Monsieur Cocktail lance sa boîte de confection de boissons

On le surnomme Monsieur Cocktail, mais on pourrait l’appeler Monsieur Marketing. Après avoir lancé récemment une gamme de sirops à cocktails «vaguement inspirés» de Harry Potter, voilà que le mixologue-entrepreneur Patrice Plante dévoile aujourd’hui son «petit projet de l’année», juste à temps pour les Fêtes : une boîte à cocktails par abonnement baptisée La Box.

Le principe (le même que celui de GoodFood ou d’Oatbox) est maintenant connu : on s’abonne en ligne à une boîte mensuelle qui contient tout ce dont on a besoin pour préparer huit cocktails identiques (pailles en carton, garnitures déshydratées, outils si nécessaire, tout sauf l’alcool qui relève de la SAQ). Chaque mois, le client a le choix d’accepter l’offre ou pas. On peut aussi commander des boîtes à la pièce. Et le tout est livré à la maison.

À LIRE AUSSI :
Un petit goût de Harry Potter pour Monsieur Cocktail
Production triplée pour Monsieur Cocktail

«On a bossé. On a fait nos devoirs. Ça fait un an qu’on travaille sur la phase deux de notre entreprise, dont l’objectif est de démocratiser les cocktails», explique M. Plante.

Le prix de chaque boîte de prêt-à-mixer : 48,95 $ (avant taxes, livraison incluse), soit un prix moyen de 6,12 $ par breuvage (sans compter le prix de l'alcool).

Offre personnalisée

Au menu, plusieurs créations : Mai Tai (fruit de la passion, miel et fleur d’oranger), Old Fashioned (avec sirop d’érable fumé et vieilli en fût de Jack Daniel’s et bacon), rhum and coke (ananas et vanille), gin tonique (fraises, concombre, pamplemousse, citron avec un amer aux abricots et pêches).

«L’idée est de prendre la complexité d’un bar et de la transformer en recette qui empêche complètement de se tromper. C’est la nouvelle science du cocktail qu’on a développé. Les gens peuvent ainsi se faire à la maison un cocktail digne d’un grand bar.»

Patrice Plante, alias Monsieur Cocktail.

Et l’offre sera personnalisée au goût de chaque client. «Si vous aimez les Old Fashioned, vous allez recevoir des Old Fashioned. On a une logistique infernale derrière ça, puisqu’on voulait que les gens reçoivent des cocktails qu’ils allaient réellement aimer, à combiner ou pas avec des alcools qu’ils ont déjà à la maison. C’est assez rock and roll. On a les cocktails qui rappellent les voyages dans le Sud, on a du salé, on a une boîte qui fait découvrir les produits québécois. Et on met toujours un producteur québécois à l’honneur dans chacune de nos boîtes. On a très hâte de sortir ça», détaille M. Plante.

Toutes les boîtes permettent aussi de créer des boissons sans alcool.

À LIRE : #avecpasdalcool

À terme, M. Plante aimerait même concevoir des boîtes «éphémères» pour événements spéciaux. «Par exemple, en faisant une boîte pour le Super Bowl. […] Ou la boîte à Bonhomme qu’on prépare et qui contiendra un chocolat chaud hivernal.»

D'ailleurs, cette dernière contiendra des tablettes de chocolat Caramilk, une bouteille de «sirop à Bonhomme», du jus de pomme à l’ancienne, des petites guimauves, des bonbons pétillants et un suçon à l’érable. En plus d'être disponible sur le site Internet de Monsieur Cocktail, cette «boîte à Bonhomme» sera vendue 35 $ dès le 4 décembre dans les succursales Couche-Tard participantes de la région de Québec.

Boire plus vert

La Box sera offerte partout au Québec et au Canada. «On a des espoirs d’en vendre au moins 5000. Mais l’Internet étant ce qu’il est, on peut en vendre 40 000», affirme l’homme d’affaires connu notamment pour son tablier et ses nœuds papillon.

Un accent particulier a été mis sur l’écoresponsabilité de ce nouveau produit. L’objectif était d’en réduire le plus possible l’empreinte environnementale. «Nos boîtes sont faites à 100 % de matières recyclées. Tous nos emballages sont recyclables. Pas de suremballage. Presque pas de plastique.»

Par ailleurs, l’entreprise née à Québec a établi un partenariat avec LOOP, une compagnie québécoise de jus faits de fruits rejetés en épicerie, qui se seraient autrement retrouvés à la poubelle ou au composteur.

*Vous ouvrez un commerce, lancez un produit ou organisez un nouvel événement? Vous avez des idées ou des suggestions pour Le Mag? On veut le savoir! Écrivez-nous maintenant à lemag@lesoleil.com.