Le gala du Met fait le plein de célébrités

Beyoncé, Lady Gaga, Madonna, Taylor Swift, Kim Kardashian ou encore Bradley Cooper et Johnny Depp, le gala du Metropolitan Museum a fait le plein de célébrités lundi soir à New York, pour ce qui est devenu la soirée new-yorkaise la plus glamour de l'année.
Présidé par Anna Wintour, ce gala où se côtoient stars de la mode, du cinéma, des médias et de la politique, est parfois qualifié d'«Oscars de la mode», avec son tapis rouge, ses fameux escaliers et ses robes et tenues souvent nettement plus audacieuses que celles des Oscars.
Et en matière d'audace, Lady Gaga en Atelier Versace, mini-short et bottines aux talons démesurés, Madonna, en Givenchy noir, dentelles et lanières, Beyoncé également en Givenchy orangé ultra moulant, et Taylor Swift en Louis Vuitton argenté et sandales spartiates lacées jusqu'au genou, ont montré lundi soir qu'elles n'en manquaient pas.
Le gala, où l'on ne peut venir qu'invité, est toujours organisé le premier lundi de mai, et sert à lever des fonds pour le Costume Institute du «Met». Il décline chaque année un thème différent, et les invités sont encouragés à s'en inspirer. Le thème était cette année «Manus X Machina: la mode à l'époque de la technologie», titre également de la grande exposition de l'année au Costume Institute, qui s'ouvrira le 5 mai et durera jusqu'au 14 août.
D'où pléthore cette année de tenues argentées et métalliques, avec ici et là des silhouettes un peu robotiques, en parallèle de longues robes à traîne rivalisant d'élégance, comme celles des actrices Zoe Saldana, Blake Lively ou Lupita Nyong'o.
L'accès au gala coûtait 30 000 $ par personne, les tables étaient à 275.000 dollars.
Anna Wintour, rédactrice en chef de l'édition américaine de Vogue et directrice artistique de Condé Nast, préside ce gala depuis 1995, et c'est elle qui l'a transformé d'une ordinaire soirée de fincnacement en «Oscars de la côte Est».