Le Soleil
Certains optent encore pour les funérailles dans les églises, mais ils se butent parfois à un nouveau problème: le manque de disponibilité des prêtres, qui sont de plus en plus rares, indique Sylvain Roy, copropriétaire et directeur des opérations chez Harmonia.
Certains optent encore pour les funérailles dans les églises, mais ils se butent parfois à un nouveau problème: le manque de disponibilité des prêtres, qui sont de plus en plus rares, indique Sylvain Roy, copropriétaire et directeur des opérations chez Harmonia.

Réinventer les funérailles: dire adieu autrement

Isabelle Houde
Isabelle Houde
Le Soleil
Nouvelles croyances, athéisme, familles multiconfessionnelles: les gens désertent de plus en plus les églises au moment de dire adieu à leurs proches. Les cérémonies funéraires, plus créatives et décloisonnées que jamais, ont changé considérablement le visage des services funéraires.