La beauté à la maison

Vous le savez, faire soi-même ses vêtements, ses bijoux et autres articles pour la maison n'a jamais été aussi populaire. Et la mode du DIY (do it yourself, ce que nos grands-mères auraient appelé de l'artisanat...) ne s'arrête pas là: que diriez-vous d'aller jusqu'à faire (assez facilement et à peu de frais, en plus) votre baume à lèvres, votre crème antiâge ou votre shampoing à la maison?
À cette question, Sylvie Giguère et Joëlle Tarissan ont répondu un gros «oui». Les deux amies (représentantes dans le domaine dentaire) fabriquent depuis deux ans presque tous les produits de beauté qu'elles utilisent quotidiennement. Un passe-temps créatif qui demande un peu de temps (évidemment) ainsi qu'un léger investissement de base (quelques centaines de dollars), mais qui leur procure beaucoup de plaisir et de satisfaction... et des tonnes de produits de beauté!
C'est d'abord Sylvie qui a eu le déclic, alors qu'elle visitait le kiosque d'une créatrice de savons artisanaux, à Plein Art. «Ça m'a fascinée. Comment des savons pouvaient-ils être aussi beaux? J'ai posé plein de questions et j'ai ensuite fait beaucoup de recherche» sur Internet. Elle s'est ensuite lancée concrètement dans la fabrication de savons (qu'elle vend maintenant en ligne).
Joëlle Tarissan a rapidement craqué pour les savons de Sylvie Giguère et, comme elle, elle a eu envie d'en «popoter» (mais c'est l'élève qui a initié le «maître» au merveilleux monde des petits pots de crème).
Motivées, les deux amies ont suivi des cours chez des spécialistes, Coop Coco (à Montréal), avant de découvrir... que Sylvie Fortin, une pionnière dans la fabrication des cosmétiques maison au Québec, offrait le même type de formation à deux pas de chez elles, à Saint-Rédempteur. Mme Fortin a également écrit un livre considéré comme la «bible» québécoise dans le domaine des produits de beauté artisanaux, Cosmétiques non toxiques (les détails sur le site de Mme Fortin).
La liste des produits que l'on peut faire à la maison est presque infinie: crèmes variées, savon, baume à lèvres, dentifrice, désodorisant, shampoing, démaquillant, crème solaire et sels de bain, pour ne nommer que ceux-là. «Tout est possible. On peut créer des crèmes pour des problèmes de peau spécifiques ou pour soulager des douleurs articulaires, par exemple», explique Joëlle. «Même de la crème anticellulite!», ajoute-t-elle en riant. On prend des notes. 
La plupart des produits pourront aussi être congelés pour une conservation plus longue. Également, on peut confectionner soi-même du savon pour les vêtements ou pour la vaisselle et toutes sortes de produits de nettoyage pour la maison.
Passer à l'action
La clé pour commencer, c'est de bien se documenter. Pour ça, Internet est évidemment l'outil idéal: les sites de référence fournissant techniques et recettes sont innombrables (voir tableau pour quelques adresses), de même que les tutoriels de fabrication, notamment sur YouTube. 
Il faut aussi très bien s'informer pour connaître adéquatement les ingrédients qu'on aura à utiliser, que ce soit sur leurs propriétés et leur utilité (hydratante, astringente, antiâge, contre l'acné, etc.) ou leur relative dangerosité (on n'a qu'à penser à la soude caustique, nécessaire pour les savons, qui est à manipuler avec beaucoup de précautions).
Comme on vous le mentionnait plus tôt, les filles ont compté que pour démarrer une production, il faudra investir quelques centaines de dollars en équipement... ce qui se rentabilisera très rapidement, précisent-elles. Restera à se procurer (facilement, en ligne ou en boutique) les ingrédients requis et les contenants. Notez que tous les contenants de conservation peuvent être utilisés à de nombreuses reprises, après nettoyage. 
Par exemple, pour faire la crème dont nous vous présentons la recette aujourd'hui (et qui a pris une vingtaine de minutes à réaliser, pour 200 ml), Sylvie Giguère estime que le coût total des ingrédients est d'environ 155$. «Mais avec ça, la quantité de recettes possibles est tellement grande que, malgré tout, c'est plus économique de faire ses produits que de les acheter en pharmacie», conclut-elle. Concrètement, notre flacon de 200 ml de Douceur pour les mains revient à 3,00 $, incluant le prix du contenant (0,70 $).
Et ladite crème pourra avoir l'odeur que vous voulez, et posséder, au besoin, les propriétés spécifiques de votre choix. Surtout, elle contiendra un ingrédient qui n'a pas de prix: la fierté. Tentés d'essayer?
Les savons artisanaux de Sylvie Giguère : creationsmulti.com
Équipement de base (à part les ingrédients)
Bols pour mesurer les ingrédients
Bols résistant à la chaleur (Inox ou Pyrex)
Balance de précision
Thermomètre de cuisson
Spatules en silicone
Mélangeur à capucino
Entonnoir
Contenants 
Pour les savons, on ajoute : 
Tasse à mesurer
Contenant résistant à la chaleur pour le mélange eau-soude
Contenant résistant à la chaleur et assez grand pour mélanger les huiles avec l'eau et la soude
Mélangeur à submersion (pied mélangeur)
Moules
Gants et lunettes de protection
****
Recette - Exfoliant au sucre doré
Ingrédients
40 g de sucre doré biologique 
4 g d'huile de tournesol
2,5 g de beurre de karité 
1,5 g de glycérine 
0,3 g d'acide stéarique 
0,3 g de cire d'abeille 
0,7 g de vitamine E 
1 g d'huile essentielle au choix (facultatif) 
Préparation
Peser l'huile, le beurre, la glycérine, l'acide stéarique et la cire d'abeille, et faire fondre ensemble dans un récipient allant au micro-ondes, ou dans un bain-marie.
Peser le sucre, et y ajouter le mélange huileux. Bien mélanger pour obtenir une texture homogène.
Ajouter la vitamine E et l'huile essentielle.
Verser dans un contenant, stérilisé de préférence.
****
Recette - Douceur pour les mains
Ingrédients
20 g d'huile d'amande douce 
10 g de beurre de karité 
6 g d'acide stéarique 
4 g de cire émulsifiante 
1 g de Cosgard (agent de conservation)
1 g de vitamine E 
1 g d'huile essentielle au choix (facultatif) 
100 g d'eau 
Préparation
Peser l'huile, le beurre de karité, l'acide stéarique et la cire émulsifiante, et faire fondre ensemble dans un récipient allant au micro-ondes, ou dans un bain-marie, jusqu'à atteindre une température d'environ 65 °C.
Chauffer l'eau de la même façon, jusqu'à atteindre une température d'environ 65 °C.
Verser l'eau dans le mélange huileux et bien brasser pour obtenir une texture homogène.
Laisser refroidir jusqu'à une température d'environ 40 °C, avant d'ajouter le Cosgard, la vitamine E et l'huile essentielle.
Verser dans un contenant de 200 ml, stérilisé de préférence.
****
Liens utiles
Cosmétiques non toxiques de Sylvie Fortin : cosmetiquesnontoxiques.net
Boutique Herbularius (ingrédients et accessoires, Stoneham) : www.herbularius.com
Coop Coco (ingrédients et accessoires, Montréal) : coopcoco.ca
Les âmes fleurs : www.lesamesfleurs.com
Douceur de Géraldine : douceurdegeraldine.com
New Directions Aromatics : www.newdirectionsaromatics.ca
Blogue de recettes : atelier23blog.blogspot.ca