Malgré l'effet spectaculaire de l'accident, Étienne Doyon, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), précise qu'aucune infraction criminelle ne semble avoir été commise, et qu'«un simple rapport d'accident» a été rempli à la suite de l'impact.

Les Frères Toc fermé jusqu'à nouvel ordre

Le trou laissé dans la façade du restaurant Les Frères Toc, dans le nord de Charlesbourg, après qu'un véhicule récréatif l'eut fracassé jeudi était placardé vendredi matin. L'établissement demeure fermé jusqu'à nouvel ordre.
Malgré l'effet spectaculaire de l'accident, Étienne Doyon, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), précise qu'aucune infraction criminelle ne semble avoir été commise, et qu'«un simple rapport d'accident» a été rempli à la suite de l'impact.
Une inspection du véhicule motorisé sera effectuée par le SPVQ afin de détecter si une défectuosité mécanique pourrait être la source de l'accident.
Pas la première fois
«Ça fait spectaculaire, mais c'est pas la première fois» que le restaurant Les Frères Toc se retrouve impliqué dans un accident du genre. En 2008, une voiture a percuté le commerce du boulevard Henri-Bourassa, causant des dommages non négligeables à la structure du bâtiment.
Vendredi matin, le SPVQ n'était pas en mesure de donner l'ampleur des dommages causés par le véhicule récréatif.
Les cinq jeunes - trois hommes et deux femmes - qui étaient à bord du véhicule lors de l'impact, âgés entre 18 et 20 ans, n'ont subi que des blessures mineures. Selon Étienne Doyon, le trou provoqué par le véhicule récréatif donne sur la cuisine du restaurant.