L'équipe du nouveau restaurant ARVI

Quoi de neuf?

Nouveau concept signé François Blais

Le restaurant ARVI («au revoir» en savoyard) a ouvert ses portes cette semaine dans Limoilou. Une nouvelle adresse pour François Blais, chef propriétaire du Bistro B, et Julien Masia, chef associé. En décembre, Le Soleil annonçait que le tandem Blais-Masia préparait un concept nouveau genre, avec système de couponing pour les réservations. L’idée est d’acheter un billet, comme pour un spectacle. Les deux menus, un 100 % végétarien et un autre dit «normal», sont offerts à un prix pré-établi de 70 $, taxes et service en sus. Autre particularité du ARVI, la salle à manger et la cuisine ne font qu’un. Les cuisiniers servent aux tables de ce petit resto d’une trentaine de places. Les deux menus de cinq services, proposés dès 18h du mardi au samedi, changeront constamment, composés de produits québécois et saisonniers. Info : ARVI, 519, 3e avenue, Québec et restaurantarvi.ca  Alexandra Perron

*

La Voie Maltée ouvre dans l’ancien Beaugarte

La microbrasserie du Saguenay, La Voie Maltée, qui compte déjà une succursale sur le boulevard Pierre-Bertrand, inaugurera un nouvel espace dans la région jeudi. Situé dans les locaux de l’ancien Beaugarte, sur le boulevard Laurier, le restaurant comptera 270 places à l’intérieur et une grande terrasse. À extérieur, il sera possible de manger, de prendre un verre tout en s’adonnant à plusieurs jeux ou en relaxant dans un hamac, explique le président-directeur général Daniel Giguère. Le menu sera comparable à celui de son frère, composé de burgers, steaks, poulet et des bières brassées par la microbrasserie. À l’immense bar en bois, on pourra grignoter tacos et tartares. Le milieu du restaurant sera occupé par une immense chambre froide vitrée contenant les fûts. «On veut valoriser l’expérience du client», dit M. Giguère. Pour en savoir plus : facebook.com/voiemalteeplacecite  Daphné Bédard

*

Deux sacs réutilisables pour des bonnes causes

Deux sacs réutilisables ont été lancés dans les derniers jours pour appuyer des initiatives de Limoilou. Le sac baptisé Limoilou, créé en concertation avec la Société de développement commercial de Limoilou et la boutique Article 721, vise à soutenir des organismes du quartier, dont Limoilou en vrac et Jeunesse Québec. On peut acheter le sac de coton fabriqué au Québec au coût de 16 $ chez Article 721, à La Fournée bio et à La Planque, entre autres. Le SPOT (Sympathique place ouverte à tous) 2018, érigée cette année à l’église Saint-Charles de Limoilou, a aussi un sac à son effigie conçu par Le Coin Créatif. L’objet fait partie de certains forfaits proposés par la plateforme de sociofinancement La ruche. Info : goo.gl/TzUKQv. Daphné Bédard

*

Sorbets et glaces 2018 chez Cassis Monna & Filles

L’entreprise Cassis Monna & Filles, à l’île d’Orléans, revient cet été avec de nouveaux délices glacés. La crèmerie offre une nouvelle crème glacée molle au cassis. On y sert également un sorbet maison, fait à 100 % des fruits de la ferme familiale. La copropriétaire Anne Monna parle d’«un sorbet très fruité, pas trop sucré et qui présente une belle acidité». Un «must», poursuit-elle, en tourbillon avec la crème glacée à la vanille de Coaticook, une autre nouveauté. Cassis Monna & Filles a changé de fournisseur pour garnir son comptoir de 18 saveurs et travaille maintenant avec Tutto Gelato. «Le propriétaire, Pascal Dubois, nous a créé plusieurs saveurs uniques incroyables comme crème et confiture de cassis, vin de cassis et cassis séchés et crème de cassis.»  Info : cassismonna.com Alexandra Perron

*

Portes virtuelles sur l’histoire

Le Musée naval de Québec a développé un nouvel outil numérique pour raconter un pan de notre histoire. En août 1943, le président des États-Unis, Franklin D. Roosevelt, et le premier ministre de la Grande-Bretagne, Winston Churchill, se rencontrent au Château Frontenac, à Québec, pour compléter l’élaboration du débarquement de Normandie. Une décision qui se répercute sur les marins au combat, dont l’officier Stanislas Déry. En 1944, son navire participera à la capture d’un sous-marin allemand. Trois cabines ont été installées au Musée naval, au Musée de la civilisation et au Château Frontenac, munies d’un système d’animation déclenché dès qu’un visiteur ouvre la porte pour faire découvrir Déry, Churchill et Roosevelt. L’expérience est offerte en français et en anglais et met en contact les visiteurs des trois portes.  Alexandra Perron