Le ski de fond est la seule activité qui est déficitaire aux Sentiers du Moulin, qui propose aussi la raquette et le fatbike, ainsi que le vélo de montagne l'été. 

Le centre de ski de fond des Sentiers du Moulin menacé de fermeture

L'avenir du centre de ski de fond des Sentiers du Moulin, à Lac-Beauport, est incertain. Sans aide financière provenant de la municipalité, le centre fermera ses portes pour la saison hivernale 2017-2018.
L'année qui vient de se conclure a été déficitaire pour les activités de ski de fond des Sentiers du Moulin. Un déficit qu'on «voyait se pointer à l'horizon», raconte le directeur du développement et marketing des Sentiers du Moulin, Alexandre Lemerise.
L'organisme à but non lucratif (OBNL) demande l'aide financière de la municipalité depuis plusieurs mois pour assurer la survie du centre de ski de fond. «Est-ce que c'est possible [que le centre ferme]? Oui. Est-ce que présentement on est en discussion avec la municipalité pour pas que ça arrive? La réponse c'est oui. Aujourd'hui, c'est faux de dire qu'il n'y aura pas de saison d'hiver, est-ce que c'est possible si on ne s'entend pas avec la municipalité, oui», a indiqué M. Lemerise.
Le directeur du développement et marketing maintient que les Sentiers du Moulin ne peuvent continuer d'opérer une activité déficitaire, le ski de fond étant la seule activité qui cause des ennuis financiers à l'OBNL. Le vélo de montagne l'été, mais aussi la raquette et le vélo d'hiver (fatbike) durant la saison hivernale rapportent quant à eux des profits à l'organisme.
Pierre Gilbert, un moniteur de ski de fond qui patrouillait en ski les pistes, confie avoir remarqué une baisse du nombre d'abonnés de saison l'hiver dernier. «Il faut accepter le contexte. Si ça ferme, ça ferme! En fatbike la présence a doublé. C'est un très beau centre pour la raquette. C'est le ski cette année qui a eu de la difficulté.»
«Les discussions s'étirent»
«Les discussions s'étirent. On a l'impression qu'il y a peut-être quelqu'un, quelque part qui a un agenda politique qui veut étirer jusqu'au début de l'élection du 2 novembre. Je pense que c'est un dossier épineux pour le conseil municipal», a ajouté M. Lemerise, qui continue de faire pression sur la municipalité afin qu'elle dépose une offre écrite.
Le directeur estime que l'élection à venir en sera une «référendaire» où l'avenir du centre de ski de fond sera un enjeu central.
Mercredi soir, il n'a pas été possible de recueillir un commentaire de la part de la municipalité de Lac-Beauport pour savoir si une offre allait être déposée aux Sentiers du Moulin.
Les Sentiers du Moulin offrent 38 km de piste damée, dont 28 km en style classique et 10 km en pas de patin.