Les dealers pont même linscrit sur leur sachets l'avertissement parental «Utiliser loin des enfants».

Rio: la cocaïne déjà prête pour les sommets olympiques

Les dealers de Rio de Janeiro sont fins prêts pour les jeux Olympiques (5-21 août) et écoulent des sachets de cocaïne et de crack estampillés du célèbre logo aux anneaux olympiques.
La police de Rio a annoncé cette semaine avoir saisi 93 de ces sachets de cocaïne et 28 de crack,  lors d'une opération dans le quartier festif et noctambule de Lapa, dans le centre historique.
Les photos diffusées par la police montrent des sachets fermés par des agrafes autour d'un bout de papier plié sur lequel sont imprimés les logos du comité d'organisation Rio-2016 et les fameux anneaux olympiques du CIO.
L'utilisation de ces logos est strictement réservée aux commanditaires et parraineurs officiels des Jeux, souvent de puissantes multinationales.
Mais les dealers locaux n'en sont plus à une illégalité près et démontrent un sens affûté du marketing: ils poussent le vice jusqu'à inscrire la mention «TM» (trade mark) sur leur sachets, ainsi que l'avertissement parental «Utiliser loin des enfants».
Les guerres entre gangs de trafiquants lourdement armés et les affrontements avec la police font chaque année des centaines de morts à Rio de Janeiro où le narco-trafic, dopé par la misère, alimente une forte insécurité.
Jusqu'à 500000 visiteurs sont attendus à Rio pendant les JO à partir du 5 août.