Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.
Laurie Raphaël: réinventer la gastronomie en temps de crise

Restaurants

Laurie Raphaël: réinventer la gastronomie en temps de crise

Le Laurie Raphaël propose des repas gastronomiques de 10 à 12 services dans son établissement de 32 places. Mais ça, c’était avant la crise. Aujourd’hui, ce sont plutôt 500 à 800 repas de deux ou trois services que la brigade du chef Raphaël Vézina s’affaire à préparer chaque semaine dans une formule pour emporter.

Faisant partie des quelques grandes tables gastronomiques de la capitale — moins nombreuses ces dernières années avec la fermeture de l’Initiale, du Patriarche ou de La Crémaillère notamment — le Laurie Raphaël a pris le temps de réfléchir avant de proposer un premier menu pour emporter, le 16 avril. 

Si l’envie de continuer à servir sa clientèle en temps de pandémie grandissait au fil des semaines, il fallait trouver une formule qui s’inscrive en droite ligne avec la philosophie de l’établissement, tout en étant plus abordable qu’une expérience de haute gastronomie sur place.

Les propriétaires du restaurant du Vieux-Port, Raphaël et Laurie-Alex Vézina, ont rappelé l’équipe de cuisiniers pour concocter un menu mettant en vedette un produit du Québec, dont le prix tourne autour de 30 $ à 40 $ par personne. Le premier, avec le crabe des neiges des Pêcheries Raymond Desbois à l’honneur, a connu un vif succès. 

«On en a fait 800!» signale le chef Vézina, qui a trouvé plutôt intense de faire un aussi gros volume de ce crustacé. 

«Pour le homard de la Gaspésie [menu des 15 et 16 mai], on a bloqué ça à 500. On les vendus en 12 heures.»

L’embarras du temps pour la cueillette en forêt [PHOTOS]

Restaurants

L’embarras du temps pour la cueillette en forêt [PHOTOS]

En attendant la réouverture de leur restaurant très intime, les chefs-propriétaires de Kebec Club Privé, Cassandre Osterroth et Pierre-Olivier Pelletier, joignent l’utile à l’agréable en faisant de la cueillette de produits forestiers comestibles.

Les deux jeunes chefs, qui ont l’habitude de cuisiner avec des produits de notre terroir boréal, ont même fait de nouvelles trouvailles, tels l’orpin sauvage et les pommes de terre en chapelet. «On fait des conserves avec les feuilles bien épaisses de l’orpin sauvage, qu’on a transformées en genre de relish avec les têtes de violon qu’on a aussi cueillies», explique Pierre-Olivier Pelletier.

Montego: souper à choix multiples

Restaurants

Montego: souper à choix multiples

CRITIQUE / Le Montego ne fait pas les choses à moitié avec son menu pour emporter, qui compte pas moins de 35 options. Et selon ce qu’on a goûté, la quantité ne diminue en rien la qualité. 

Ça faisait bien 10 ans que je n’avais pas mis les pieds au Montego. Pas parce que ce resto ne me plaît pas, simplement, la vie et mes affectations professionnelles m’avaient menée ailleurs. Mais je sais à quel point cette institution de Sillery continue, année après année, de satisfaire ses inconditionnels. À défaut d’aller manger sur place, j’ai testé son menu pour emporter, ingénieusement baptisé #Montogo.

L’offre est vaste, entre poulet du général Tao, pappardelles aux champignons, pavé de morue sauce vierge et croquettes d’agneau avec crème sure à la menthe. Certains plats sont servis chauds, d’autres sont congelés, d’autres sous vide, si bien qu’on peut faire des provisions pour les soirs où l’inspiration fait défaut. Nouveauté qui n’était pas au menu il y a deux semaines : la section «à griller», avec carré d’agneau aux herbes, gambas marinées au citron confit ou pieuvre et chimichurri.

Intéressant: quand on commande — par l’intermédiaire du site UEAT —, il est clairement indiqué quels mets sont servis chauds. Un vaste choix de vins est aussi proposé, avec une quinzaine de rouges (entre 32 et 54 $) et une dizaine de blancs (entre 21 et 42 $).

La prise de possession des plats, elle, se fait dans les règles de l’art hygiéniques, avec des contacts réduits au minimum.

Passer l’épreuve du temps

Parmi les mets que nous avons commandés, la majorité étaient chauds. Après 15 minutes de voiture pour revenir à la maison et 10 autres minutes de séance photo, vous comprendrez qu’il a fallu les passer au four ou au micro-ondes… Test réussi: les textures n’en ont généralement pas souffert.

Des barbecues extérieurs cosmiques!

Restaurants

Des barbecues extérieurs cosmiques!

Les restaurants Cosmos, qui ont lancé la semaine dernière leurs premiers repas pour emporter, profitent du beau temps qui s’installe pour tenir des barbecues extérieurs. 

Après un premier événement au Cosmos Lebourgneuf jeudi, le concept se transpose au Cosmos Laurier vendredi et encore ce samedi. 

De 11h à 19h, on propose un menu BBQ à emporter composé de burgers, frites, fish and chips, poutines, ailes de poulet et côtes levées dans le stationnement du restaurant, où on promet une ambiance festive. 

Des paniers de fruits, de légumes et de viandes chez Barbies

Restaurants

Des paniers de fruits, de légumes et de viandes chez Barbies

De nombreuses chaînes de restaurants offrent un menu de livraison en ces temps de confinement, mais Barbies a choisi une voie supplémentaire étonnante pour garder contact avec sa clientèle : les paniers alimentaires.

Les trois restos-bars-grills de la région — Sainte-Foy, Lebourgneuf, Lévis — proposent plusieurs de ces paniers. Le premier est composé de 16 à 18 fruits et légumes de producteurs locaux, pour une famille de quatre au prix de 35 $.

Les autres rassemblent les viandes à griller de la bannière en six catégories : poulet, fruits de mer, grillade, BBQ, etc. Les prix varient entre 86 $ et 258 $.

On proposera bientôt d’autres paniers de fromages, d’accompagnements, etc. Il sera alors possible de faire son «marché» chez Barbies, en quelque sorte, résume la porte-parole Jessica Vaudreuil.

Disponible pour cueillette seulement en restaurant.

Info et commande : barbiesgrill.com, 514 974-8515 (téléphone ou texto), par courriel à commanderlespaniersdumarche@barbiesgroup.com ou en personne, selon les quantités disponibles.

Appel aux lecteurs: quel resto avez-vous hâte de retrouver?

Restaurants

Appel aux lecteurs: quel resto avez-vous hâte de retrouver?

On le sait, la réouverture des salles à manger des restaurants n’est pas encore arrivée… cela n’empêche pas d’avoir hâte de remettre les pieds dans son établissement préféré!

Le Soleil veut savoir quel est le resto que vous avez hâte de retrouver et pourquoi? Quel est le mets que vous rêvez de déguster quand on pourra enfin manger ailleurs que chez soi? 

Écrivez-nous à lemag@lesoleil.com en inscrivant «Mon resto préféré» dans l’objet de votre courriel. Nous partagerons prochainement dans Le Mag quelques-unes de vos réponses.

Commandes pour emporter et livraison: 76 idées restos [MISE À JOUR]

Restaurants

Commandes pour emporter et livraison: 76 idées restos [MISE À JOUR]

En plus des restaurants habituels qui proposent la livraison, tels pizzérias et restaurants de sushis, de nombreuses adresses de la capitale offrent depuis peu un service de livraison ou de commande pour emporter en raison de la fermeture de leur salle à manger. Le Mag en a répertorié plusieurs ici et là au cours des dernières semaines, dont voici une liste bonifiée mise à jour régulièrement.

VIEUX-PORT ET PETIT CHAMPLAIN

Chez Rioux & Pettigrew
Forte de son succès avec sa boîte Édition brunch, le restaurant propose chaque semaine «La boîte des épiciers», une boîte à thème comprenant des produits maison et locaux. Boîtes apéro et compléments aussi proposés. Commande en ligne pour livraison ou cueillette avant le mardi à midi. Tous les détails ici : chezriouxetpettigrew.com

«Une 12 pouces garnie» de Pizzeria 67 faite à la maison

Restaurants

«Une 12 pouces garnie» de Pizzeria 67 faite à la maison

Le restaurant Pizzeria 67 de Saint-Jean-Chrysostome — véritable institution dans ce quartier de Lévis depuis près de 30 ans — offre aux clients une boîte de pizza à confectionner à la maison appelée #création67.

Dans le contenant, il y a tout ce qu’il faut pour préparer une pizza garnie de 12 pouces : boule de pâte, fromage, sauce tomate, champignons, pepperoni. En prime, une vidéo sur Facebook explique comment étirer ou rouler la pâte soi-même.

Prix : 15,67 $ (non taxable).

Une belle idée pour faire mousser les affaires du commerce qui se tire à bon compte de la crise de la COVID-19, malgré tout. «Dans les circonstances, ça va bien puisque notre chiffre d’affaires a augmenté de 30 % depuis le début de la crise», explique Catherine Dumas, gestionnaire et fille de la propriétaire France Nadeau.

Pour chaque boîte vendue, 1 $ sera remis au comptoir alimentaire Le Grenier, à Lévis.

Cueillette au comptoir, livraison locale ou via Ubereats.

Info : 418 834-6767 ou @pizzeria67stjeanchrysostome sur Facebook

Salam Namaste, nouveau resto de cuisine indienne sur Maguire

Restaurants

Salam Namaste, nouveau resto de cuisine indienne sur Maguire

Un nouveau restaurant a vu le jour il y a un peu plus d’une semaine sur l’avenue Maguire, dans Sillery, dans le local occupé jusqu’à récemment par le Rameau d’Olivier.

Salam Namaste propose une cuisine indienne assez classique — le menu est semblable à celui de Délices Tandoori, ouvert par les mêmes propriétaires l’été dernier dans Montcalm.

Poulet au beurre ou tandoori, agneau tikka, papadam, bhaji aux oignons, riz biryani, plats au cari et plusieurs choix végétariens sont notamment proposés. 

Menus du Château pour amateurs de homard

Restaurants

Menus du Château pour amateurs de homard

Les cuisines du Château Frontenac s’activent pour souligner en grand l’arrivée du homard du Québec! On y propose dès maintenant deux menus mettant en valeur ce crustacé.

Le Menu fraîcheur (froid) est constitué d’un plateau de la mer où l’on retrouve gravlax de saumon à l’aneth, salade de crevettes et maquereau fumé à chaud, homard découpé accompagné de diverses mayonnaises, avec en à-côtés salade d’asperges et noisettes rôties ainsi que risotto crémeux au homard et crevettes géantes. 

Le Menu sorti du four (à réchauffer) propose un homard Thermidor accompagné d’un risotto aux champignons et fromage 1608 ainsi qu’une salade d’asperges et noisettes à cuisiner. Les deux menus se terminent par des entremets ananas, noix de coco et citron vert, et on peut y ajouter sucre à la crème, macarons et bouteille de vin au choix. 

Prix : à partir de 160 $ pour deux personnes (taxes en sus). Commande en ligne à amisduchateau.ca pour cueillette les samedis 16 ou 23 mai, entre 10h et 14h.

Molson paie la tournée aux Québécois qui trinquent en ligne

Le Mag

Molson paie la tournée aux Québécois qui trinquent en ligne

LE MAG / Votre prochain «5 à 7» virtuel de groupe sur Zoom, Messenger ou Facetime vient de prendre de la valeur. En effet, chaque Québécois qui lèvera son verre de bière en vidéoconférence et en partagera une image sur des réseaux sociaux pourra recevoir une carte-cadeau de 25 $ valide dans son bar ou resto préféré. Et c’est Molson qui paiera la tournée avec cette initiative lancée aujourd’hui partout dans la province en soutien aux commerces frappés par la crise de la COVID-19.

La marche à suivre est simple : pendant une visioconférence à deux ou à plusieurs, on fait une capture d’écran dans laquelle on voit chaque personne montrer sa bière, peu importe la marque. Chaque participant publie ensuite cette photo sur Instagram ou Twitter, en prenant soin d’ajouter les mots-clics #5A7VIRTUEL et @MolsonCanadian (sur Instagram) ou #5A7VIRTUEL et @Molson_canadian (sur Twitter), sans oublier d’identifier l’établissement que vous voulez appuyer. Chaque individu qui aura soumis le cliché recevra par la poste une carte-cadeau de 25 $ échangeable dans ce commerce, du moins quand les règles sanitaires les concernant seront assouplies.

Cette initiative du brasseur montréalais — baptisée «Lève ton verre pour les bars du Québec!» — entre en vigueur aujourd’hui. Tous les restaurants, bars, hôtels et autres entreprises du genre parmi les quelque 2400 clients commerciaux de Molson seront bientôt avisés de cette campagne qui a le potentiel d’apporter des sous fort utiles à leur relance et même à leur survie.

«C’est un très solide programme pour aider les commerçants et pour rapatrier les clients», explique Émile Lebel, jeune propriétaire du pub Ozone de la Grande Allée, de l’Émiliano Pub festif à Cap-Rouge et des bars Le Loft et Le Prestige, à Québec. «Ça solidifie notre partenariat avec Molson, ça crée directement des liquidités, ça fait parler de nous, ça nous assure des revenus au retour de la crise et ça aide le client qui a peut-être perdu son emploi à avoir des sous pour sortir. C’est un programme qui avait déjà été en marche ailleurs dans l’Ouest du Canada, mais que Pierre-Olivier Bouchard a repris et peaufiné avec l’idée géniale de tagger les endroits participants.»

La gastronomie du ARVI pour emporter

Restaurants

La gastronomie du ARVI pour emporter

Ce n’était qu’un au revoir… Lorsque le restaurant ARVI a fermé ses portes à la mi-mars, c’était avec l’espoir de retrouver sa clientèle dans les meilleurs délais. Près de deux mois plus tard, c'est chose faite — du moins en partie, puisque l’établissement réputé de la capitale propose dès maintenant un menu quatre services pour emporter.

«On espérait rouvrir pour le 1er juin, mais on est conscient que ça risque d’être plus long. On a décidé de se lancer dans des repas pour emporter au lieu de seulement attendre…» signale le chef-propriétaire Julien Masia, faisant référence au brouillard dans lequel se trouvent toujours les restaurateurs quant à la réouverture de leurs établissements et des conditions qui leur seront imposées.

Le chef Masia demeure tout de même optimiste. S’il ne peut offrir pour l’instant une expérience complète à sa clientèle — un contact privilégié avec l’équipe en cuisine dans un restaurant intime — il peut à tout le moins proposer un menu d’exception à savourer à la maison. 

Le premier menu pour deux personnes mis en ligne lundi comprend crabe, chips et citron Meyer au premier service, suivi de boeuf, moutarde fumée et céleri, puis de pintade, foie gras et pomme de terre Yukon Gold, pour conclure avec une combinaison de panais, lactaire et pacane. 

«On devrait avoir le même menu pour trois semaines environ. C’est certain que ça peut changer un peu, par exemple avec le crabe» qui laissera bientôt sa place à d’autres produits saisonniers, indique M. Masia. 

Un choix de bulles, de vin blanc ou rouge en accord est aussi proposé. Alors que le restaurant élabore normalement un autre menu tout végétarien, ce n’est pas le cas dans la formule pour emporter, du moins «pour l’instant». 

Le restaurant ARVI — qui signifie «au revoir» en savoyard — a ouvert ses portes sur la 3e Avenue dans Limoilou il y a bientôt deux ans. Il a été sacré l’an dernier meilleur nouveau restaurant au pays par le magazine enRoute d’Air Canada, qui dresse chaque année son palmarès. Depuis, il fallait s’armer de patience pour réserver une soirée dans cet établissement, qui était régulièrement complet des semaines à l’avance. 

Il faudra sans doute faire vite aussi pour mettre le grappin sur l’un des 30 repas par jour préparés par l’équipe du ARVI les jeudis, vendredis et samedis. On peut réserver dès le lundi précédent, à partir de 14h, sur le site Libro.

Prix : 90 $ pour deux. Info : @arvi.restaurant sur Facebook

Chef en résidence pour aînés, loin des clichés

Le Mag

Chef en résidence pour aînés, loin des clichés

Sébastien Communal est chef depuis sept mois à la résidence pour aînés Le Gibraltar, dans le quartier Saint-Sacrement à Québec. Celui qui a une feuille de route bien garnie tant ici qu’en Europe dit avoir trouvé un milieu «très valorisant», où la clientèle lui démontre une belle reconnaissance.

Bien sûr, plusieurs choses ont changé depuis le mois de mars. La salle à manger où se réunissent les résidents pour partager leurs repas est fermée. Les plats sont plutôt distribués à la porte de leur logement par le personnel qui s’occupe d’habitude du service aux tables.

«On est un restaurant à part entière, mais actuellement on se rapproche plus d’un service de traiteur. Il n’y a pas vraiment de différence dans notre journée de production, mais on s’est adapté à la situation. On fait le dressage à froid des plats, que les résidents n’ont qu’à faire réchauffer chez eux», indique Sébastien Communal, qui peut toujours compter sur son équipe composée de deux sous-chefs, deux cuisiniers — dont «une excellente pâtissière» — et un plongeur.

Le chef ne tarit pas d’éloges sur sa brigade, fidèle au poste, qui doit travailler en tout temps avec un masque. La désinfection en cuisine, qui fait partie du quotidien, est «encore plus intense». 

Le Cendrillon: le plein de goût

Restaurants

Le Cendrillon: le plein de goût

CRITIQUE / La fadeur se tient à beaucoup plus que deux mètres des cuisines du Cendrillon. Elle n’a même assurément jamais mis un pied dans ce restaurant de Limoilou. La preuve: dans le menu pour emporter, des saveurs affirmées prennent leur juste place. 

Dès que plusieurs restos de la ville ont commencé à offrir du take-out, fin mars, j’ai été attirée par l’alléchant menu du Cendrillon, conçu en collaboration avec sa grande sœur, La Planque. Malheur! En avril, ils l’ont temporairement mis sur pause. Mais heureusement, ils sont de retour. En force à part ça.

C’est d’abord la rubrique des «cendwichs» qui m’est tombée dans l’œil, surtout le BLT au poulet frit entre deux gaufres. Mais c’est le genre de mets qui doit être mangé sur-le-champ, et le jour où j’ai enfin commandé, je n’allais pas pouvoir consommer dès la cueillette… Promesse à moi-même : je me reprendrai côté décadence.

Des boîtes de restos pour la fête des Mères

Restaurants

Des boîtes de restos pour la fête des Mères

Plusieurs restaurants ont élaboré des menus «spéciaux» pour la fête des Mères. Il faut bien souligner cette journée consacrée aux mamans dont nous sommes privés depuis plusieurs semaines. Voici donc un recensement — loin d’être exhaustif — de quelques adresses qui proposent des boîtes repas pour l’occasion.

NOTE : Certaines de ces offres de boîte-repas pour la fête des Mères comportent une date limite de commande qui sera peut-être dépassée au moment de votre lecture. Prière d'en tenir compte.

*****

AUBERGE SAINT-ANTOINE
Établissement réputé de la capitale, l’Auberge Saint-Antoine a lancé récemment une épicerie en ligne où on trouve vins, bulles, cidres, kombucha, confiture, mais surtout un menu pour la fête des Mères à composer selon ses envies parmi un choix d’entrées, de plats principaux, d’accompagnements et de desserts (deux plats pour enfants sont aussi proposés). Filet de bœuf Wellington aux morilles, papillote d’omble de Charlevoix en feuille de chou et Parmentier de canette sont au nombre des plats créés par le chef Romain Devanneaux et son équipe du restaurant Chez Muffy. Commande en ligne jusqu’au 6 mai pour livraison ou cueillette le samedi 9 ou le dimanche 10 mai. Info : saint-antoine-boutique.com Raphaëlle Plante

*****

BLEU MARINE
Le récent bistro et bar à vins Bleu Marine, sur la rue Saint-Jean à Québec (l'ancien Moine Échanson), offre en quantités limitées son menu six services pour la fête de dimanche. Dans l'assiette : trilogie de macarons salés, arancinis au crabe, carpaccio de pétoncles, poire et saké, raviolis de lièvre à la royale, torchon de foie gras et tiramisu. Prix : 80 $ pour deux personnes (taxes en sus). Info : 418 524-7832 ou sur Facebook Francis Higgins

*****

LE BISTANGO
Le restaurant Le Bistango, dans Sainte-Foy, a dévoilé son menu fête des Mères pour livraison : tataki de bœuf, salade de champignons marinés parfumés à la truffe; potage d’asperge, garniture de crabe; risotto aux crevettes et petits pois, crème et parmesan; crème brûlée à l’érable. Ajoutez à cela une bouteille de vin — blanc ou rouge — de 750 ml d’importation privée. Prix : 120 $ pour deux personnes, 80 $ pour une personne (taxes en sus). Commande : 418 655-9083 ou bistango@outlook.com Francis Higgins

*****

BOUCHERIE FLORENT & FILS
En partenariat avec LA Poissonnerie Nemeau, Élodie Fleuriste et Cookie Bluff (ses voisins des Galeries gourmandes), la boucherie Florent & fils propose trois menus pour la fête des Mères trop imposants pour être ici énumérés. Toutes conçues pour deux personnes, il y la boîte Clin d’œil à 86,50 $, la Signature à 131,50 $ et la Mer-Veilleuse à 84,25 $. Pour le détail du menu, visitez la boutique du site Web florentetfils.com. Commandes jusqu’au 5 mai en soirée. Livraison les 8 et 9 mai. Francis Higgins

*****

CANARD GOULU
Le Canard goulu a préparé une trousse baptisé «un cadeau pour maman». Elle contient deux paquets de cuisses de canard confites sous vide, un pot de cassoulet, un pot de sauce à spaghetti aux boulettes de canard, un smoked meat de canard, une tourte de canard, un contenant de relish de chou rouge et un savon à base de graisse fine de canard. Prix : 100 $. Disponibles via livraison ou dans les boutiques de l’avenue Maguire (Québec) et de Saint-Apollinaire. Info : 418 881-2729 ou ici. Francis Higgins

*****

CHÂTEAU FRONTENAC
Le Château Frontenac a conçu un menu pour emporter de trois services, pour nourrir deux personnes ou plus. Dans cette boîte d’aliments qui ne nécessitent aucune préparation : planche de charcuteries avec antipastos de légumes grillés, de marinades et de confit d’oignons au cassis; bœuf Wellington, duxelles de champignons et mousses de foie de volaille, sauce bordelaise, gratin dauphinois au fromage 1608 et bouquetière de légumes; entremets de chocolat, caramel décadent et noix de pacane rôties à l’érable. Prix : 140 $ pour deux personnes (taxes en sus). Il est aussi possible de commander un repas pour quatre personnes (220 $), pour six personnes (300 $) et même d'ajouter des convives (70 $ par personne supplémentaire). Cueillette sans contact le samedi 9 mai entre, 10h et 14h, dans la cour centrale du Château. Info : amisduchateau.ca Francis Higgins

*****

Coup double pour le Tequila Lounge

Le Mag

Coup double pour le Tequila Lounge

Les restos sont durement frappés par la crise de la COVID-19, mais peu se retroussent les manches d’aussi belle façon que le Tequila Lounge. Ce resto mexicain du quartier Saint-Roch, à Québec, vient non seulement de lancer son menu pour livraison et cueillette, mais ses deux propriétaires — Ariane Robitaille et Carolina B. Escobar — se sont en plus lancées dans la couture de masques de protection!

«Nous sommes des entrepreneures avant tout et ne sommes pas habituées de rester sans rien faire. On s’est demandé comment offrir notre aide, alors on a sorti notre machine à coudre et on a appris sur le tas!» dit Mme Robitaille.

En 48 heures, les complices ont confectionné 200 masques artisanaux colorés, faits de coton à double paroi (pour y glisser un filtre) à partir d’un design de la Santé publique. Ils sont tous vendus, mais les femmes d’affaires ont déjà commencé à en produire davantage. Prix : 13 $ par masque adulte, 10 $ par enfant.

Quant au menu du resto, il propose prêt-à-manger, «produits d’épicerie» et boissons. La spécialité? Les tacos, offerts en portions variées avec choix de garnitures.

Info: @tequilaloungequebec sur Facebook

Groupe La Tanière: kits gastronomiques à assembler 

Restaurants

Groupe La Tanière: kits gastronomiques à assembler 

CRITIQUE / Amateurs de bonne bouffe et de jeux d’assemblage (modèles à coller, Lego, meubles IKEA), vous aurez un plaisir fou à «fabriquer» les trois soupers pour emporter du Groupe La Tanière.

Rassurez-vous, préparer et dresser les assiettes de ce menu spécial prend beaucoup moins de temps que monter une bibliothèque BILLY. En 15 ou 20 minutes, vous obtiendrez un repas digne d’un grand restaurant, et comme vous aurez (très légèrement) mis l’épaule à la roue, vous éprouverez même une certaine fierté d’avoir «créé» de si beaux plats.

Voici le concept : le Groupe La Tanière propose chaque semaine un menu différent, à base de produits locaux, intitulé «3 soirées d’exception» et destiné à vous nourrir le vendredi, le samedi et le dimanche. Idéalement, vous le commandez six ou sept jours avant. Quand j’ai acheté le nôtre, le prix était de 150 $ pour trois repas pour deux (il a depuis augmenté à 165 $). Faites le calcul, ça revient à 25 $ par personne par soir pour un souper gastronomique trois services. Une aubaine! Des accords mets-vins sont aussi offerts.

Chez Ashton rouvre des services à l’auto

Restaurants

Chez Ashton rouvre des services à l’auto

Trois succursales de Chez Ashton ont rouvert mercredi leur service à l’auto de part et d’autre des ponts. Des centaines de conducteurs, sans doute amateurs de poutine, n'ont pas hésité à rester dans la longue file d'attente pour obtenir le mets tant convoité.

Ainsi, les succursales au 600, rue du Marais (Vanier), au 1600, avenue Jules-Verne (Sainte-Foy, près de la sortie Le Gendre) et au 1540, route des Rivières (Saint-Nicolas) opèrent à nouveau le service au volant, tous les jours, de 11h à 20h.

Les amateurs de poutine n'ont pas perdu de temps à envahir les lieux. Vers 17h25 mercredi, près d'une centaine de voitures s'alignaient à partir de la succursale de la rue Marais.

Chez Ashton, on indique offrir un menu épuré composé des mets les plus populaires : frites, frites sauce, poutine et Dulton (avec ou sans saucisses).

Pour rassurer sa clientèle, Chez Ashton signale que ses mesures d’hygiène, «déjà très strictes, ont au préalable été bonifiées pour votre sécurité ainsi que celle de [son] personnel». 

Les Restos Plaisirs servis à la maison

Restaurants

Les Restos Plaisirs servis à la maison

Quand Restos Plaisirs a été forcé de cesser ses activités à cause de la COVID-19, ce sont du coup plusieurs bannières à Québec qui ont dû fermer leurs portes. Mais le groupe qui comprend notamment le Cochon Dingue, le Lapin Sauté, le Ciel! et le Café du Monde revient à la charge avec ses «boîtes-repas signature prêt-à-manger».

Au menu : côtes levées, hamburgers, fish and chips, steaks, crevettes coco, pot en pot, assiette brunch, etc.

Des entrées et plats principaux pour quatre personnes allant de 23,95 $ à 64,95 $ (avant taxes). La livraison, gratuite pour les commandes d’au moins 45 $, se fait le mercredi et le vendredi. Cueillette possible au Cochon Dingue de Place Ste-Foy.

À noter : il faut commander une semaine à l’avance.

Info : restosplaisirs.com


À LIRE : Commandes pour emporter et livraison: une foule d'idées restos

Des paniers personnalisés de La Mangue Verte

Restaurants

Des paniers personnalisés de La Mangue Verte

Le traiteur haut de gamme La Mangue Verte & Cie plonge à son tour dans l’aventure des commandes en ligne. Dès le 21 avril, chaque client pourra créer son panier personnalisable à partir du menu en ligne.

Au choix : entrées, salades, plats principaux (bavette de bœuf confit, poulet grillé sauce au poivre vert, saumon grillé, poulet au beurre ou soupe-repas crémeuse aux légumes; estimez environ 12 $ par personne par plat principal), desserts et suggestions pour enfants. Livraison ou cueillette sans contact le vendredi.

Par ailleurs, le couple de copropriétaires (le chef Jean-Michel Tinayre et Lysanne Gingras) et leurs enfants profitent de la pause pour diffuser sur Facebook des vidéos de cuisine (scones, brioches, etc.).

Info : lamangueverte.com et @lamangueverte sur Facebook


À LIRE : Commandes pour emporter et livraison: une foule d'idées restos

Bars à cocktails: des nominations qui tombent bien!

Restaurants

Bars à cocktails: des nominations qui tombent bien!

Trois établissements de la capitale ont été nommés aux prestigieux Spirited Awards organisés par la Tales of the Cocktail Foundation, qui reconnaît l’excellence d’établissements offrant des cocktails aux quatre coins du monde.

Dans la catégorie du meilleur nouveau bar à cocktail international — division Canada, le jjacques se retrouve aux côtés de neuf autres établissements au pays, dont plusieurs de Toronto et de Montréal. Le jjacques a ouvert ses portes l’été dernier dans le quartier Saint-Roch. 

Papilles vagabondes: les plats pour emporter de l'Éléphant et du Mezzé

Restaurants

Papilles vagabondes: les plats pour emporter de l'Éléphant et du Mezzé

CRITIQUE / Puisque c’est le moment de trouver des façons de voyager sans bouger, on a convié l’Inde et la Grèce à la maison cette semaine, grâce aux plats pour emporter de l’Éléphant et du Mezzé.

ÉLÉPHANT

Ce petit resto semi-caché, tenu par le proprio de Laurentien Buvette gourmande et le chef Darryl Masih, n’est pas encore ouvert physiquement, mais a pris la crise par les cornes et décidé d’offrir quelques plats pour emporter. Son créneau : des recettes indiennes traditionnelles revisitées.

La courte carte peut être complétée par quelques plats du Laurentien, mais David et moi nous en sommes tenus à l’indien, question de se réchauffer les papilles — et l’âme, du même coup. J’ai commandé et prépayé dans l’après-midi par l’intermédiaire de la plateforme UEAT, et demandé une livraison à 18h. À 17h59, le livreur cognait à notre porte. Comme je m’y attendais, les plats sont arrivés froids, mais dans des barquettes allant au micro-ondes.

Les Savardises s'agrandit et déménage… en face!

Alimentation

Les Savardises s'agrandit et déménage… en face!

La «cuisine-boutique» Les Savardises déménagera dans des locaux cinq fois plus grands et ajoutera un café-resto à son offre. Le mois prochain, ce commerce de Québec lancé il y a trois ans s’installera au 3350, chemin Sainte-Foy… en face de son adresse actuelle!

L’idée était de trouver de l’espace pour répondre à la demande de mets préparés et de prêt-à-manger. «C’était trop petit. Je ne pouvais pas me développer parce que j’étais dans seulement 400 pieds carrés. Mais la clientèle le demandait», dit la propriétaire Brigitte Savard, une passionnée de cuisine avec 250 recettes à son actif.

Les repas maison, sandwichs, paninis, salades, soupes, mets végétariens et cafés seront offerts pour emporter dès le 4 mai… ainsi que dans une salle à manger de style cafétéria quand les mesures sanitaires seront levées. Livraison offerte pendant le confinement.

Tous les mets sont préparés sans arachides ni noix.

Info : lessavardises.com et @lessavardises sur Facebook

Des idées pour «sauver» le repas de Pâques

Alimentation

Des idées pour «sauver» le repas de Pâques

LE MAG / La fête de Pâques risque d’être pas mal plus tranquille cette année, puisque les grands soupers de famille et les rassemblements de toutes sortes sont interdits et que les visites au supermarché sont limitées au strict minimum. Qu'à cela ne tienne, des restaurateurs et commerçants alimentaires de Québec sautent sur l'occasion pour offrir leur menu pascal adapté à ces temps de COVID-19. Voici quelques-unes de leurs initiatives…

Le Grand Marché de Québec
Le Grand Marché de Québec offre de «sauver» la tradition en proposant sa boîte «Brunch de Pâques», un repas à emporter pour nourrir quatre personnes. Au menu : fromage Fleurmier, fèves au lard, jambon à mijoter, quiche garnie et tire d’érable. Tous ces mets sont préparés par la Laiterie de Charlevoix, la Boucherie Florent & Fils, la Tomaterie et l’Érablière Godbout. Prix : 50 $ (avant taxes et frais de livraison de 5 $, s’il y a lieu). Il faut commander avant le mercredi 8 avril par téléphone, par courriel ou chez Panier & Pignons, le magasin général du Marché.
Par ailleurs, la boutique Chocolat Harmonie, elle aussi au Grand Marché, vend ses chocolats de Pâques en ligne et fait la livraison à l’auto quand vous passez récupérer votre commande. Coup double!
Info : legrandmarchedequebec.com

Le Rameau d’Olivier s’éteint en paix

Restaurants

Le Rameau d’Olivier s’éteint en paix

Symbole de paix dans la culture occidentale, Le Rameau d’Olivier est aussi à Québec un petit coin de la Méditerranée qui proposait jusqu’à tout récemment une cuisine réconfortante dans un décor des plus chaleureux. Mais l’établissement tenu depuis une quarantaine d'années par Cherhabil Hammouda et Linda Gagnon a fermé ses portes sans faire de bruit, il y a un peu plus de deux semaines.

La décision était mûrement réfléchie, le couple souhaitait prendre sa retraite. Seule la date de fermeture a été légèrement devancée, en raison des circonstances que l’on connaît. «On avait prévu d’arrêter le 1er avril, mais on a servi nos derniers clients à mi-mars, avant de fermer en raison du coronavirus», explique Linda Gagnon, ajoutant qu’elle et son conjoint sont sereins.

L’absence de relève pour reprendre les rênes et la difficulté à recruter du personnel aura pesé lourd dans leur décision, ajoute Mme Gagnon.  

C’est donc tout un changement de vie pour elle et M. Hammouda, alors que ce dernier était aux fourneaux jusqu’à la fermeture. «C’est sûr que notre retraite pour l’instant est très tranquille!»

Le couple garde bien sûr de nombreux bons souvenirs de ces quatre décennies à la barre du Rameau d’Olivier. «On a élevé notre famille dans le resto!» indique Mme Gagnon — elle et M. Hammouda sont parents de deux filles et un garçon, maintenant adultes. 

La propriétaire souligne que l’établissement vient d’être loué à un autre restaurateur, dont le projet reste à être dévoilé. Le nom du commerce changera également.

Québec Exquis!: une 10e présentation reportée… et repensée

Restaurants

Québec Exquis!: une 10e présentation reportée… et repensée

Initialement prévu du 5 au 17 mai, le festival gourmand Québec Exquis! sera reporté à une «date ultérieure en 2020», a annoncé jeudi l’organisation de l’événement.

La ligne directrice de la 10e présentation sera repensée «dans une optique de soutien pour l’industrie touristique et agroalimentaire locale», indique l’organisation par voie de communiqué. 

Par ce repositionnement, le président et fondateur de Québec Exquis!, Vincent Lafortune, espère que le festival «servira de bougie d’allumage pour relancer la fréquentation des établissements de la Capitale-Nationale après cette crise qui touche durement l’industrie», lorsque le moment sera jugé «opportun». 

Rappelons que le dévoilement de la programmation de la 10e édition de Québec Exquis!, qui devait avoir lieu le 17 mars dernier au Musée national des beaux-arts du Québec en présence des chefs et des producteurs/transformateurs participants, avait dû être remis en raison des nouvelles mesures adoptées pour combattre la COVID-19. 

Ce dévoilement n’aura finalement pas eu lieu, et il reste à voir quelle forme prendra la nouvelle mouture de Québec Exquis!, dont le coeur des activités consistait jusqu’à maintenant à jumeler des chefs de restaurants de Québec à des producteurs ou transformateurs dans le but de proposer un menu exclusif pendant la durée de l’événement. 

Une façon d’amener — ou de ramener — la clientèle dans les établissements au printemps et de leur faire découvrir des produits locaux. 

Nouvelles initiatives

En collaboration avec la plateforme de financement participatif La Ruche, Québec Exquis! indique qu’elle créera un fonds pour «lancer un mouvement de soutien à l’industrie de l’hospitalité de la région de la Capitale-Nationale (travailleurs de la restauration, producteurs agroalimentaires, etc.)». Les détails devraient être dévoilés sous peu.

D’ici la tenue de son événement, Québec Exquis! propose aussi aux entreprises participantes d’utiliser gratuitement ses plateformes numériques pour partager les initiatives qu’elles mettent en place durant la crise.

Signalons aussi que l’organisation ramènera l’activité de cuisine sociale «Cuisinez au suivant», où des chefs et producteurs concocteront un festin ainsi qu’un plat pour emporter pour des personnes dans le besoin de la région.

Le restaurant iX pour Bistro ferme pour de bon, sans bruit

Restaurants

Le restaurant iX pour Bistro ferme pour de bon, sans bruit

Le iX pour Bistro ne fera plus jamais chauffer ses fourneaux, épuisé par le «stress constant» de la performance et bousculé par la COVID-19. Le réputé et populaire restaurant de Limoilou a annoncé ce matin la fin de son règne — amorcé en 2013 — au sommet des palmarès des sites Web touristiques et dans le cœur de bien des gourmets de Québec.

On espérerait lire «Ceci n’est pas une fermeture» sur la façade du resto, comme on écrivait «Ceci n’est pas un menu» sur l’ardoise, une tournure de phrase inspirée du peintre Magritte qui servait de devise à l’endroit. Il semble que les amateurs de bonne bouffe de la capitale n’auront pas cette chance.

C’est par le truchement de sa page Facebook que le chef fondateur et copropriétaire Benoit Lemieux a annoncé la nouvelle. Plusieurs l’auront senti venir depuis la mise en vente à l’automne du commerce installé dans les locaux (qui ne payaient pas de mine) d’une ancienne pizzéria, au 1104, 18e rue à Québec.

«Certains le savent déjà , certains s’en doutent, mais l’aventure du iX pour Bistro s’est terminée. Elle a pris fin pour moi le 30 décembre [2019], une belle petite soirée avec du beau monde, comme toujours. J’ai eu l’espoir d’avoir des successeurs pour continuer le projet, mais ces espoirs se sont avérés vains. Et en ce moment de COVID-19, je considère que le moment n’est pas particulièrement propice a la vente d’un restaurant. Donc le iX disparait sans bruit, de la même manière qu’il était venu au monde. Ce fut de très belles années, je ne m’attendais pas à ça quand j’ai commencé ce projet», explique-t-il.

Stress et anxiété

Le Soleil avait évidemment contacté les proprios quand l’adresse bien connue était apparue sur un site de vente immobilière. Pas d’inquiétude, avait-on assuré. Le resto ne devait pas cesser ses activités, mais simplement changer de mains en promettant une transition en douceur vers une nouvelle administration. Ce scénario ne se sera jamais concrétisé. La quête de relève n'a pu aboutir. Ultimement, la pression a fini par être trop forte.

Restos à domicile: manger à la maison pendant le confinement

Restaurants

Restos à domicile: manger à la maison pendant le confinement

CRITIQUE / Plutôt que de fermer pendant le confinement, des restaurants tentent pour la première fois l’aventure des plats pour emporter ou à livrer. Afin de saluer cette initiative, j’en ai testé deux: la Buvette Scott/Sardines et Louise Taverne & Bar à vin. En espérant que lorsque vous lirez ces lignes, le service sera toujours offert…

BUVETTE SCOTT/SARDINES

À ces deux adresses sœurs, les plats format entrée à base de produits frais sont la norme. La tradition se poursuit dans le court menu pour emporter, qui compte également pain maison, charcuteries, fromages, sardines en conserve ainsi que plusieurs bières et bouteilles de vin.

Quand mon chum et moi avons commandé, le vendredi 20 mars, l’équipe était encore à mettre la formule en place; on devait alors procéder par la page Facebook, méthode qui a depuis été remplacée par les commandes téléphoniques. Lorsque je suis allée chercher nos plats au Sardines vers 18h, le nombre de clients admis dans la petite salle était contrôlé.

Après des lavages de mains répétés et un refroidissement express de la bière Hors Limite, les mets étaient enfin déballés et prêts à être consommés. Enfin, presque. La bisque allait forcément devoir être réchauffée — d’ailleurs, ce serait bien de fournir des indications à ce sujet aux clients.

Coronapocalypse... la suite

Quoi de neuf

Coronapocalypse... la suite

Pour du bon pain
Les boulangeries de quartier comme les succursales de Borderon et Fils demeurent ouvertes (Limoilou, Saint-Sauveur, Halles du Petit quartier et la fabrique sur l’avenue Newton), de même que Pascal le boulanger à Stoneham-et-Tewkesbury et Jeff le boulanger à Lévis — ce dernier a même créé un pain à l’effigie de la vedette de l’heure, le Dr Horacio Arruda! La Boulangerie du Lac, à Lac-Beauport, est également ouverte et offre désormais la livraison à domicile pour les résidents du secteur. C’est aussi le cas de Première Moisson, dans Lebourgneuf, qui livre maintenant à proximité de la boulangerie ou à la voiture, dans le stationnement. Les succursales de La Boîte à Pain sont cependant fermées depuis lundi dernier.

COVID-19: quels restos ferment?

Restaurants

COVID-19: quels restos ferment?

La liste des restaurants toujours ouverts à Québec serait sans doute moins longue à faire que celle des adresses qui ferment boutique en raison de la COVID-19. Avant de vous aventurer à l’extérieur pour aller dans votre resto favori, il serait sage de jeter un coup d’œil sur la page Facebook du commerce, question de vous éviter un déplacement inutile, une amère déception et une fringale qui perdure. 

Parmi les restos qui ont préféré complètement cesser leurs activités, on trouve — dans le désordre — toutes les succursales de la chaîne Ashton, Chez Biceps BBQ, Battuto, La Planque, L’Atelier, le Saint-Amour, Laurie Raphaël, Arvi, tous les établissements du Groupe La Tanière (Légende, L’Orygine, Tanière3 et Bobu), toutes les bannières des Restos Plaisirs (sauf le Jaja du Concorde), les trois succursales de Bols et Poké, Les Botanistes, Le Trèfle (le bar irlandais qui a dû renoncé aux célébrations juste avant la Saint-Patrick!), Montego, Noctem Artisans Brasseurs, Birra & Basta, Maison Livernois, Le Clocher Penché, London Jack, Don Vegan, Cows, District Saint-Joseph, Maelstrom Saint-Roch, Eggsquis, Barbies, Pizza Royale, les cinq microbrasseries Archibald, La Baraque gourmande, Sushi à la maison, Sno Microbrasserie, etc. On en oublie évidemment de nombreux autres. Certains ferment jusqu’à la fin du mois. D’autres pour une durée indéterminée. À suivre…

*****

Ces listes de commerces ouverts ou fermés sont évidemment non exhaustives. Qui plus est, elles ont été préparées jeudi avant-midi avant de mettre Le Mag sous presse. Comme les choses peuvent changer rapidement, nous vous recommandons de consulter les sites Web et médias sociaux des commerces avant de vous déplacer.

+

Votre commerce ferme ou votre activité est annulée ou reportée en raison de la COVID-19? Vous ouvrez un commerce, lancez un produit ou organisez un nouvel événement? Vous avez des idées ou des suggestions pour Le Mag? On veut le savoir! Écrivez-nous maintenant à lemag@lesoleil.com.