Le fondateur de Teangle, Philippe-Olivier Trottier, avec sa grande sœur et collaboratrice Jade-Alexandra Trottier.
Le fondateur de Teangle, Philippe-Olivier Trottier, avec sa grande sœur et collaboratrice Jade-Alexandra Trottier.

Teangle: une vie inspirée par le thé matcha

Francis Higgins
Francis Higgins
Le Soleil
Peut-on rebâtir sa vie une tasse de thé matcha à la fois? Philippe-Olivier Trottier l’a fait, surmontant une période noire pour se lancer corps et âme dans l’exploration de ce breuvage vert de plus en plus populaire. Avec sa boutique en ligne Teangle, il espère faire profiter tout le monde de ses matchas… et de la renaissance qu’ils ont provoquée chez lui. Entrevue avec un jeune homme pour qui l’heure du thé est devenue l’heure de vérité.

Philippe-Olivier Trottier n’a rien de l’image du tranquille buveur de thé. Le gaillard de 6 pieds 9 pouces est un entrepreneur, un musicien de talent et un globe-trotter qui a vécu aux quatre coins de la planète. D’abord en Nouvelle-Écosse, puis à Abou Dabi (aux Émirats arabes unis où il a déménagé à 12 ans), puis à Los Angeles (pour des études universitaires en guitare électrique) avant de revenir à Québec en 2012.

«Je ne me suis jamais vu dans un boulot de neuf à cinq. Je voulais devenir une rockstar. De l’âge de 12 à 18 ans, je pratiquais la guitare six heures par jour. Puis je suis allé en Californie pour poursuivre mon rêve. Living the dream!» lance-t-il.

Son rêve a toutefois tourné au cauchemar. L’isolement, l’anxiété et le manque de confiance se sont transformés en dépression. Il a donc laissé la côte ouest pour se rapprocher des siens, à Québec. Puis son second souffle — des études en intervention sportive à l’Université Laval — s’est aussi soldé par un échec. Un de trop.

«J’étais brisé, en mille morceaux. J’avais beaucoup de stress et d’anxiété. Je suis une personne créative et pleine d’idées, mais je manquais beaucoup de confiance en moi et je n’arrivais pas à sortir de ma zone de confort. Au point d’atteindre rock bottom [le fond du baril]», confie-t-il.

Le fondateur de Teangle, Philippe-Olivier Trottier, avec sa grande sœur et collaboratrice Jade-Alexandra Trottier.


Une bouée de sauvetage

C’est en cherchant une manière de remettre à flot sa vie et sa santé mentale que Philippe-Olivier a trouvé une bouée de sauvetage à laquelle s’accrocher. Une bouée aussi inattendue que colorée : le matcha, ce thé vert japonais finement moulu en poudre.

«En cherchant sur le Web des manières de gérer mon stress, j’ai trouvé un article qui racontait comment des moines bouddhistes consommaient un thé vert nommé matcha pour rester zen pendant leurs méditations. Je n’ai jamais été un consommateur de thé. Je n’avais même jamais entendu parler de matcha! Mais je n’avais rien à perdre, alors j’en ai commandé», dit-il en entrevue téléphonique avec Le Mag.

«Le matcha a vraiment fait une grosse différence. Ç’a complètement changé pour le mieux la personne que j’étais.»

Partir de zéro

Du coup, une voie professionnelle s’est tracée. Si le matcha pouvait faire autant de bien à son corps et à son esprit, il devait partager la nouvelle. Celui qui travaillait de jour à laver des autos consacrait désormais ses temps libres et son argent dans un nouveau projet d’affaires, «le plus gros défi de toute ma vie».

Après tout, qu’est-ce qu’un homme de Québec peut bien connaître au matcha? C’est un peu comme si un Japonais lançait une érablière…

«J’ai fait le tour de la littérature sur les bienfaits du thé vert, un des aliments les plus étudiés et dont on vante les mérites contre l’Alzheimer, le cancer, etc. Mais les études sont basées sur des consommations de six à huit tasses par jour. C’est énorme! Le matcha offre dix fois ces bienfaits en une ou deux tasses par jour seulement.»

Malgré son inexpérience en affaires, il a fondé Teangle (à prononcer à l’anglaise), un nom qui se veut la contraction de tea (thé en anglais) et de triangle, symbole d’équilibre. Son but : offrir au plus grand nombre son «matcha 2.0» fait d’ingrédients naturels à partir de thé récolté dans une ferme familiale traditionnelle à Uji, près de Kyoto.

«Je veux démocratiser le matcha. Ce breuvage a le potentiel de faire du bien à tout le monde, raconte-t-il. À ceux qui aiment déjà le thé vert, à ceux qui veulent ses bienfaits, à ceux qui boivent du café pour avoir de l’énergie, mon matcha est mieux pour eux. Et ce n’est pas du latté qui contient 800 à 1000 calories par tasse.»

Une affaire de famille

Au fil du temps, sa grande sœur Jade-Alexandra Trottier l’a rejoint dans l’entreprise naissante. Elle a quitté l’Australie où elle travaillait comme biologiste marine pour donner un coup de pouce à frérot. «On forme une super équipe. Ç’a toujours été mon rêve de travailler avec ma famille», dit l’homme d’affaires de 27 ans.

Teangle propose quelques saveurs, dont chai, gingembre et citronnelle, cérémonial et menthe poivrée. Des boissons «clé en mains, délicieuses right out of the box», promet-il. Toutes exclusivement disponibles dans sa boutique en ligne, opérée depuis ses bureaux à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Les affaires vont bien, assure-t-il, malgré la COVID-19. «On s’estime chanceux. On a créé une belle communauté de gens qui s’encouragent à changer leur vie et leur routine. On a triplé notre chiffre d’affaires pendant la pandémie.»

Récemment, Philippe-Olivier Trottier a offert 1145 ensembles de thés matchas aux travailleurs de la santé du Québec. Une façon pour lui de partager avec d’autres la chance qu’il a eue de reprendre sa vie en main.

«Je voulais sortir de ma zone de confort pour que ça ait des répercussions positives sur les autres. Si j’ai réussi à cheminer, peut-être que ça aidera les gens qui sont à ma place.»

Tout ça dans une tasse de thé…

Info : teangle.ca

+

Les trois défis du matcha

En lançant son entreprise de matcha, Philippe-Olivier Trottier savait que trois obstacles se dressaient devant lui. Mais il semble avoir réponse à tout…

• Le goût

«Plusieurs personnes ont eu une mauvaise expérience avec le matcha traditionnel, mais nos saveurs sont variées, faites d’ingrédients naturels et ont un bon goût qui peut rappeler les tisanes ou les smoothies», assure-t-il. Preuve de la confiance en son produit, Teangle a une politique de remboursement à 100 % pendant 30 jours.

• La préparation

Traditionnellement, le matcha se mélange à l’aide d’un fouet. «Pas du tout nécessaire si on veut prioriser le goût et les bienfaits! Pour adopter Teangle au quotidien, on verse de l’eau chaude ou froide dans une bouteille ou un verre, on ajoute une ou deux petites cuillérées de matcha, on mélange et c’est prêt. On va chercher une texture crémeuse très semblable au matcha traditionnel. Et on a des portions individuelles qui se mélangent directement dans une bouteille d’eau. Pas besoin de fouet ni de filtre», dit-il.

• Le prix

Pas donné, le matcha! Pourquoi donc? «Le matcha est un thé de qualité réduit en poudre, alors normal que le prix semble plus élevé pour un petit sac. En vérité, le coût de Teangle est raisonnable, soit environ 0,83 $ par portion, moins cher qu’un café chez Tim Hortons. Comme c’est dix fois plus puissant que le thé vert standard, on en a pour son argent quand on investit dans sa santé avec le matcha!»

+

Pain au matcha et aux pommes

Cuisiner avec le matcha

Il peut être très intéressant et goûteux d'ajouter un peu de matcha à vos recettes préférées. Vous serez surpris du résultat!

Voici ci-dessous quelques suggestions que nous avons pigé parmi les recettes suggérées par Teangle :

Pain au matcha et aux pommes
Boules d'énergie au matcha à la lime
Comment faire le parfait matcha latte

Boules d'énergie au matcha à la lime