Régal express

Le fish’n chips à l’honneur au London Jack

Les amateurs de fish’n chips n’ont qu’à bien se tenir : le pub anglais London Jack proposera pas moins de 30 combinaisons possibles du célèbre poisson pané : six choix de fish’n chips et cinq sortes de panures. 

Le nouvel établissement, qui doit ouvrir en mai dans le quartier Saint-Roch, offrira également plusieurs autres spécialités anglaises, telles des scotch eggs et du Welsh rabbit, signale Carl Desruisseaux, associé dans le projet avec Marc-Antoine Beauchesne (Groupe Top Resto). «On va aussi offrir une grande variété d’entrées à partager. Il y aura une petite touche indienne dans les saveurs», ajoute l’homme d’affaires, signalant que les Anglais sont friands de cuisine indienne. 

Du côté des alcools offerts, le London Jack mise sur un concept original de chambre froide où le client pourra lui-même entrer et choisir sa bouteille de bière parmi quelque 200 sortes d’ici et d’ailleurs, révèle M. Desruisseaux. Une vingtaine de bières internationales en fût seront aussi offertes, ainsi qu’une trentaine de sortes de gin, notamment. Et pour ceux qui préfèrent les cocktails, les martinis seront à l’honneur avec pas moins de 18 variétés à la carte.

Situé sur la rue Saint-Joseph Est, au coin du Parvis, le pub anglais pourra compter sur une grande terrasse d’une soixantaine de places, en plus de quelque 120 places à l’intérieur. On y trouvera une mezzanine avec foyer, et des chansonniers se chargeront d’animer l’endroit, qui sera ouvert midis et soirs jusqu’au petit matin. Une «petite section take-out» permettra de faire des commandes pour emporter, indique Carl Desruisseaux. Des brunchs devraient éventuellement être servis les fins de semaines, souhaite-t-il. Raphaëlle Plante (collaboration spéciale)

Pour info : facebook.com/pg/LondonJackQc

***

On a goûté: la Gose-sur-Mer du Naufrageur

La microbrasserie Le Naufrageur, située à Carleton-sur-Mer, a trouvé la meilleure idée qui soit pour célébrer son 10e anniversaire : intégrer la mer dans un brassin spécial. Ainsi, depuis jeudi, vous pouvez retrouver dans les épiceries spécialisées du Québec la Gose-sur-Mer, une bière brassée avec... du sel de mer. Comme son nom l’indique, la bière en question est une gose, un style allemand qui a fait son apparition au Québec assez récemment. Les goses étant des bières brassées avec de l’eau légèrement salée, il était tout naturel que Le Naufrageur se tourne vers ce style pour intégrer l’ingrédient venu du large. D’ailleurs, le goût du sel de mer se fait très bien sentir dès l’entrée du liquide en bouche (la bière contient 18 % d’eau de mer), impression qui s’atténue doucement pour faire place à l’acidité, où ressortent des notes de pêche et, surtout, d’agrumes. Le résultat final est des plus convaincants : une bière extrêmement rafraîchissante, très facile à boire — la bière titre à 4,25 % l’alcool et présente une amertume quasi inexistante — et qui respecte le style à merveille. Bref, le véhicule parfait pour amener la Gaspésie dans votre bouche. Bien froide, elle vous désaltérera à souhait et vous rappellera que, oui, les journées chaudes devraient venir à nous dans un futur pas si lointain. Toutefois, si vous voulez mettre la main sur une précieuse bouteille, vous devrez faire vite, puisque seulement 3500 litres ont été brassés. Stéphan Lévesque (collaboration spéciale)

***

L’instemps gourmand, nouvelle adresse pour bruncher

Dès la mi-avril, L’instemps gourmand accueillera les amateurs de brunchs jusqu’à 14h30, sept jours sur sept, sur l’avenue Maguire. Il s’agit en fait du nouveau concept de Picardie délices et boulangerie, qui a changé de nom pour marquer son renouveau. Fermé depuis janvier, le local a subi un réaménagement et devrait être prêt pour accueillir ses premiers clients dès le 15 avril, signale la propriétaire Ginette Larochelle. Celle-ci pourra compter sur le savoir-faire du chef exécutif Damien Barbou, qui signera un menu où le «raffinement» et les produits faits maison seront à l’honneur, ajoute Mme Larochelle. Il sera éventuellement possible d’apporter ses bulles ou son vin, puisque L’instemps gourmand sera un établissement «apportez votre vin», mais il faudra patienter encore un peu après l’ouverture, indique la propriétaire. Le restaurant sera ouvert de 7h30 à 18h, et deviendra en après-midi un salon de thé où il fera bon partager un plateau de bouchées sucrées et salées et siroter un breuvage de Monsieur T. ou de la Brûlerie Rousseau. Des gâteaux, viennoiseries, muffins, confitures et vinaigrettes faits sur place seront également à vendre pour emporter. Pour info : page Facebook de
L’instemps gourmand
. Raphaëlle Plante (collaboration spéciale)

***

Des paniers bios pour encourager les fermiers locaux

L’organisme Équiterre propose depuis plus de 20 ans des paniers contenant des légumes et fruits certifiés 100 % biologiques et locaux provenant de son réseau de fermiers de famille. Cette année, plus de 20 000 abonnements aux paniers bios fournis par une centaine de fermiers de famille sont offerts à la grandeur du Québec, ainsi qu’en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Dans la région de la Capitale-Nationale, près de 2000 abonnés pourront recevoir chaque semaine des paniers bios dans 69 points de livraison. En entrant son code postal sur le site fermierdefamille.com, on peut trouver le point de livraison le plus près de chez soi, la ferme qui y livre et le prix pour un panier (différents formats disponibles) et pour l’abonnement pour la saison entière. Mieux vaut s’abonner tôt! Raphaëlle Plante (collaboration spéciale)