Chaque jour, cette jument de 25 ans surnommée Jenny sort de son écurie pour se promener librement dans les rues de Francfort, en Allemagne, rendues désertes par les mesures de confinement liées au coronavirus. Ce n’est pas un animal sauvage, mais c’est quand même étonnant!
Chaque jour, cette jument de 25 ans surnommée Jenny sort de son écurie pour se promener librement dans les rues de Francfort, en Allemagne, rendues désertes par les mesures de confinement liées au coronavirus. Ce n’est pas un animal sauvage, mais c’est quand même étonnant!

Un répit pour les animaux [PHOTOS] 

Francis Higgins
Francis Higgins
Le Soleil
Quand les humains ne sont pas là, les animaux dansent? Peut-être que oui! Tu le sais, la pandémie de coronavirus oblige tout le monde à rester à la maison, à moins prendre la voiture et à laisser la nature en paix. Il semble que certaines bêtes en profitent — un peu — pour se montrer davantage. As-tu vu plus d’animaux près de chez toi? Partout sur la planète, on voit des bestioles en tout genre se rapprocher du monde des humains. Ils doivent nous trouver bien tranquilles depuis quelques semaines! Voici des exemples…

À Barcelone, en Espagne, des sangliers ont osé s’aventurer en ville. Le sanglier ressemble à un cochon sauvage poilu avec deux longues dents courbées vers le haut. On le voit souvent dans les bandes dessinées d’Astérix!

› Dans un port de Sardaigne, en Italie, des dauphins se sont rassemblés pour nager là où il n’y avait plus que des bateaux de marchandises et des traversiers.

Des sangliers sauvages viennent manger de l’herbe à proximité de résidences sur l’île de Corse.

 Au pays de Galles, en Grande-Bretagne, des chèvres sont sorties de leurs champs pour envahir une ville.

Dans le parc de Yosemite, aux États-Unis, on voit quatre fois plus d’ours qu’à l’habitude. Des lynx et des coyotes aussi.

Ce jeune puma sauvage s’est faufilé dans les rues de Santiago, au Chili.

À Paris, en France, plusieurs sont surpris d’entendre le chant des oiseaux. En vérité, ce n’est pas parce qu’il y a plus d’oiseaux que d’habitude, mais plutôt parce qu’il y a moins de bruit. Sans la pollution sonore des voitures et autres engins, on entend mieux les petits gazouillis! «Les animaux sont dépollués du bruit humain», disait un chercheur.

Des oiseaux volent devant la tour Eiffel, à Paris.

Tu connais Venise, cette jolie ville d’Italie bâtie sur des îles entourées de canaux. Comme les bateaux se font rares, l’eau est plus propre et plus claire. Ç’a permis aux poissons de revenir et à l’écosystème de reprendre du poil de la bête.

Ça, ce sont de bonnes nouvelles!

Sources: Agence France-Presse, La Presse canadienne, Radio-Canada, National Geographic, L’Obs 

+

Écris-nous!
As-tu vu des animaux intéressants près de chez toi récemment? As-tu pu les photographier? Si oui, envoie-nous les images à lemag@lesoleil.com et raconte-nous ce qui s’est passé.