La styliste Magaly Lamarre aura plus de 1500 nouveaux articles griffés à présenter lors de sa boutique éphémère.

La mode griffée et écolo de Magaly Lamarre

On a récemment entendu cette statistique à plusieurs reprises : la mode est devenue la seconde industrie la plus polluante au monde, après celle du pétrole. Si chaque petit geste compte pour tenter de remédier à la situation, on peut dire que la styliste Magaly Lamarre fait sa part avec ses événements mode Prêt-à-[re]porter, qui célèbrent ce mois-ci leur 10e anniversaire.

Ça fait quelques fois qu’on vous en glisse un mot dans ces pages: tenu une ou deux fois par année, l’événement mode Prêt-à-[re]porter est une boutique éphémère qui propose des vêtements et accessoires griffés de moyen et haut de gamme de seconde main, dans un état impeccable. Des articles récoltés auprès de madame Tout-le-Monde, qui sont triés, inspectés minutieusement et placés en consigne, pour être ensuite offerts à la vente à d’autres madame Tout-le-Monde.

Magaly Lamarre est styliste depuis huit ans, en plus de posséder un DEC en commercialisation de la mode du Campus Notre-Dame-de-Foy, et un baccalauréat en gestion et design de mode de l’UQAM. Mais en fait, la jeune femme œuvre dans le domaine de la mode depuis près de 25 ans, dont 10 ans pour la Maison Simons, où elle a touché à tout: achats, service à la clientèle, stylisme, gestion de personnel, alouette. Elle est maintenant styliste à son compte, et travaille également en partenariat avec Laurier Québec.

+

Deux fois par année, trois mois avant l’événement mode Prêt-à-[re]porter, Magaly Lamarre part donc à la recherche de petits et grands trésors de luxe, en lançant une vaste collecte générale (celle pour l’événement de la fin du mois est d’ailleurs terminée).

C’est en offrant le service de stylisme du tri et de la gestion d’une garde-robe efficace qu’elle a eu cette idée de joindre l’agréable au très utile. «J’ai constaté que plusieurs de mes clientes ne savaient pas quoi faire avec les vêtements et les accessoires en très bon état qui ne leur convenaient plus, mais qu’elles avaient payés assez cher. J’ai eu l’idée de leur offrir un “clé en main”.» 

Deux fois par année, trois mois avant l’événement mode Prêt-à-[re]porter, Magaly Lamarre part donc à la recherche de petits et grands trésors de luxe, en lançant une vaste collecte générale (celle pour l’événement de la fin du mois est d’ailleurs terminée). Chaque fois, elle amasse en moyenne 1500 nouveaux articles, qui seront ainsi placés en consigne pour tenter de retrouver un foyer aimant (comprendre être vendus). 

Tout le concept de Prêt-à-[re]porter est axé sur la consommation responsable et le désir de contrecarrer la surconsommation et le fast fashion (vous savez ces vêtements qu’on ne paye pas cher, qui ne valent pas cher, et qu’on ne met plus après seulement une saison?). «C’est quelque chose qui me préoccupe beaucoup, et je sens que les clientes veulent de plus en plus consommer de façon responsable», constate Mme Lamarre, qui voit régulièrement des femmes venir d’abord chez elle pour dénicher un vêtement de seconde main, plutôt que d’avoir le réflexe d’acheter du neuf.

+

D’une table de souliers à la première boutique éphémère, il y a 5 ans, il y en aura cette fois-ci… 22.

Célébrer le 10e

Petit événement est ainsi devenu grand (d’une table de souliers à la première boutique éphémère, il y en aura cette fois-ci… 22), et Magaly Lamarre a même maintenant pignon sur rue à Saint-Jean-Chrysostome (voir adresse plus bas), où elle regroupe l’inventaire accumulé, et où elle a davantage le temps d’échanger avec les magasineuses à la recherche de bonnes affaires et de conseils. Mais pour le 10e anniversaire de Prêt-à-[re]porter, elle tenait à faire les choses en grand, ce qui se concrétisera le 30 mai au Carrefour Charlesbourg par un défilé de mode unique.

Des mannequins de l’Agence Caractère présenteront une quarantaine de looks actuels, tous composés d’articles griffés de seconde main. L’artiste-peintre Marie-Eve Landry peindra également une toile en direct, histoire de jumeler l’art et la mode (un dada de notre styliste), et la soirée se terminera pour les participantes par une séance de magasinage V.I.P. de mode griffée (les trésors vus au défilé seront disponibles, évidemment).

+

Un des looks du défilé du 30 mai: jupe IMPÉRIAL, t-shirt TED BAKER, ballerines VALENTINO, sac MIU MIU, et foulard GALITZINE

Et quand on parle de griffé, pas de crainte de vous ruiner: plusieurs articles disponibles sont à moins de 100 $, surtout dans le moyen de gamme (Ralph Lauren, Calvin Klein, Tommy Hilfiger, Michael Kors, par exemple). On s’attendra évidemment à payer un peu plus cher pour du haut de gamme (Chanel, Burberry, Miu Miu, Prada, Gucci, etc.), mais leur valeur de re-revente n’en sera que meilleure. Mentionnons que certains vêtements et accessoires sont vendus neufs, avec étiquette.

+

Un des looks du défilé du 30 mai: trench BCBG, chemise GUESS, jeans MAVI, bottes BURBERRY, et lunettes de soleil Michael Kors

Enfin, quand des articles de-meurent invendus après deux ans, Magaly Lamarre offre à ses clientes de reprendre leurs biens. Mais quand lesdites clientes ont tourné la page, la styliste offre gratuitement ces vêtements et accessoires à divers organismes d’entraide, comme récemment, aux victimes des inondations en Beauce. Appelons ça le cycle de la vie des vêtements durables et bien conservés.

+

Magaly Lamarre, styliste: magalylamarre.com

L’espace boutique Prêt-à-[re]porter (856, avenue Taniata, Lévis, arrondissement Saint-Jean-Chrysostome). Heures d’ouverture sur Facebook: facebook.com/evenementmodeespaceboutiquepretareporter

***

Vous voulez y aller? 

  • Quoi: Défilé du 10e événement mode Prêt-à-[re]porter
  • Quand: 30 mai, 18h
  • Où: Carrefour Charlesbourg
  • Billet: 25 $, avec accès au magasinage V.I.P.
  • Info: bit.ly/2GR7uRi

L’accès à la boutique éphémère du Carrefour Charlesbourg est gratuit le 31 mai (9h30 à 21h) et les 1er et 2 juin (9h à 17h et 10h à 17h).