Spiritueux sans alcool: la Distillerie des Appalaches lance un «gin alternatif»

Raphaëlle Plante
Raphaëlle Plante
Le Soleil
La Distillerie des Appalaches devient la première distillerie de la région de Québec et de l’Est à proposer un spiritueux sans alcool, le gin alternatif Alphonse. L’entreprise lévisienne connue pour son gin médaillé Kepler souhaite ainsi percer le marché grandissant du sans alcool en offrant une alternative toute québécoise.

«Les spiritueux sans alcool font partie du segment de marché qui connaît la plus grande croissance sur l’échiquier mondial en ce moment. Le “boire moins mais boire mieux” a toujours été au coeur de la vision de la Distillerie des Appalaches. Il nous paraissait donc tout à fait naturel de se pencher sur la question du sans alcool», indique le président de l’entreprise, Dave Ricard, par voie de communiqué.

Le Alphonse devient le deuxième gin sans alcool produit au Québec, après le HP Juniper lancé fin septembre. Ce dernier est l’idée de deux des propriétaires de la brasserie Amiral et est préparé par la distillerie Champ Libre, en Montérégie. Tout comme les spiritueux sans alcool anglais Seedlip, qui connaissent un succès mondial, le HP Juniper est en vente dans des épiceries et boutiques spécialisées. Le Alphonse devrait quant à lui faire son entrée dans les succursales de la SAQ en janvier, mais on peut se le procurer dès maintenant en ligne au distilleriedesappalaches.com au prix de 29,50$/750ml.

Pour élaborer le Alphonse, le maître distillateur Raphaël Lessard a procédé à la distillation sans alcool de chaque aromate séparément pour obtenir le mélange souhaité — fruit d’essais et d’erreurs durant plus d’un an de labeur. Thé du Labrador, camomille, fleur de sureau, tilleul, gingembre, lime et baie de genévrier composent le gin alternatif, tandis qu’une touche d’un «ingrédient secret» provoque ce petit resserrement de la gorge caractéristique de la consommation de spiritueux.

Ce nouveau produit est nommé en l’honneur du grand Lévisien Alphonse Desjardins, représenté sur la bouteille par l’artiste peintre Roxanne Lessard (alias Os Cane) — la soeur jumelle de Raphaël Lessard.

On a goûté

Le Mag a goûté au Alphonse quelques jours avant sa sortie. Le gin alternatif floral est conçu pour être consommé en cocktail. C’est tout de même intéressant d’y goûter seul, mais il est vrai que les arômes qui s’en dégagent sont assez intenses et l’amertume bien présente. Simplement mélangé à du tonique, comme le 1642 suggéré par la Distillerie des Appalaches, c'est bien meilleur et ça ressemble effectivement beaucoup à un «vrai» gin & tonic! 

On a aussi pu apprécier le Alphonse dans deux autres cocktails élaborés par Bar Chaloupe qu'on devrait retrouver sous peu sur le site de la distillerie : «Les abeilles d’Alphonse» avec sirop de miel et gingembre ainsi que lime, et le «Alphonse Club» avec sirop de framboise et lavande de même que zestes d’agrumes. Le spiritueux ajoute une belle complexité aux breuvages et ne fait pas du tout regretter l’absence d’alcool. Une option franchement intéressante pour «pas boire» avec plaisir!

À LIRE AUSSI: Spiritueux à l'érable: une autre médaille d’or pour la Distillerie des Appalaches