La copropriétaire de Myco Anna, Christiane Garant

L’enseigne de Québec Myco Anna ferme ses portes

Pionnière dans le monde de la mode, l’enseigne de Québec Myco Anna ferme ses portes. Une vingtaine d’employés seront touchés.

La direction de l’entreprise de la rue Saint-Vallier a révélé mercredi qu’elle cesserait ses activités dimanche prochain. Il ne sera également plus possible d’acheter en ligne.

«Le marché met une pression énorme pour baisser les prix alors que nos coûts de production augmentent constamment. Nous ne pouvons plus absorber ce déséquilibre», a affirmé la copropriétaire, Christiane Garant, dans une entrevue au HuffPost Québec.

Myco Anna, qui se spécialise dans le design, la confection et la vente de vêtements pour femmes fabriqués à partir de matières recyclées, allait souffler ses 25 bougies.

En plus de son site de vente en ligne, l’entreprise possédait un magasin au 615, rue Saint-­Vallier Ouest, ainsi qu’à Place de la Cité. Ce dernier, baptisé Fringuée futée, a fermé ses portes mercredi. 

Les vêtements de Myco Anna étaient également disponibles dans près de 80 points de vente au Québec, au Canada et aux États-Unis.

Au revoir

«Après maintenant près de 25 ans, la griffe québécoise Myco Anna vous dit au revoir. Nous sommes fiers d’avoir contribué à la mode d’ici pendant toutes ces années. Nous avons particulièrement aimé vous côtoyer et nous vous remercions de votre fidélité!» a noté la direction sur sa page Facebook.

Ce n’est pas la première fois que la bannière éprouve des difficultés financières. 

En 2011, l’entreprise de mode s’était placée à l’abri de ses créanciers afin de présenter un plan de relance. Et en 2015, la compagnie avait été contrainte de fermer sa boutique du côté de Montréal. 

Jusqu’à dimanche, une vente de fermeture se tiendra dans l’établissement de la rue Saint-Vallier.