Mode

Pikachu, provoc’ et jeunes talents

LONDRES — Des imprimés Pokémon, du kaki, des coupes fluides et moult jeunes talents : voici ce qu’il ne fallait pas manquer à la Fashion Week de Londres, consacrée aux collections hommes automne-hiver 2019-2020.

Place aux jeunes

Les grands noms de la mode britannique, Burberry en tête, ayant déserté la Fashion Week hommes pour présenter des collections mixtes lors de la Fashion Week femmes, ce sont les jeunes créateurs qui ont fait parler d’eux, à l’instar de la styliste d’origine nigériane Mowalola Ogunlesi (photo en en-tête). Diplômée en 2017 de la prestigieuse école de mode Central Saint Martins, styliste sur un clip du rappeur Skepta en 2018, Mowalola fait partie des valeurs montantes de la scène londonienne et défilait sous la bannière du programme Fashion East, incubateur de talents. Au menu, un vestiaire sexy et inventif célébrant la culture africaine, entre motifs fauves et pantalons moulants taille baisse laissant entrevoir la naissance du pubis.


Mode

Des bijoux à la nouvelle Galerie Lewis

La galerie Lewis a ouvert officiellement ses portes samedi dernier, au 975, 3e Avenue, dans Limoilou, juste à côté des Trafiquants d’art.

À la fois espace d’exposition et boutique spécialisée en métiers d’art contemporains, la Galerie Lewis est une initiative de la joaillière et artiste visuelle Emily Lewis. 

Le local accueille également son espace de création, baptisé Studio METHOD(E), qui comprend cinq espaces de coworking pour les joailliers. 

Outre les bijoux, qui occupent la moitié de l’espace, on retrouve des toiles, illustrations, objets en céramique, en bois et en verre signés entre autres par Ilana Pichon, Ariane Boudeault-Lambert, Marie-Hélène Bélanger et Geneviève Gaboury. 

Info : 581 305-4356 et www.galerielewis.com 

Mode

Chanel s’offre un défilé pharaonique à New York

NEW YORK — La maison Chanel s’est transportée à New York pour son traditionnel défilé des «métiers d’art» qui avait lieu le 4 décembre, sur un thème égyptien en accord avec le cadre, un temple reconstitué dans le Metropolitan Museum.

Les grands couturiers européens, qui fréquentent d’ordinaire peu New York, se succèdent ces derniers mois dans la capitale culturelle américaine.

Après Saint Laurent, en juin, puis Versace dimanche, c’était au tour de Chanel, pour la première fois depuis 12 ans et une collection croisière présentée dans la gare de Grand Central.

Ce retour était l’occasion pour son directeur artistique Karl Lagerfeld de rendre hommage à une ville qui l’inspire, dont il aime, «l’énergie, l’air, les gens, l’architecture, la confusion, le mélange».

Le Mag

Émeu Charlevoix dans le Petit Champlain

Une boutique Émeu Charlevoix a maintenant pignon sur rue dans le quartier Petit Champlain.

On y propose une gamme de 20 produits de soins corporels naturels à base d’huile d’émeu pure, que ce soit pour le visage, le corps ou les cheveux. 

En affaires depuis 1997, le Centre de l’émeu de Charlevoix a aussi développé une gamme de produits de viande d’émeu, Austravoix, qui inclut notamment des rillettes, pâtés de foie, cassoulet et sauce à spaghetti. 

Au 46, rue du Petit-Champlain (autres boutiques au Marché du Vieux-Port, dans le Vieux-Bourg à Beauport et à la ferme d’élevage à Saint-Urbain, dans Charlevoix). 

Pour info : emeucharlevoix.com