Plein air

BLACKYAK Khillari: le manteau le plus léger de la terre

BLOGUE / La prétention du fabricant sud-coréen BLACKYAK n'est pas des moindres: il fabrique le manteau complet contre les intempéries le plus léger sur la planète.

À 71 grammes pour la taille medium et à peine plus gros qu'une orange dans la main, le manteau Khillari (anciennement appelé Emergency) coupe le vent totalement, est 100% imperméable et possède un capuchon.

Difficile de faire plus avec moins!

Pour arriver à fabriquer pareille merveille, BLACKYAK tire avantage du Dyneema, la fibre textile la plus résistante qui soit. Pour le même poids, le Dyneema serait en effet de 10 à 15 fois plus résistant que l'acier.

Une fibre légère, pratiquement impossible à couper et qui ne s'étire pas. Elle est notamment utilisée dans la fabrication de sangles pour l'escalade, de gréements et de voiles pour le nautisme, ou encore d'équipements de sécurité où la résistance à l'abrasion et aux coupures est essentielle.

De par sa nature et confection (20% polyéthylène et 80% polyester), le Dyneema n'est pas coloré, ce qui donne le look plutôt particulier du Khillari. 

Pratiquement transparent, sans poche et avec uniquement une demi-fermeture à glissière à l'avant, le manteau présente un aspect utilitaire qu'il faut savoir apprécier...

Plein air

«Détour» de 1000 km en «bikepacking» pour deux cyclistes pros

BLOGUE / Preuve que le «bikepacking» a la cote, deux cyclistes professionnels de premier plan de l'équipe belge Lotto-Soudal, Thomas De Gendt et Tim Wellens, s'y sont intéressés sérieusement en vue de la fin du calendrier de courses. Dès dimanche, le duo ajoutera sacs et bagages aux montures Ridley en carbone pour rentrer en Belgique en roulant.

Un périple d'environ 1000 km entre l'Italie et la Belgique que les deux pros prévoient compléter en six jours, «tranquillement» d'hôtel en hôtel.

De Gendt et Wellens, âgés de 31 et 27 ans, se mettront en mode cyclotourisme après le Tour de Lombardie, une course de 241 km qui est présentée dimanche.

Au mois d'août, De Gendt avait publié les premières images de son vélo chargé, à l'occasion d'un «premier test» en bikepacking. Un périple de «vacances» planifié depuis mai.

Assurément, le duo belge aura plus que la forme pour pareille aventure. Rentrer à la maison ne devrait pas être trop compliqué... 

Spécialiste des échappées en montagne, De Gendt a remporté jusqu'ici en carrière une étape sur chaque grand tour (Tour de France, Giro et Vuelta). Au dernier Tour d'Espagne, il a d'ailleurs mis la main sur le prestigieux maillot de meilleur grimpeur.

Quant à Wellens, il a notamment un titre de champion au Tour de Pologne, deux victoires d'étape au Tour d'Italie, sans compter le titre 2015 au Grand Prix cycliste de Montréal.

Plein air

Une véloroute de 5122 km pour jouer aux pèlerins

BLOGUE / Envie d'évasion et d'aventures à vélo? Désormais reliée de Trondheim, en Norvège, à Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne, la véloroute EuroVelo 3 aura de quoi vous satisfaire avec ses 5122 km.

Surnommé «la route des pèlerins», le parcours traverse l'Europe du nord au sud-ouest par sept pays: Norvège, Suède, Danemark, Allemagne, Belgique, France et finalement Espagne.

Du côté français, c'est en juin dernier que le tronçon baptisé La Scandibérique a été inauguré. Plus de 1700 km à rouler à travers 20 départements. Aux dernières nouvelles, il ne restait qu'un peu de travail à faire  — notamment de la signalisation — pour compléter l'aménagement de la véloroute.

La Scandibérique est du coup le plus récent parcours aménagé en France, mais également le plus long. 

Cinéma

La prouesse du grimpeur sans corde Alex Honnold racontée dans un documentaire

WASHINGTON — L’histoire se finit bien. À la fin, Alex Honnold, alors âgé de 31 ans, ne meurt pas. Il atteint bien le haut de El Capitan, après quatre heures d’ascension de ce mur de granite du parc naturel de Yosemite en Californie, sans corde. C’était le samedi 3 juin 2017, à 9h28, une première qui a fasciné le monde des grimpeurs.

«Absolument ravi», répète simplement Alex Honnold une fois en haut, filmé par l’équipe qui le suivait depuis l’année précédente. L’ascension, et ses préparatifs, sont l’objet du documentaire Free Solo, produit par National Geographic et qui vient de sortir aux États-Unis.