Oxygène illimité et tarif à 141 000$ pour l'Everest en quatre semaines

BLOGUE // Quand on pensait avoir tout vu ou presque à l'Everest, voilà qu'une nouvelle façon de faire se dessine. Pour les pressés qui en ont les moyens, il est désormais possible de payer jusqu'à 141 000 $CAN pour se faire guider jusqu'au sommet, avec l'oxygène illimité et en seulement quatre semaines.

Le temps, c'est de l'argent comme on entend souvent. Et dans le cas des ascensions express que proposent désormais quelques rares compagnies d'aventure, comme le notait récemment le blogueur spécialisé des expéditions à l’Everest, Alan Arnette, ce ne pourrait être plus vrai. Ainsi, au lieu de passer un gros trois mois sur la montagne pour s'acclimater, les riches montagnards peuvent amorcer leur préparation chez eux à l’altitude, avant de s'attaquer au géant de 8848 mètres.

Le secret? L'usage de tentes hypoxiques dans lesquelles les alpinistes dorment les semaines avant leur expédition. On simule ainsi l'altitude, jusqu'à l'équivalent de 7200 mètres selon Furtenbach Adventures, une compagnie qui propose le forfait Everest Flash pour 95 000 euros (141 000 $CAN).

Une fois sur la montagne, les clients peuvent s’attaquer au sommet du monde en 31 jours seulement. Sur les camps en altitude, Furtenbach Adventures offre en quantité illimité l’approvisionnement en oxygène. L’encadrement des clients est élevé à 1,5 sherpa par «touriste».

En cette époque où les versants de l’Everest sont achalandés comme jamais, souvent par des «touristes» qui ne devraient sans doute pas y être, la façon accélérée de faire est controversée. Mais, selon les promoteurs de la méthode, celle-ci doit assurer plus de sécurité en minimisant le temps d’exposition sur la montagne. La fatigue de l’expédition est aussi réduite en faisant moins d’allers-retours sur les pentes. Du coup, le taux de réussite serait augmenté.

Furtenbach s’annonce comme la seule entreprise à offrir pareil forfait tout inclus. Le nec plus ultra à l’Everest, assurément. 

Mais preuve du sérieux de l’affaire néanmoins, d’autres entreprises comme Alpenglow Expeditions expérimentent aussi côté vitesse. En action sur le versant Nord, côté tibétain, comme Furtenbach, le guide réputé américain Adrian Ballinger et sa bande proposent une ascension rapide en 34 jours. La recette est semblable, avec une préparation dans des tentes hypoxiques. Alpenglow cible des montagnards aguerris et le prix est moindre. Seulement… 116 000 $CAN!

Mais bon, il paraît que fouler le toit du monde est sans prix…

Des intéressés?

______________________________

Vous voulez réagir? Visitez la page Facebook Le Soleil - Plein air ci-dessous.