simplicité.