Fauteuil Cloud, inspiré du radôme A350, produit en seulement deux exemplaires

Une part de ciel

À l’heure où la pollution générée par les avions soulève des questions, le constructeur aéronautique Airbus s’est lancé dans le surcyclage. Avec le projet A Piece of Sky, entre 5 et 10 avions, soit 2000 pièces en fin de vie, seront transformées en mobilier design. Une idée lancée par deux jeunes de Bizlab, l’incubateur de start-up d’Airbus. 

+

Lampe suspension Starship, provenant d’un APF A380

Pour la première collection, 11 designers et artisans français ont collaboré à créer une vingtaine d’objets atypiques. Réacteurs, nervures d’aile et hublots deviennent tables, chaises, bibliothèques. Après avoir parcouru des milliers de kilomètres dans le ciel, ces reliques atterriront dans un salon, une chambre ou un bureau. La livraison est prévue pour janvier 2020. La fourchette de prix débute à 150 euros (225 $CAN) et s’envole jusqu’à plusieurs milliers d’euros, selon la rareté de la pièce.

Pour voir l’ensemble de la collection: apieceofsky.com

+

Buffet Calipso, à partir de panneaux de fuselage
Coiffeuse Spok, réalisée avec un encadrement de hublot d’A320
Table Moon Crater, issue d’un réacteur d’A380
Lampe Oxygen I, faite à partir de hublots
Chaise Spinex, à partir d’une nervure d’aile A340
Table basse Window I, avec encadrement de hublot A320