Orpin sauvage
Orpin sauvage

L’embarras du temps pour la cueillette en forêt [PHOTOS]

En attendant la réouverture de leur restaurant très intime, les chefs-propriétaires de Kebec Club Privé, Cassandre Osterroth et Pierre-Olivier Pelletier, joignent l’utile à l’agréable en faisant de la cueillette de produits forestiers comestibles.

Les deux jeunes chefs, qui ont l’habitude de cuisiner avec des produits de notre terroir boréal, ont même fait de nouvelles trouvailles, tels l’orpin sauvage et les pommes de terre en chapelet. «On fait des conserves avec les feuilles bien épaisses de l’orpin sauvage, qu’on a transformées en genre de relish avec les têtes de violon qu’on a aussi cueillies», explique Pierre-Olivier Pelletier.

Le duo cueille ce qu’il lui est possible de transformer pour en faire des infusions et des conserves, ou en faisant sécher ou surgeler leurs trouvailles. «On va pouvoir s’en servir lors de la réouverture de notre restaurant. Ça nous permet d’économiser et en plus on adore se promener en forêt! On va pouvoir remplacer par exemple le concombre par la clintonie boréale, qui a un goût intense de concombre, avec un côté acidulé», ajoute le chef Pelletier.

Leurs escapades en forêt aux alentours de Québec ont aussi permis au couple de dénicher des fleurs de tussilage et du thé du Labrador (pour des infusions), du poivre des dunes et du myrique baumier (utilisés comme épices), ou encore des bourgeons de peuplier baumier et des pousses de cèdre. Bientôt, ce sera au tour des morilles et des pousses de mélèze ou de sapin d’être récoltées.

Après avoir proposé des boîtes repas pour emporter dans les dernières semaines, les chefs du «club privé gastronomique» de Saint-Roch préparent un nouveau concept pour début juin. «Je suis un fan fini de boulangerie. On veut faire notre pain et de la terrine de foie gras, qu’on pourrait proposer avec un hydromel. C’est plutôt un service apéro, dans lequel on pourra insérer des produits forestiers», signale Pierre-Olivier Pelletier. 

Pour info: @kebecclubprive sur Facebook et kebecclubprive.ca

À LIRE : Alliance gastronomique pour cinq restos de la capitale

Pierre-Olivier Pelletier et Cassandre Osterroth, les chefs-propriétaires de Kebec Club Privé.
Pommes de terre en chapelet sauvages
Clintonie boréale
Poivre des dunes
Myrique baumier
Thé du Labrador
Bourgeons de peuplier baumier
Pousses de cèdre