Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le coiffeur Alan Mercier nous présente les teintes chaudes qui ont la cote pour 2021.
Le coiffeur Alan Mercier nous présente les teintes chaudes qui ont la cote pour 2021.

Tendances coiffure 2021: simplicité et naturel

Caroline Grégoire
Caroline Grégoire
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Nous voici aux derniers instants de 2020, une année décidément décoiffante. Le premier confinement a fait allonger les repousses. Les plus patientes ont découvert la magie des accessoires, d’autres ont décidé d’épouser leur couleur naturelle. Le moment fut propice à certaines expérimentations, les plus braves n’ont pas hésité à découvrir le coiffeur qui se cache en eux. Il y a eu des succès et de grands échecs capillaires.

Curieuse de voir ce que 2021 nous réserve, je me suis rendue à une journée de création au Salon Maxime de Place Ste-Foy. Mon objectif : découvrir les tendances coiffures de la nouvelle année à nos portes. «La poursuite de la tendance se dessine avec ce que l’on vit. C’est pourquoi la tendance est un retour au naturel», affirme Jonathan Bérubé, propriétaire du salon. Le coiffeur Alan Mercier renchérit : «Les gens veulent être aussi beaux à la maison qu’au salon. Aujourd’hui, le défi pour un coiffeur est de créer une tête qui sera aussi belle coiffée par le coiffeur que par le client. Il doit y avoir une certaine facilité dans la coiffure.»

Une coupe mi-longueur par Pier-Luc Paquet avec un accent de couleur rouge par la coloriste Julie Gervais.
Une frange rideau et travail au niveau de l’épaisseur des cheveux. La couleur est accentuée par des mèches ton sur ton par Élaine Paquet.

Quel style de coupe allons-nous porter?

Si l’on parle des coupes, on nous explique qu’aujourd’hui, tout se porte. Toutefois, de grands courants d’inspirations selon les décennies sont présents. Du grunge des années 1990 au style affaires des années 1980 ou encore les années 1960 et 1970 avec le mouvement «peace and love». «Tout ce qui est simple a la côte, le carré, la frange, le mi-long, les dégradés, les coupes très courtes de style “pixie” et les longueurs infinies. Les gens veulent être beau en tout temps sans nécessairement trop d’entretien», nous précise Alan Mercier.

Un cheveux brun rehaussé par une teinte chaude

Quelle couleur saura sublimer ma chevelure?

La discussion tourne autour du mot «éclat». Notre couleur naturelle a été dévoilée par le confinement. On laissera de côté les couleurs vives. Bien qu’une clientèle désire encore ce style panaché, on se tourne aujourd’hui vers tout ce qui sublime notre éclat. «La grande tendance est de laisser aller la couleur naturelle, mais ajouter de l’éclat avec des mèches. Le côté vrai est très actuel», explique Jonathan Bérubé. Le coiffeur Jonathan (Michel Fortin), copropriétaire, nous détaille les tendances coloration : «Les teintes chaudes, le roux, le rouge, le cuivré, les blonds vénitiens, le chocolat et le moka». Ce qui ne se porte plus : le blond polaire et la teinture grise. 

Jeu de mèches dorées pour un effet lumière. Frange et léger dégradé par le coiffeur Jonathan et couleur par Julie Gervais.
Technique de mèches en «face contouring» sur cheveux longs par Vicky Gauvin.

Et monsieur?

Il se tourne vers une allure prête à porter. On lui coupe les cheveux au ciseau, on aime ses cheveux naturels et ses boucles. La grande tendance «mulet» est de retour. Ici, j’ai eu un frisson, je revois la fameuse coupe Longueuil. Le coiffeur Alan Mercier me précise en riant qu’on parle ici d’une version réinventée qui joue avec les longueurs. Il me parle aussi de la permanente pour homme. Encore un frisson… Alan est encore là pour me rassurer. «La permanente pour homme, on embarque là-dedans. Les hommes qui ont les cheveux raides apprécieront la permanente aux gros bigoudis pour assouplir et pour décoller la racine de leurs cheveux. Pour un “wet look” très tendance, facile et simple. La boucle aide à faire ça, elle ajoute de la légèreté. Chez les jeunes, on la demande beaucoup. On porte le dessus frisé et les côtés taillés.»

Le coiffeur Jonathan (Michel Fortin) porte le «mulet» nouveau genre.

Est-ce que les gestes de soins ont changé?

«Aujourd’hui, les gens ont une plus grande conscience vis-à-vis ce qu’ils reçoivent sur leurs cheveux. Ils veulent le produit naturel, sans parabens. Ils veulent savoir quels sont les produits que nous utilisons sur leurs cheveux.» Cette curiosité vis-à-vis les soins capillaires a poussé Jonathan Bérubé à offrir une carte de soins au lavabo. Dorénavant, il est possible de choisir sa mousse et son traitement. Il nous précise que son salon ne sera jamais le salon d’une seule marque de produit, car la clientèle sait ce qu’elle désire pour se faire belle. 

Info : Le salon Maxime est situé à Place Ste-Foy. salonmaxime.ca

Au salon Maxime, les clients veulent des produits naturels, sans parabens.