Soupe lard et légumes marinés
Soupe lard et légumes marinés

Soupes-repas: les bouillons créatifs de Geneviève Everell [RECETTES]

Raphaëlle Plante
Raphaëlle Plante
Le Soleil
Une imagination sans bornes, voilà ce qui caractérise Geneviève Everell! Et un projet n’attend pas l’autre avec la dynamique jeune femme, qui lance un 10e livre de recettes entièrement consacré aux soupes-repas. 

L’entrepreneure à la tête de Sushi à la maison indique d’emblée avoir fait fi de son syndrome de l’imposteur pour proposer ce nouvel ouvrage où le bouillon est roi. Vrai que Geneviève Everell s’est fait connaître pour ses tartares, sushis et pokés, mais cela n’empêche pas la chef autodidacte de pousser toujours plus loin la création culinaire.

Avec Soupes-repas, elle propose 110 recettes d’inspiration asiatique, avec la touche «funky» qui fait sa signature. «J’ai toujours été un amoureuse des soupes-repas, mais je n’en cuisinais pas vraiment. Je pouvais faire des kilomètres pour aller manger la soupe tonkinoise ou ramen que j’aime, c’est un mets tellement réconfortant!»

La jeune trentenaire originaire du quartier Limoilou, à Québec, a voulu proposer une méthode facile pour préparer de bonnes soupes à la maison. Et elle s’est mise à emmagasiner une foule d’idées pour y arriver, avec une façon de procéder bien à elle.

Soupe saumon et asperges citronnées

«Regardeuse d’images»

«Je suis une regardeuse d’images. Je m’alimente visuellement sur les médias sociaux, j’utilise à fond Instagram en défilant par exemple tout ce qui se rattache au mot soupe. J’emmagasine dans ma tête pendant des mois. Je regarde et j’imagine ce que peut goûter un bouillon tomaté ou crémeux, pour ensuite pouvoir inventer moi-même la recette. Si je peux l’inventer toute seule, alors les gens devraient être capables de reproduire ma recette», souligne Geneviève Everell. 

Elle écrit ses idées, ses lignes directrices dans un des cahiers qu’elle traîne toujours avec elle. Mais la chef confie que ce n’est qu’au moment de cuisiner ses créations afin de les prendre en photo pour son livre qu’elle les a goûtées. «Tout est dans ma tête! Je n’avais jamais testé les recettes avant la séance de photos. J’y goûte avec mon équipe, et on fait alors les derniers ajustements pour finaliser les recettes», explique la chef, précisant que le projet a été réalisé en février, avant la pandémie.

Geneviève Everell propose 110 recettes d’inspiration asiatique dans son nouveau livre. 

La base et un brin de folie

À la base de toute bonne soupe-repas : le bouillon, bien sûr. «Je suis une fan de bouillons clairs, mais j’ai eu un gros coup de cœur pour le bouillon miso crémeux. C’est super facile à faire quand tu sais quel amalgame d’ingrédients utiliser», mentionne Geneviève Everell. Elle propose près d’une vingtaine de bouillons, qui se conservent très bien au frigo et peuvent aussi se congeler.

Quant aux garnitures, il n’y a pas de limites à la créativité de la chef. «Le bœuf effiloché de mon papa dans la soupe, c’est délicieux! Le fromage en grains aussi, et le lard poêlé, qu’il soit salé ou non», énumère-t-elle, bien embêtée de ne donner que quelques coups de cœur. Elle se risquera tout de même avec les soupes ramen and cheese, teriyaki maïs, lard paprika, dumplings au bœuf, thon en tartare (eh oui, dans le bouillon!) ou encore la comfort soup à papa, un bouillon de poulet avec riz garni de croustilles de maïs. «Il y a aussi une bonne vingtaine de recettes végé super intéressantes», note Geneviève Everell. 

Le mot d’ordre : gourmandise. «J’ai ben de la misère à faire des trucs santé, je laisse ça aux autres!» dit la jeune femme en riant, préférant des créations éclatées un brin décadentes.

<em>Soupes-repas</em>, Geneviève Everell, Éditions Goélette, 192 pages, 29,95 $

+

DROIT DEVANT!

Le Québec n’a pas fini d’entendre parler de Geneviève Everell, qui carbure aux projets! Elle révèle qu’elle lancera bientôt une nouvelle publication, cette fois sous la forme d’un magazine qui sera en vente en épiceries «partout au début de 2021». «C’est différent un magazine parce que ça m’amène à toucher un peu à tout à chaque numéro», souligne-t-elle. 

De nouveaux produits Sushi à la maison feront aussi leur apparition dans les épiceries IGA : «des pâtes à dumplings sortent bientôt, et un autre produit s’ajoutera au début de 2021», signale l’entrepreneure, se gardant d’en dévoiler davantage. On apprendra toutefois qu’un 11e livre est déjà en élaboration pour une sortie prévue «l’été prochain». «Je me lance encore un défi en sortant de ma zone de confort», confie Geneviève Everell, laissant planer le mystère. 

Un troisième comptoir Sushi à la maison verra aussi le jour à Blainville, dans les Laurentides, après celui de Québec l’an dernier (dans le quartier Montcalm) et celui de Montréal il y a deux ans. En plus de proposer des bouchées, tartares, pokés et sushis variés pour emporter, les comptoirs ont aussi lancé des boîtes mystères qui font fureur. «Ça nous a sauvé la vie! Chaque mercredi tu réserves pour la semaine suivante [jeudi, vendredi ou samedi]. Le 1er décembre on va dévoiler une boîte réveillon pour Noël, et le 15 décembre, une boîte festive pour le Jour de l’An.» 

Au cœur de Sushi à la maison, une belle gang de «Miss Sushi» qui proposent un service de chef à domicile un peu partout au Québec. «Elles ont bien hâte de pouvoir recommencer à travailler. On prend les réservations pour le printemps et l’été prochain», indique Geneviève Everell, souhaitant très fort que les activités aient repris d’ici là. 

Info : sushialamaison.com 

+

Soupe <em>ramen and cheese</em>

RECETTES

Ramen and cheese 
Pour 2 soupes

Ingrédients

  • 2 tasses de bouillon miso crémeux chaud (voir ci-dessous)
  • 4 hauts de cuisse de poulet
  • Épices ail rôti et poivrons, au goût*
  • 1 c. à soupe de beurre
  • 200 g de fromage à tartiner Le petit crémeux
  • 100 g de nouilles ramen
  • Sel et poivre, au goût
  • Oignons verts ciselés, au goût

Préparation

  1. Suivre les instructions pour faire le bouillon.
  2. Assaisonner les hauts de cuisse de poulet avec les épices.
  3. Dans une poêle, à feu moyen, faire fondre le beurre. Ajouter les hauts de cuisse de poulet et les faire cuire environ 15 minutes. Vérifier la cuisson. Réserver.
  4. Faire cuire les nouilles selon les indications de l’emballage et égoutter. Ajouter le fromage à tartiner et mélanger.
  5. Ajouter les nouilles dans le bouillon. Mélanger.
  6. Dresser les bols en déposant les nouilles au fromage, le poulet et le bouillon.
  7. Garnir d’oignons verts. Servir chaud.

*Note de Geneviève : Les épices ail rôti et poivrons sont faciles à trouver chez votre épicier! Pour ce qui est du fromage, on le retrouve partout et c’est un produit québécois de la fromagerie Boivin.

+

Bouillon miso crémeux 
Donne 4 tasses

Ingrédients

  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 c. à thé de beurre
  • 1 c. à soupe d’ail haché
  • 1 c. à soupe de gingembre haché 
  • 3 tasses de bouillon de poulet
  • 1 tasse d’eau
  • 1 boîte de 400 ml de lait de coco
  • 2 c. à soupe de miso blanc
  • 2 c. à soupe de fumet de poisson
  • 2 c. à soupe de sauce hoisin
  • 2 c. à soupe de sirop d’érable
  • 1 c. à soupe de fécule de maïs délayée dans 2 c. à soupe du bouillon
  • 1 c. à soupe d’huile de sésame 
  • 1 c. à soupe de sauce soya 
  • Fleur de sel, au goût

Préparation

  1. Dans une grande casserole, faire fondre le beurre dans l’huile d’olive. Ajouter l’ail et le gingembre. Faire cuire doucement pendant 2 minutes.
  2. Ajouter tous les autres ingrédients. Porter à ébullition, puis laisser mijoter 30 minutes à feu moyen en brassant de temps à autre.
  3. Ajuster l’assaisonnement.

Note de Geneviève : Ton nouveau meilleur ami pour toujours!

+

Soupe teriyaki maïs

Teriyaki maïs
Pour 2 soupes

Ingrédients

  • 4 tasses de bouillon miso crémeux chaud (voir ci-dessus)
  • 1 c. à soupe de beurre
  • 4 hauts de cuisse de poulet coupés en lanières
  • Sel d’oignon, au goût
  • Sel d’ail, au goût
  • 1/2 tasse de sauce teriyaki
  • 100 g de vermicelles de riz
  • 1/4 de tasse de maïs
  • Gingembre mariné, au goût
  • Feuilles de nori, au goût
  • Graines de sésame noires, au goût
  • Ciboulette ciselée, au goût

Préparation

  1. Suivre les instructions pour faire le bouillon.
  2. Dans une poêle, à feu moyen, faire fondre le beurre. Ajouter le poulet et faire cuire environ 15 minutes.
  3. Ajouter le sel d’oignon, le sel d’ail et la sauce teriyaki. Poursuivre la cuisson 5 minutes. Réserver.
  4. Faire cuire les vermicelles selon les indications de l’emballage.
  5. Dresser les bols en déposant les vermicelles, le poulet, le maïs et le bouillon.
  6. Garnir de gingembre mariné, de feuilles de nori, de graines de sésame et de ciboulette. Servir chaud.

Note de Geneviève : Vous pouvez hacher le gingembre en fines lanières pour vous faire des bouchées parfaites!

Recettes tirées du livre Soupes-repas