On a goûté

L’absinthe québécoise Balzac

On a goûté… ou plutôt on s’est trempé les lèvres dans l’absinthe québécoise Balzac — car à 70 % d’alcool, l’expression «la modération a bien meilleur goût» s’applique sans contredit! On a donc dégusté cette absinthe entièrement élaborée à Louiseville, en Mauricie, par la Distillerie Mariana. 

Comme le vin, on commence par humer le spiritueux, à la belle couleur verte, dont la force de l’alcool nous monte au nez! S’en dégagent d’abord des notes d’anis étoilé, auxquelles s’ajoutent celles d’agrumes et de houblon. En bouche, pour reprendre la description de la fiche technique (et avouer qu’on est franchement néophyte en matière de dégustation d’absinthe!), on perçoit «une attaque franche de fenouil et d’anis étoilé», avec une amertume et un goût d’agrumes provenant des zestes de pamplemousse. On y trouve aussi «des notes de basilic et de menthe», qu’on a moins perçues, cela dit. La Balzac est conçue par l’assemblage de la feuille d’absinthe au houblon Chinook, auquel s’ajoute une palette d’herbes et d’aromates : basilic, aneth, menthe, fenouil, écorce de pamplemousse et de yuzu, thé des bois. 

On suggère de la déguster à la façon du pastis marseillais, allongé d’un peu d’eau — ce que nous avons fait (elle devient alors opaque). On peut aussi la servir en cocktail. L’absinthe Balzac est disponible à la SAQ en édition limitée (600 bouteilles mises en circulation). Mieux vaut faire une recherche au saq.com pour trouver les points de vente (code SAQ : 13515978, bouteille de 500 ml en vente à 45 $). La Distillerie Mariana produit également le gin forestier Canopée, la vodka Azimut et le rhum Morbleu. Pour infos : distilleriemariana.com  Raphaëlle Plante (colaboration spéciale)

*

Pamplemousse pour tous

L’acquisition en 2014 de la brasserie Goose Island par le géant planétaire Anheuser-Busch InBev a permis l’arrivée sur les tablettes québécoises de certains produits de la brasserie de Chicago. La nouvelle venue, la Midway ISA (India Session Ale), s’inscrit dans la continuité des produits de cette brasserie offerts ici, qui visent surtout à satisfaire les amateurs de liquides bien houblonnés, sans être d’une grande complexité. 

Comme la Midway est une session beer, elle est donc moins forte en alcool (4,6 %) que les india pale ale typiques — dont le taux d’alcool se situe généralement autour de 6,5 %. Au nez, on peut rapidement deviner que l’on aura affaire à une bière très axée sur les agrumes, alors que citron et orange dominent. Mais, au goût, ce sont de fortes saveurs de pamplemousse qui se révèlent, particulièrement en fin de bouche, amenant avec elles une amertume très prononcée, beaucoup plus puissante que ce que suggère l’IBU (international bitterness unit, mesure qui indique l’indice d’amertume) de 30 — un nombre qui laisse généralement croire à une amertume modérée. 

Justement, ce pamplemousse est vraiment très dominant, peut-être un peu trop, conférant à la Midway un profil plutôt unidimensionnel. Cette caractéristique, qui pourrait être vue comme un défaut pour les uns, peut devenir une très belle qualité pour ceux qui aiment ce fruit en particulier. Pas de doute, cette nouvelle Goose Island donnera satisfaction aux amateurs de bières amères et s’avère un bon rapport qualité-prix. Si le pamplemousse vous plaît, ouvrez une canette, elle saura vous rendre heureux.  Stéphan Lévesque (collaboration spéciale)