Photo 123rf

Quelles sont les limites de la porno?

COURRIER DU LECTEUR / Bonjour, Est-ce que vous avez déjà publié quelque chose sur les hommes qui regardent de la pornographie en disant que c’est normal ? Mon conjoint ne cesse de recevoir et d’envoyer des photos et/ou de courtes vidéos avec des filles pas mal cochonnes… Il a beau me dire que je suis belle, qu’il aime mon corps, qu’il est toujours prêt pour du sexe en ma compagnie, je me sens quand même menacée par ces images. Et je pense que c’est un cercle vicieux. On dirait que ça l’excite de plus en plus. C’est un homme très porté sur le sexe. Il est ici trois jours par semaine et, selon lui, il faut en profiter au maximum. Même mes amies trouvent qu’il parle beaucoup de sexe. On dirait que c’est ça sa vie. Ai-je raison d’être inquiète ? Bien que je lui en parle souvent, j’avoue que je ne comprends pas le cerveau de mon homme…

Bonjour à vous, madame, pour qui l’inquiétude est louable ! Votre questionnement du jour comporte plus d’un volet pouvant expliquer votre état d’âme. Commençons du début.

Pornographie

J’expliquais, il n’y a pas longtemps dans une autre chronique dans ce même journal, que la pornographie est faite pour le monde. Une pornographie propre, juste et appropriée, conçue selon les règles de l’art et destinée à un public adulte en quête d’amusement, ça existe. C’est en fait ce qu’on appelle du divertissement.

De ce fait, reste à savoir ce qui vous dérange dans le visionnement de votre chéri ? L’utilisation d’une consommation « tout-court » ou encore d’un rapport avec la pornographie allant au-delà du dit divertissement ? Parlons ici de vos limites...

Discussions et vidéos à caractère sexuel

Les discussions et vidéos à caractère sexuel, ou communément appelés dans un langage anglicisé courant « sextape » et/ou « sextage », sont un tout autre dossier. Ces dialogues et vidéos amateurs offerts via la voie électronique diffèrent de la simple pornographie de par la relation qu’elles impliquent.

Regarder des acteurs avec qui il n’y a aucune interaction, voilà une chose.

Discuter, même virtuellement, avec une « vraie » personne, implique une distance certainement moins grande qu’un contact humain, mais il y a des échanges, l’escalade d’une montée sexuelle à deux, divers ressentis, une certaine proximité et, surtout, le partage d’une intimité qui semblent, pour plusieurs, réservée qu’au couple. Acceptable ou pas, ce « passe-temps » ? Parlons ici de vos limites, très chère…

Horaire atypique

Travailler dans le nord du Nord, sur les « shifts » ou pour l’armée, alouette, représente nécessairement un défi pour la vie sexuelle. L’important est de trouver l’espace dans un calendrier convenant à chacun. Rattrapage et goinfrage sont à risque de malaise, qu’on se le dise.

Mais encore là, parlons ici de vos limites.

Finalement

C’est bien sûr que ma cloche sonne à l’idée que votre conjoint présente des comportements sexuels allant au-delà des fameuses normes sociales dictées par les règles et une moyenne commune. Ceci dit, ce n’est pas de lui dont je me soucie, mais davantage de vous.

Quelle est votre position par rapport aux agissements de ce dernier ? Quels qu’ils soient, puisque vous êtes sa conjointe, son amoureuse, son amante, votre confort prime également, bien entendu. Cette inquiétude vécue, ces comparaisons, ces remises en question sur votre intégrité physique et sexuelle, ces tentatives de compréhension me laissent présager minimalement un désagrément conjugal ou, maximalement, une relation amoureuse malsaine. Des limites, tous et toutes en ont. Les nommer et les appliquer restent pour plusieurs un challenge monumental. Pour cela, il y a de l’aide. Bonne continuité.