La Capitale

Le Battuto sacré meilleur nouveau restaurant au Canada

La trattoria Battuto du quartier Saint-Roch décroche un honneur de taille en s’inscrivant comme le meilleur nouveau restaurant au Canada, décerné par le magazine En Route d’Air Canada.

Ouvert le 30 décembre 2016, l’établissement du boulevard Langelier termine en tête du Top 10 de la revue, damant le pion à des restaurants de Toronto, Calgary, Vancouver, Edmonton et Montréal (Marconi).

Le journaliste Andrew Brathwaite a parcouru le pays d’un océan à l’autre pour déguster les mets de 30 restaurants identifiés au préalable par un jury composé de professionnels de la gastronomie, du service et des médias.

Le critique s’est dit impressionné par la qualité des plats italiens concoctés par le chef Guillaume St-Pierre, appuyé par ses collaborateurs Paul Croteau, Pascal Bussières et Amélie Pruneau.

L’aspect intime du restaurant a également joué en faveur du Battuto, «réduisant la distance entre le talent des chefs et nos papilles», estime le magazine.

Dans une vidéo mise en ligne par En route, le chef Guillaume St-Pierre explique qu’il n’est pas question d’agrandir l’établissement de 24 places, malgré son succès. «On va rester dans notre 400 pieds confortable.»

Affaires

Votre lunch livré à vélo à Québec

Le service de livraison de nourriture foodora débarque dans la capitale.

Mardi, l’entreprise a annoncé étendre son offre dans trois villes canadiennes, soit Québec, Edmonton et Calgary. La compagnie était déjà présente à Montréal, à Toronto ainsi qu’à Vancouver.

«Foodora a travaillé très dur au cours des dernières années pour effectuer une livraison rapide et efficace aux Canadiens et nous sommes ravis d’élargir notre service dans notre deuxième ville au Québec», indique David Albert, directeur général de foodora Canada. «Nous sommes impatients d’accueillir encore plus de restaurants québécois sur la plate-forme et de donner à Québec, un accès facile à ses restaurants préférés», poursuit-il.

Pour réaliser ses premiers pas dans la région, foodora s’est associé avec une trentaine de restaurants, notamment Nhà Tôi, Bols et Poké, Le Pied Bleu et Poutineville. L’entreprise réalisera ses livraisons à vélo ou en voiture et elle promet de livrer les repas à l’intérieur d’un laps de temps «de 35 minutes ou moins». Le consommateur n’a qu’à effectuer sa commande sur le site web de foodora.

L’entreprise offre son service dans les zones de Sainte-Foy, Saint Sacrement, Saint-Roch, Saint-Jean-Baptiste, le Vieux-Québec et la Cité Limoilou. Jusqu’au 31 décembre 2017, «la livraison est gratuite dans la capitale», précise par voie de communiqué la compagnie. 

À travers le monde, Foodora, qui est une filiale du groupe allemand Delivery Hero, est présente dans 10 pays, dont 65 villes.

Ce n’est pas la première fois qu’un joueur international dans le monde de la livraison souhaite s’installer au Québec. UberEATS offre également un service de livraison de repas à domicile dans la région de Montréal. Lors d’une entrevue avec Le Soleil en 2016, le porte-parole d’Uber Canada, Jean-Christophe de Le Rue, avait confié avoir de l’intérêt pour offrir également le service dans la capitale. Jean-Michel Genois Gagnon

Restaurants

Le Cercle Universitaire: campus bistronomique!

CRITIQUE / À l'époque où j'étais étudiante en science politique à l'Université Laval, l'implantation d'un Pizza Hut au De Koninck avait secoué l'offre alimentaire sur le campus. Du jamais vu! Les étudiants que nous étions nous énervions alors pour pas grand-chose (ni de très bon). Si je vous disais qu'un bistro d'inspiration boréale a vu le jour au pavillon Alphonse-Desjardins l'automne dernier, le croiriez-vous? Qu'il est dirigé par le chef Pierre-Laurence Valton Simard (Moine Échanson, Astral)? Là, il y a de quoi s'exciter!
Pour mémoire, Pierre-Laurence Valton Simard, vous l'avez vu lors de la troisième édition de l'émission Les Chefs - un passage peu glorieux. Plus important à retenir, c'est lui qui était à la barre du Moine Échanson à ses débuts. À mon avis, ce fut la meilleure période de l'enseigne suivie de près par l'époque Karine Jacques [en cuisine]. Aujourd'hui, chef exécutif de Saveurs Campus, le chef Valton Simard donne libre cours à sa créativité au Cercle universitaire, la «grande table» et troisième antenne de l'entité aussi gestionnaire de la cafétéria du Desjardins et d'un service de traiteur.

Restaurants

Battuto: encore!

CRITIQUE / On l'attendait non pas avec une brique et un fanal, mais l'eau à la bouche, ce nouveau projet du très talentueux Guillaume St-Pierre. Depuis janvier, Battuto fait parler de lui et qu'en bien! Retour sur une soirée cool, gourmande et musicalement allumée!
Guillaume St-Pierre a su s'entourer. C'est un véritable trio qui est à l'origine de la trattoria urbaine au pied de la côte Salaberry. À sa droite et à sa gauche, deux associés et complices : Paul Croteau, l'artiste derrière les pâtes fraîches, la foccacia aérienne et les desserts, et Pascal Bussières, maître du volet alcools. Ensemble, ils ont visé juste en allant chercher ce qu'il y a de meilleur dans l'Italie à savoir la simplicité, le fait maison et l'hospitalité.

Restaurants

SSS: S pour super!

CRITIQUE / Depuis novembre 2009, le SSS (pour Simple, Snack et Sympathique), petit frère du Toast!, a bâti sa réputation sur ses tartares et son crab cake. Ses crus, particulièrement celui de boeuf, ont beau être l'objet de destination pour plusieurs, sa carte transcende cette limite qu'on s'impose soi-même. Notre défi: l'obligation de commander un plat jamais essayé.
C'est en consultant la programmation de la 7e édition de Québec Exquis, qui se déroule jusqu'au 30 avril, que j'ai eu une envie subite de manger au SSS. Maillé pour l'occasion avec Nutra-Fruit, un transformateur de canneberge de Québec, le chef Christian Lemelin a concocté un menu pas compliqué et non moins alléchant avec, en entrée, une salade de tiges de brocoli, choux de Bruxelles frits, graines de tournesol et canneberges séchées touillée avec une vinaigrette à l'huile de pépins de canneberges. Pour sa résistance, il associe la baie rouge à du porc de la ferme Bonneau (avec une sauce au porto et sirop d'érable à base de jus de porc). Comme le veut l'enseigne de la rue St-Paul, le chef fait dans le simple (sympathique, certes) et réconfortant. 

Restaurants

Bols et Poké: passe-moi la poke!

D'Hawaï, la vague de pokés et de bols exubérants de garnitures santé déferle jusqu'à Québec. Au Buddha Station, issu de la lame de fond, s'est joint depuis la mi-avril Bols et Poké, un resto-comptoir spécialisé dans ce «touski... il y a de bon» à base de poisson cru en cubes.
C'est vrai qu'il a un effet de mode derrière le bol. Pourtant, pas besoin de se creuser le ciboulot bien longtemps ni s'appeler Daniel Vézina pour constituer celui de ses rêves. Il s'agit de réunir, avec un minimum de créativité, des ingrédients ultras frais, de les trancher avec la dextérité d'un samouraï et d'avoir l'oeil pour les dresser de manière appétissante.

Restaurants

La victoire d'Ann-Rika aux Chefs! attire les curieux au resto de sa maman à Lévis

«Mettons que c'est une journée spéciale, on va se le dire...»
Au lendemain de la finale des Chefs!, qui a vu sa fille Ann-Rika Martin remporter les grands honneurs, sa mère, Odette Boulay, a vu passer beaucoup de monde dans son café relais O'Ravito, à Saint-Romuald. À deux coups de pédale du parcours des Anses, l'endroit est le point de chute de plusieurs cyclistes à la recherche d'un smoothie ou d'un sandwich susceptible de leur insuffler de la force dans les mollets.

Restaurants

La bière comme clin d'oeil à la science

Une nouvelle microbrasserie verra le jour cet automne dans Limoilou. Entre la bière blonde nommée Pasteur et les béchers en guise de verres, le fondateur, microbiologiste, promet d'en faire un clin d'oeil à la science.
«Je veux montrer qu'il y a toute une science derrière la bière», lance Éric Aubin, propriétaire de la microbrasserie Le Louénok, qui ouvrira ses portes d'ici la fin du mois d'octobre. «Le but, c'est de faire connaître la science, de rendre ça intéressant. [...] Intégrer la microbiologie au fun de prendre de la bière, finalement.»

Restaurants

Quand les grands chefs rencontrent les chefs cuisiniers

L'échange culturel et la transmission des savoirs, ça peut passer par les papilles. Onze chefs cuisiniers de Québec vous le prouveront sous peu en présentant un plat inspiré par chacune des 11 nations autochtones québécoises. Derrière ces créations culinaires, des rencontres, des découvertes, des partages.
À la rencontre des grands chefs, c'est le nom de l'événement culinaire qui se tiendra les 2 et 3 septembre au Château Frontenac. Le titre est bien choisi, car le coeur du rassemblement repose sur la rencontre entre des chefs cuisiniers d'ici et des représentants des nations inuite, crie, naskapie, mohawk, abénakise, malécite, atikamekw, algonquine, huronne-wendat, micmaque et innue.

Restaurants

Le Resto Richard ferme ses portes

Reconnu pour ses hamburgers géants depuis plus de 40 ans, le Resto Richard de L'Ancienne-Lorette a fermé ses portes en plein coeur de l'été.
Lors du passage du Soleil mercredi, des affiches vertes indiquaient la fermeture définitive de l'établissement de restauration rapide.