Pour sa 11e présentation, le Marché de Noël allemand se bonifiera de 15 nouveaux kiosques, il en comptera 83 au total, et devra ajouter la rue Sainte-Anne dans le périmètre des activités pour accueillir les nouvelles installations.

Un marché de Noël allemand grösser

À sa 11e présentation, le Marché de Noël allemand prend encore de l’expansion. Cette année, le site se bonifie de 15 nouveaux kiosques et doit ajouter la rue Sainte-Anne dans le périmètre des activités pour accueillir les nouvelles installations.

Plus gros, ou grösser en allemand, s’applique parfaitement pour décrire la croissance de l’événement qui se déroulera du 22 novembre au 23 décembre.

Pour le maire de Québec, le Marché de Noël s’inscrit parfaitement dans le plan stratégique de développement touristique de la Ville.

Il n’a d’ailleurs que des félicitations pour l’organisation qui gère, selon lui, parfaitement sa croissance. «Il y avait 19 kiosques la première année. En 2018, il y en aura 83, soit 15 de plus que l’an passé.»

Pour lui, les retombées économiques sont indéniables. En 2017, 136 000 personnes ont visité le marché, soit une hausse de 15 % par rapport à 2016.

Pour ces raisons, la Ville a conclu une entente triennale d’aide financière, faisant passer la contribution de la Ville de 130 000 $ à 263 000 $ par an. L’événement dispose d’un budget total de 1,2 million $.

En plus des jardins de l’Hôtel-de-ville, de la place de l’Hôtel-de-Ville et de la rue des Jardins, l’événement sera aussi présenté sur la rue Sainte-Anne qui accueillera les nouveaux kiosques. Il y aura aussi de l’animation.

Olivia Lexhaller, l’une des organisatrices du marché, indique que la programmation portera sur le partage de traditions européennes authentiques, de la cuisine au chant en passant par le théâtre et la musique.