Le restaurant La Tanière, fermé depuis 2014, revivra à la place Royale sous trois enseignes : La Tanière, L’Orygine et Kerrmess. Les deux derniers ouvriront leurs portes dès juillet.

La Tanière renaîtra à la place Royale

Ce n’est pas sous une, mais bien trois enseignes — La Tanière, L’Orygine et Kerrmess — que la Tanière rouvrira ses portes, après quatre ans de dormance, à l’été et l’automne, déplaçant du même coup ses activités à la place Royale.

Table cinq diamants située dans le rang Saint-Ange jusqu’à sa fermeture en 2014, La Tanière et ses deux autres nouvelles entités seront abritées dans le même complexe où prenait anciennement place les Voûtes du Cavour. L’Orygine et Kerrmess ouvriront leurs portes en juillet, alors que La Tanière suivra à l’automne.

De nouveaux visages seront aux commandes des cuisines des trois enseignes. Le chef François-Emmanuel Nicol, qui participait à l’émission Les chefs! en 2017, aura la mission de faire revivre la mythique cuisine de La Tanière, fondée par Laurier Therrien et Chantale Miclette en 1977, puis reprise par Frédéric Laplante et Karen Therrien, de 2002 à 2014.

Une visite à La Tanière nécessitera une réservation préalable, à un mois d’avis, sur Internet. On y promet une immersion dans «un univers méconnu hors norme et avant-gardiste où l’expérience sensorielle laissera place aux essences de notre sol».

Bistro organique

La jeune cheffe Sabrina Lemay dirigera quant à elle L’Orygine. On dit du nouveau bistro organique qu’il «respirera la simplicité et la fraîcheur avec ses plats créatifs inspirés d’un mode de vie moderne».

Finalement, l’«éclosion sucrée» Kerrmess fera appel au côté ludique de ses clients avec ses «sucreries aussi décadentes qu’éclatées». Au lieu des traditionnels classiques chocolatés et vanillés, son menu proposera, au gré des saisons, des gâteries à base de nouveaux parfums tels que la camerise, le sapin et le poivre des dunes.

«Nous sommes extrêmement heureux de dévoiler ce projet d’envergure sur lequel nous travaillons concrètement depuis plusieurs mois, mais qui mijote dans les têtes de Karen et moi depuis plusieurs années! C’est important pour nous de répondre aux besoins et aux demandes de nos clients, mais également de faire preuve de leadership et d’avant-garde sur la scène gastronomique», a commenté le chef propriétaire du Groupe La Tanière, Frédéric Laplante.

Le duo Roxan Bourdelais et Philippe Veilleux, qui a fait sa marque au Ritz-Carlton à Montréal, assurera la direction de la restauration du Groupe La Tanière.