Top 5 pour stimuler les petites oreilles en voiture

Quelques suggestions de disques et de livre-audio, testés pour vous, pour garder les oreilles des petits stimulées pendant les voyages en voiture.

1) La mémé et la mouche

Comptines, jeux de mots, entourloupes amusantes autour des pays du monde, des chiffres et de l’alphabet... Chantées avec beaucoup d’humour par Thomas Hellman et Emilie Clepper, les chansons de La mémé et la mouche sont à la fois éducatives, rythmées et variées (de bonnes caractéristiques pour éviter de lasser les oreilles parentales). Cet hommage à Alan Mills, un des grands noms du folk canadien, qui s’est notamment fait connaître à Radio-Canada avec des chansons en anglais et en français, est accompagné d’un livre illustré par PisHier, publié aux éditions La Montagne secrète. On peut donc occuper les mains en plus des oreilles…

2) Les 4 saisons

Si vous pouvez compléter Prout-prout-prout que je t’aime... (un classique dans bien des camps d’été), vous connaissez les Petites tounes. Le sympathique quatuor de cabotins crée de la musique pour enfants depuis plus de 20 ans. Une longévité qui aurait été impossible sans un investissement musical marqué et un sincère intérêt pour le jeune public. Leur cinquième album en lice, Les 4 saisons, comporte 19 (!) pistes, qui empruntent à une pléiade de styles musicaux. Rythmique péruvienne, pop-rock, reggae, latino, country, chanson de marin, traditionnel québécois… Les parents mélomanes auront une belle occasion de donner un peu de vocabulaire musical à leur progéniture.

3) Les zédemis

Les albums étonnants de Shilvi ont certainement leur place dans la discographie pour enfants non agressante pour les parents. Ma p’tite poupoune et Tid’lidop! ont beaucoup joué chez nous, mais depuis il y a eu La tour de bébelles (un album de chansons de Noël originales), 14 pistes pour débutants et intermédiaires et Les zédemis. Sylvie Dumontier a créé un personnage espiègle à l’imagination débordante et dont le discours est à la fois rafraîchissant et touchant. On aime que les textes soient travaillés, que la musique soit simple, mais pas simpliste, et que les arrangements et instruments versent dans le jazz.

4) Pierre et le loup… et le jazz!

Pierre et le loup… et le jazz!, par The Amazing Keystone Big Band, reprend la célèbre œuvre de Prokofiev qui permet de faire découvrir les instruments de l’orchestre et l’applique au Big Band. Le loup est personnifié par les trombones, le Grand-père par le saxophone baryton, les chasseurs par les trompettes et la batterie. La narration a été confiée à Daniel Lavoie, qui nous présente tout cela de façon limpide, avant de raconter l’histoire — légèrement retouchée — de Pierre et le loup. Musicalement, on voyage dans plusieurs types de jazz (New Orleans, be bop, cool, funk, hip-hop, rock) et les musiciens s’en donnent visiblement à cœur joie.

5) Fables my­tho­­logi­ques, amour, ruses et jalousies

Jolie trouvaille dans la section audio de la bibliothèque que ce disque qui puise dans les mythes grecs pour initier les jeunes (disons 9 ans et plus) à la philosophie. On y présente la Guerre de Troie, Pénélope, Narcisse, Orphée en termes accessibles (mais qui permettent d’acquérir du vocabulaire). Chaque histoire narrée par Hélène Azéma est suivie d’un commentaire de l’auteur, Michel Piquemal qui commente la fable, partage ses réflexions philosophiques et aide à saisir la morale, à retracer l’influence du mythe sur d’autres créations artistiques et à voir comment on peut connecter celui-ci à notre époque. Du matériel de choix pour amorcer de grandes conversations sur l’existence.