Les conditions atmosphériques prévalant durant la saison de chasse de l'orignal influencent grandement le succès des 180 000 chasseurs de chez nous adeptes de la récolte de ce gibier.

Les chasseurs invités à partager leur gibier

La chasse au gros gibier est maintenant ouverte dans plusieurs régions de la province et pour l'occasion, la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs s'associe aux Banques alimentaires du Québec pour nourrir les gens dans le besoin.
Le programme Chasseurs généreux invite les chasseurs à faire un don de viande lorsqu'ils vont faire débiter leur gibier dans l'une des 40 boucheries ou l'un des centres de débitage qui participent au projet.
Les bouchers participants transforment, emballent et congèlent la viande tout en assurant le lien avec les banques alimentaires de leur région respective.
Les dons amassés dans une région sont redistribués dans cette même région.
Stéphanie Vadnais, porte-parole de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, a tenu à rappeler, en entrevue à La Presse canadienne, que des petits dons comme 5 livres de viande d'orignal ou encore 2 livres de viande de cerf de Virginie, peuvent faire une grande différence pour les personnes dans le besoin.
Selon Mme Vadnais, le projet connaît un franc succès auprès des chasseurs.
L'initiative, qui a vu le jour dans le Bas-St-Laurent en 2013, se déploie pour la première fois dans l'ensemble de la province.