Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard

La connaissance de soi... au lit

Article réservé aux abonnés
COURRIER DU LECTEUR / Bonjour Myriam, voici ce que j’ai compris…On n’est plus au début des années 1900 où c’était l’homme qui devait mener la danse. Le mâle alpha est un mythe et il n’y a pas un mode d’instruction pour avoir des relations sexuelles (…) L’autre doit te dire ce qu’il veut. Chacun est responsable de son propre plaisir.Le meilleur exemple que je peux donner est le suivant. Tu m’invites chez toi pour me faire un bon souper. Si tu ne connais pas mes goûts, tu peux passer des heures à me faire les meilleures coquilles Saint-Jacques au monde. Mais, n’aimant pas les pétoncles, je n’apprécierai pas (malgré l’effort). Si le lendemain tu décides de me faire des sushis et que je n’aime pas le poisson cru, je vais être encore déçu et sûrement toi aussi.Le sexe est comme ça. Si tu ne prends pas le temps de me demander ce que j’aime, tu ne me feras pas plaisir. Tout le monde n’a pas les mêmes goûts !C’est pareil pour l’autre, s’il ne te dit pas ce qu’il aime, il ne sera jamais satisfait !L’important, c’est de savoir ce qui nous excite et le demander à l’autre. L’amour, ce n’est pas une question de préliminaires. Le sexe ne se résume pas à de la pénétration. C’est une connexion entre deux êtres. Il est inutile de s’inquiéter. »