À l’avant : Gaël Vidricaire (prix Stéphanie-Bois-Houde), Sabrina Lemay (chef cuisinière de l’année, région de Québec) et Jérémy Billy (chef pâtissier de l’année, région de Québec). Dans la deuxième rangée : Frédéric Laplante (prix Urs-Abrecht) et Sébastien Bonnefis (à l’extrême droite, prix Étienne-Bernard), entourés des autres nommés.
À l’avant : Gaël Vidricaire (prix Stéphanie-Bois-Houde), Sabrina Lemay (chef cuisinière de l’année, région de Québec) et Jérémy Billy (chef pâtissier de l’année, région de Québec). Dans la deuxième rangée : Frédéric Laplante (prix Urs-Abrecht) et Sébastien Bonnefis (à l’extrême droite, prix Étienne-Bernard), entourés des autres nommés.

Trois chefs du Groupe La Tanière se distinguent

Raphaëlle Plante
Raphaëlle Plante
Le Soleil
Trois chefs du Groupe La Tanière ont brillé, dimanche, alors que la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec (SCCPQ) remettait ses prix annuels pour la région et l’est de la province lors d’un brunch qui s’est tenu au Grand Marché.

Ainsi, la chef copropriétaire du bistro L’Orygine, Sabrina Lemay, a été sacrée chef cuisinière de l’année pour la région de Québec. Mme Lemay, dont l’établissement faisant partie du Groupe La Tanière a reçu la prestigieuse cote quatre diamants CAA-AAA il y a à peine un mois, était en nomination aux côtés de Nikolas Couture (Louise Taverne & Bar à vin), Julien Masia (ARVI) et Philippe Castel (Résidence Le Saint-Patrick). 

Le chef pâtissier du Groupe La Tanière, Jérémy Billy, a quant à lui remporté le titre de chef pâtissier de l’année pour la région. C’est donc M. Billy qui a récolté le plus de votes de ses pairs membres de la SCCPQ, qui devaient choisir entre lui, Joël Lahon (Fairmont Le Château Frontenac), Philippe Petrazzini (Petrazzini Artisan Pâtissier) et Olivier Tribut (École hôtelière de la Capitale).

Le prix Urs-Abrecht, remis à un membre de la SCCPQ qui s’est distingué au cours de sa carrière, a été décerné au chef-propriétaire du Groupe La Tanière, Frédéric Laplante. D’abord chef du restaurant La Tanière sur le rang Saint-Ange, près de Saint-Augustin-de-Desmaures, M. Laplante a depuis été derrière le restaurant Légende, puis de la renaissance de Tanière3 à place Royale, où se trouvent aussi le bistro L’Orygine et le comptoir de douceurs glacées Kerrmess. Il a su transmettre à de jeunes chefs talentueux toute sa passion et son savoir du métier, qu’il contribue à faire rayonner par son dévouement et sa contribution auprès de la relève.

L’année de Gaël Vidricaire

Gaël Vidricaire, entourée du maître de cérémonie Simon McGrath-Martel et de la chef Marie-Chantal Lepage

La chef pâtissière Gaël Vidricaire a eu droit à une nouvelle reconnaissance, dimanche, alors qu’elle a reçu le prix hommage Stéphanie-Bois-Houde qui reconnaît la compétence, l’intensité, la promotion d’une cuisine authentique et la mise en valeur de la profession pour la relève féminine. Ce prix, nommé à la mémoire de la regrettée critique gastronomique du Soleil, avait été décerné pour la première fois l’an dernier à Sabrina Lemay. 

Pour Mme Vidricaire, propriétaire d’une pâtisserie à son nom rue Crémazie, dans le quartier Montcalm, il s’agit d’un nouvel honneur décerné par ses pairs après avoir été sacrée chef pâtissière de l’année dans la province lors du Gala de la présidence de la SCCPQ, en mai dernier. Elle succédait alors à la chocolatière Julie Vachon.

Les chefs récompensés du Groupe La Tanière : Jérémy Billy, Frédéric Laplante et Sabrina Lemay

La pétillante pâtissière a confié au Soleil que les choses ont bougé beaucoup depuis la réception de ce prix au printemps dernier. Gaël Vidricaire signe depuis peu une partie de la carte des desserts du restaurant Le Quarante 7 et décembre s’annonce fort occupé avec la confection de bûches modernes et autres douceurs des Fêtes qui conquièrent une clientèle sans cesse grandissante.

Implication remarquée

Signalons enfin l’implication du directeur de la SCCPQ-région de Québec, Sébastien Bonnefis, qui a reçu le prix Étienne-Bernard pour sa persévérance et son engagement pour sa profession. Enseignant au Collège Mérici, M. Bonnefis a notamment travaillé d’arrache-pied avec son équipe pour rassembler au printemps dernier les professionnels de la province au gala national tenu à Québec, qui était consacré à la relève.

À LIRE AUSSI: Le restaurant L’Orygine obtient ses quatre diamants 

Gaël Vidricaire chef pâtissière de l’année au Québec

Le maître de cérémonie Simon McGrath-Martel et Sébastien Bonnefis