Célèbre pour sa table étoilée et sa vue sur Paris, la Tour d'argent rouvrira le 3 mai l'ambition de reconquérir dès l'an prochain sa deuxième étoile perdue en 2006.

La Tour d'Argent en quête d'un nouveau souffle

Le légendaire restaurant La Tour d'Argent, en pleine rénovation, est fermé exceptionnellement jusqu'au 3 mai, date à laquelle le nouveau chef Philippe Labbé dévoilera sa carte, avec l'ambition de reconquérir rapidement une deuxième étoile.
Cet établissement fondé en 1582, rendu célèbre par sa vue panoramique sur la Seine et Notre-Dame-de-Paris et sa clientèle de célébrités, vendra aux enchères quelques jours plus tard, le 9 mai, 3000 objets de son patrimoine.
Nappes, couverts, assiettes, verres gravés à l'effigie du lieu seront dispersés chez Artcurial, ainsi que du mobilier et des objets issus des collections de la famille Terrail, propriétaire depuis le début du XXe siècle de cette table prestigieuse. De même qu'une centaine de liqueurs et spiritueux, extraits d'une des plus belles caves de France (350 000 bouteilles et 15 000 références sur la carte).
Côté cuisine, ce restaurant une étoile Michelin, dirigé par André Terrail, a nommé en mars le chef Philippe Labbé, qui officiait à L'Arnsbourg à Baerenthal (Moselle), pour succéder à Laurent Delarbre.
Le chef sera chargé d'imaginer la nouvelle carte de cet établissement connu notamment pour son canard au sang rituellement découpé en salle et ses crêpes «Belle Époque».
Les 15 jours de fermeture de la Tour d'Argent lui permettront de faire tous les tests nécessaires pour cette nouvelle carte, avec l'objectif affiché de reconquérir dès l'an prochain la deuxième étoile perdue en 2006, indique l'établissement, qui avait perdu sa troisième étoile en 1996.
Philippe Labbé, désigné «cuisinier de l'année» en 2013 par le Gault et Millau, a été formé à l'école hôtelière de Strasbourg, et a notamment été chef adjoint du Plaza Athénée à Paris (1996-2001) et chef du Shangri-La, également dans la capitale (2009-2015).