Poésie visuelle

Après la naissance prématurée de sa fille, la Malaisienne Kelly Tan devient maman à temps plein.

Cette ancienne agente de planification cherche un passe-temps pour s’occuper pendant les siestes de son enfant. 

En 2012, elle commence à prendre des photos avec son iPhone et à créer des collages d’images. Elle découvre ensuite l’art numérique et les différents logiciels de manipulation de photos. Elle transforme ainsi des photos réalistes en tableaux fantaisistes. 

Le résultat est onirique. «Je suis une rêveuse et j’aime mettre mes rêves à l’intérieur de mes images en espérant que mes rêves deviennent réalité», dit celle dont le nom d’artiste est LovePaperPlane. Kelly Tan s’inspire de la vie quotidienne, de jeux d'enfants, de livres et laisse ensuite aller son imagination pour créer des œuvres délicates. Pour voir d’autres créations de Kelly Tan : goo.gl/41YcMG et goo.gl/8KxKoa