Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Isabelle Pion
La Tribune
Isabelle Pion
Le parc national du Mont-Mégantic compte deux pistes de ski de fond de niveau intermédiaire.
Le parc national du Mont-Mégantic compte deux pistes de ski de fond de niveau intermédiaire.

À vos skis ! [PHOTOS ET VIDÉO]

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Atteindre les sommets estriens a toujours été pour moi une façon de découvrir ma région, voici maintenant que je la quadrille en skis de fond. Une dizaine de sorties plus tard, voici le résultat de mes promenades... idéalement dans des endroits pas trop courus.

Centre de ski de fond Richmond-Melbourne 

On l’appelait, jusqu’à tout récemment, le joyau méconnu. Mais ce n’est plus tout à fait vrai : les nouveaux fondeurs l’ont aussi découvert. Le Centre de ski Richmond-Melbourne n’a jamais reçu autant de familles sur ses pistes, me raconte le vice-président, Jean-Paul Raîche. C’est effectivement un bel endroit pour initier les enfants à ce sport, d’autant que le centre leur fournit l’équipement. Il est l’un des partenaires du programme La Petite Expé, du Défi Pierre-Lavoie (voir encadré). L’entrée est gratuite pour les 12 ans et moins.

C’est là que le 2 janvier, je faisais ma première sortie de 2021, pour redécouvrir les paysages vallonnés de Melbourne et de Richmond. Ici, pas d’accès en ligne, on paie notre billet quotidien au centre.

Si vous cherchez (encore) les pistes réputées faciles, sachez qu’on compte une dizaine de km de ce niveau, sur une trentaine de km au total. On peut aussi y faire de la raquette. 

Le Centre de ski de fond Richmond-Melbourne n’est plus le joyau méconnu qu’il était. Sa popularité bondit cet hiver.

Club de ski de fond de Val-des-Sources

Il me fallait bien des skis de fond pour commencer à fréquenter cet endroit, qui donne un visage bucolique à Val-des-Sources. Et pourtant! Le club existe depuis plus de 40 ans, grâce à ses bénévoles.

Lorsque j’ai découvert les abords de la rivière Nicolet, je m’en suis voulu de ne pas être venue avant. 

En plus des quelque 15 km de pistes de ski, on peut aussi fréquenter l’endroit pour ses sentiers de raquettes et aller y marcher avec son chien (environ 7 km). Les pistes sont accessibles à partir du Club de golf Royal Estrie et par le Centre 03 (au Camp musical). D’ailleurs, la route qui mène au camp donne un avant-goût de la beauté des paysages. Un ancien camarade de classe croisé avec ses enfants me disait à quel point il aimait venir à cet endroit, pour la beauté et la quiétude des lieux. Je seconde : le murmure de la rivière, le chant des mésanges, la tranquillité… ça donne envie de revenir.

Le club de ski de fond de Val-des-Sources permet de découvrir le visage bucolique de la municipalité, aux abords de la rivière Nicolet.

Parc national du Mont-Mégantic 

Quand on m’a dit que le PNMM ne comptait que deux pistes intermédiaires pour le ski de fond, je l’admets, j’ai eu un moment de doute. Si vous voulez du plat, vous pourriez opter pour la piste de la vallée (dans le secteur de Franceville), m’a mentionné l’employée en me rappelant l’existence de ce tronçon multiusage. Contente de t’avoir connue avec tous tes membres, a plaisanté ma vieille amie. Oui, mais… allais-je vraiment me priver de ski de fond parce que je doutais de mes capacités?

Non seulement j’ai encore mes bras et mes jambes, mais j’ai été charmée par les boucles de Cassiopée (5,6 km) et des Pléiades (8 km). Les pistes sont enneigées – ici, la neige n’est pas un enjeu – et le décor hivernal, magnifique. C’est fou comme on peut toujours découvrir un endroit autrement : au fil des saisons, en raquette ou en skis de fond…  

Les Pléiades montent longtemps, avant de redescendre aussi longuement. Sur ce tronçon, on dérange un petit lièvre qui dévie de sa trajectoire et qui se cache derrière un sapin. Les fondeurs, eux, se comptent sur les doigts d’une main... sur les deux boucles effectuées. 

Mais où se trouvent les skieurs croisés à l’entrée du parc? Se peut-il que le parc soit d’abord reconnu pour le ski nordique? 

« Nous développons notre image de nordicité en effet », me répond Marie-Georges Bélanger, du service à la clientèle du parc.

Éloigné des grands centres et avec un achalandage conséquent, le parc ne dispose pas des gros équipements des grands centres de ski de fond et trace à la motoneige dans des pistes très vallonnées, m’explique-t-elle. Le parc a aussi dû transformer une partie du réseau en sentiers nordiques (identifiés, mais non entretenus mécaniquement). Le parc comptait déjà un sentier nordique menant au sommet du Mont-Mégantic. Il a ajouté les boucles Andromède et Orion, pour un total de 32 km de sentiers nordiques. 

  • Billet journalier : 18,24 $ (incluant les taxes)
  • Billet de ski et accès 
  • au parc national : 25 $ (taxes incluses)
  • Gratuit pour les 17 ans et moins
  • On peut aussi louer gratuitement l’équipement pour les 17 ans et moins.
  • https://www.sepaq.com/fr/reservation/ski-fond/billet
On fréquente Plein Air Coaticook pour le ski de fond, mais aussi la raquette.

Plein Air Coaticook 

C’est en raquettes que j’ai d’abord découvert Plein air Coaticook, il y a deux ou trois ans. Si l’endroit situé à environ trois km de la ville du même nom semblait encore un secret bien gardé, il risque de l’être de moins en moins. À mon passage en semaine, les conditions de neige et le traçage n’avaient rien à envier à d’autres endroits, et les fondeurs étaient loin de se piler sur les pieds. 

L’endroit est aussi un bel endroit pour s’initier en famille : l’ensemble des pistes ne présente pas de grandes difficultés (à l’exception de la 6, diraient certains) et le coût d’entrée est de 5 $. Plein Air Coaticook a reçu à la mi-janvier 35 équipements de ski de fond pour les enfants, qu’il prête gratuitement (voir encadré). Et puis, petit plus à ma sortie, je passe tout près de la fromagerie de la Station...

On peut se procurer des billets journaliers (5 $) au Légufruits (85 rue St-Jacques Nord) ou encore au Foyer du Sport au 56 rue Child.

+

Paul Boutin prête de l’équipement de ski aux enfants de chez lui, grâce au programme la Petite Expé du Grand Défi Pierre-Lavoie.

Du ski à petit prix pour les familles

Depuis quelques semaines, la « cabane » de Paul Boutin, à quelques pas de Plein air Coaticook, s’est transformée en centre de location. 

Comme le site n’a pas de pavillon d’accueil à proprement parler, c’est dans une sorte d’abri chez lui que le Coaticookois prête des paires de skis de fond aux enfants. On vous en parlait dans notre édition numérique : Plein air Coaticook a reçu de l’équipement de la part du Grand Défi Pierre-Lavoie à la mi-janvier. Depuis, le téléphone ne dérougit pas. 

« Tout est chez moi! » lance-t-il lorsque je lui demande où les familles peuvent se procurer l’équipement, disponible gratuitement pour les 12 ans et moins grâce au programme La Petite Expé. Il loue aussi une dizaine de paires pour les adultes.

« L’achalandage des familles a quadruplé (par rapport à l’année dernière). C’est sûr que la pandémie nous aide. On espère que les gens y ont pris goût. »

Équiper toute la famille peut coûter cher… sans savoir si les enfants apprécieront. C’est sans compter que mettre la main sur les skis peut s’avérer compliqué… et qu’il doit être tôt ou tard renouvelé.

« Les bottines, c’est pratiquement chaque année », illustre Michèle Laberge, une maman de Richmond. 

Depuis trois ans environ, elle et son conjoint, qui sont abonnés au Centre de ski de fond de Richmond-Melbourne (CSFRM), bénéficient de l’équipement prêté gratuitement à leurs deux enfants, maintenant âgés de 9 et 11 ans. 

Un 30 minutes de ski

Ce qui est chouette, fait-elle remarquer, c’est qu’ils en profitent même si c’est pour une trentaine de minutes en semaine. « Chaque fois, c’est gratuit. » 

Et les enfants, eux, ils apprécient? « Oui, mais des fois ils trouvent qu’on y va très souvent », lance-t-elle en riant.  

Le CSFRM a reçu 50 équipements de ski de la Petite Expé il y a environ trois ans.

« Dimanche dernier, il manquait certaines grandeurs de bottes et de ski », me raconte Jean-Paul Raîche, vice-président du centre. 

Le centre a aussi conclu une entente avec le comité Richmond et ses jeunes, qui offre cette année un nombre limité d’entrées journalières gratuites de ski de fond ou de raquette aux familles et aux enfants. Les citoyens de Richmond qui veulent s’en prévaloir doivent d’abord réserver en appelant au centre. L’entente concerne aussi les municipalités de Cleveland, Kingsbury, Canton de Melbourne, Ulverton et les élèves de l’école primaire St-Francis de Richmond. 

En Estrie, les parents peuvent aussi louer l’équipement pour leurs enfants à la base Plein air André-Nadeau (Sherbrooke), à la station touristique Baie-des-Sables (Lac-Mégantic), et dans les parcs nationaux du Mont-Orford et du Mont-Mégantic.

Saviez-vous que…

Le Club de ski de fond Val Plein-air offre une quinzaine de km de pistes de ski de fond à Valcourt? Les fondeurs passent tantôt en forêt, tantôt en bordure de terres agricoles, et peuvent même emprunter les pistes de Racine, qui viennent connecter avec le réseau valcourtois. L’entrée est gratuite. Tant qu’à être dans le coin, vous pourrez faire un saut à la pâtisserie et chocolaterie Les douceurs de Lory ou encore à la boutique de la Fromagerie Nouvelle-France.