Deux villes, deux rivières

Lieux fréquentés régulièrement par certains, mais méconnus pour d’autres, le parc linéaire de la rivière Saint-Charles et le parc des Chutes-de-la-Chaudière sont deux sites exceptionnels de part et d’autre du fleuve pour se promener en nature sans vraiment quitter la ville.

Le clou d’un visite au parc des Chutes-de-la-Chaudière, situé près des ponts dans le secteur Saint-Nicolas à Lévis, c’est évidemment... les chutes! Hautes de 35 mètres, elles offrent un spectacle saisissant aux promeneurs, qui peuvent les contempler à partir de la passerelle longue de 113 m suspendue à 23 mètres au-dessus de la rivière, ou encore à partir des nombreux belvédères disposés de part et d’autre du cours d’eau. Le débit moyen de la rivière Chaudière est de 130 mètres cubes par seconde, mais il peut atteindre 1240 m3/s en période de crue et descendre aussi bas que 11 m3/s en été, selon les informations fournies par la Ville.

Moins imposante, mais néanmoins magnifique, la chute Kabir Kouba est située dans le secteur Loretteville, à la jonction avec Wendake. Haute de 28 mètres, elle se trouve à deux pas de l’Hôtel-Musée des Premières Nations. Un centre d’interprétation qui lui est consacré (présentement fermé) réunit notamment photos, documents et fossiles en lien avec elle. La chute Kabir Kouba se trouve environ au km 21 du parc linéaire de la Saint-Charles — le km zéro est situé à l’embouchure donnant sur le fleuve.

Sentiers

Le parc linéaire compte pas moins de 32 km de sentiers longeant la rivière, traversant 13 secteurs à partir du lac Saint-Charles jusqu’au fleuve. Le tracé est considéré comme étant facile pour les randonneurs, bien qu’on retrouve des escaliers et des paliers dans le secteur de la chute. C’est l’occasion d’admirer la rivière, certes, mais aussi la forêt, sa faune et sa flore. Seule une partie du sentier du parc des Saules, près de la maison O’Neill, est fermée temporairement en raison des travaux d’aménagement de la nouvelle passerelle cyclopiétonne.

Le parc linéaire de la rivière Saint-Charles compte 32 km de sentiers avec plusieurs passerelles.

Du côté de Lévis, le parc des Chutes-de-la-Chaudière compte près de 4,5 km de sentiers aménagés, de niveau facile à intermédiaire, divisés en cinq courtes sections (la plus longue, Le marais, fait 2 km) de chaque côté de la rivière. Le sentier de La presqu’île permet d’apercevoir la centrale hydroélectrique ainsi que le barrage — qu’on voit bien également du sentier Les Belvédères.

Le parc des Chutes-de-la-Chaudière compte près de 4,5 km de sentiers aménagés. 

Autres activités

En plus de la marche, on peut aisément s’adonner à un pique-nique dans les aires aménagées dans les deux parcs. 

La rivière Saint-Charles traverse plusieurs parcs de la ville pourvus d’aires de jeux pour les enfants, par exemple les parcs Victoria, Duberger et Chauveau. Une piste cyclable est aménagée de chaque côté de la rivière, du bassin Louise jusqu’au pont Scott (juste avant le boulevard Pierre-Bertrand). Les amateurs de canot et kayak peuvent s’adonner à cette activité sur près de 11 km au nord de la rivière, dans le secteur du lac Saint-Charles et jusqu’au Château d’eau, avant d’arriver à la chute Kabir Kouba.

Des coureurs profitent aussi des sentiers du parc linéaire de la rivière Saint-Charles pour faire leur jogging.

Au parc des Chutes-de-la-­Chaudière, on peut s’adonner à la pêche, à condition d’avoir son permis (aucune vente sur place). Une aire de jeux pour les enfants est accessible au parc de la Passerelle, où se trouve aussi un circuit d’entraînement. Le site comprend aussi près de 2 km de piste cyclable, de niveau intermédiaire à difficile.

Accès

Le parc des Chutes-de-la-Chaudière est ouvert de mai à octobre, et l’accès au site ainsi que le stationnement sont gratuits. Au moment d’écrire ces lignes, le centre d’accueil et d’interprétation était cependant fermé en raison des mesures liées à la COVID-19, mais les toilettes sont accessibles. Les animaux en laisse sont acceptés. Pour s’y rendre, il faut prendre la sortie 130 de l’autoroute 73 (rue du Parc-des-Chutes, secteur Charny), et l’entrée se trouve près du 1920, route des Rivières (secteur Saint-Nicolas).

Le parc des Chutes-de-la-Chaudière est ouvert de mai à octobre.

Plusieurs stationnements sont situés le long du parc linéaire de la Saint-Charles, où se trouvent les parcs et principaux points d’intérêt. Bien qu’une partie des sentiers du parc des Saules soit fermée, la Ville de Québec signale que les stationnements à proximité demeurent accessibles. Le Réseau de transport de la Capitale dessert aussi nombre de sites. Les promeneurs peuvent être accompagnés d’un animal en laisse. Au moment d’écrire ces lignes, les pavillons de services le long du parc linéaire étaient fermés.

Pour les deux parcs, on suggère de télécharger en ligne les cartes détaillées des sentiers et des services offerts (voir les liens ci-dessous).

Sources: 

› ville.quebec.qc.ca

ville.levis.qc.ca 

chaudiereappalaches.com

Saviez-vous que…

Le site du parc des Chutes-de-la-Chaudière a été exploité dès 1901 pour son potentiel hydroélectrique. Une crue exceptionnelle a détruit les installations d’origine en 1970. Le barrage et la centrale actuelle, construits en 1998, génèrent une puissance électrique maximale de 24 000 kW, ce qui peut alimenter environ 5000 familles. (Source: Ville de Lévis)