Le salon-boutique Coifferie Internationale de Place de la Cité

Coifferie Internationale: la coiffure de père en fils

Ouvert il y a près de 40 ans, le salon-boutique Coifferie Internationale de Place de la Cité a une réputation qui n'est plus à faire. L'entreprise, fondée par Pablo Jimenez en 1977, a fait des petits, et un deuxième Coifferie Internationale a maintenant pignon sur mail, aux Galeries de la Capitale.
En fait, c'est le quatrième commerce de la famille Jimenez, qui possède aussi Blades Barbier (voir autre texte), et Colorsha (à Laurier Québec). Et on parle de la «famille» Jimenez, car les rênes de l'entreprise sont maintenant entre les mains du fils du fondateur, Rafaël.
«Mais Pablo est encore là, toujours présent. Ç'a été et ça reste toujours un excellent mentor», affirme en souriant Rafaël Jimenez au Soleil. L'homme d'aujourd'hui 39 ans a commencé à travailler au salon-boutique de Place de la Cité à 12 ans... en passant le balai et en faisant le café, se souvient-il. Il est ensuite devenu coiffeur professionnel, spécialiste en coloration, une pratique qu'il a dû mettre de côté, ayant développé une allergie à la teinture.
Ce qui ne l'empêche pas de voir aux destinées de l'entreprise familiale, dans un domaine qu'il connaît... jusqu'au bout des cheveux, pourrions-nous dire. La compagnie compte maintenant plus de 140 employés, dans quatre commerces distincts, et Rafaël fait un saut à chacun des salons... tous les jours. 
Offre distinctive
Ce sont les Galeries de la Capitale, à la recherche d'une offre distinctive en coiffure, qui ont d'abord approché les Jimenez. Ça tombait bien, l'entreprise voulait justement poursuivre son expansion, après l'ouverture de Colorsha, en 2012. 
Une nouvelle succursale de 2400 pieds carrés (conçue par la firme Parka Architecture) de Coiffererie Internationale a donc ouvert ses portes le 3 janvier dernier. Comme à Place de la Cité, on y vend des produits capillaires haut de gamme (certains exclusifs) à bon prix, et les services complets de coiffure (et de barbier) sont offerts. Et ce qui est aussi semblable, c'est la priorité accordée à l'accueil et au service aux clients, qui demeurent toujours la principale préoccupation, foi de Rafaël Jimenez.
Mais disons que la nouvelle Coifferie a un petit côté technologique en plus, et les iPad ne sont jamais loin. Surtout, elle porte le sceau «Flagship Digital-L'Oréal Professionnel», devenant ainsi le premier porte-étendard au Canada du nouveau concept de «salon-émotions» développé l'an dernier à Paris par L'Oréal.
Pour le reste, la famille Jimenez a d'autres projets en tête, et la Coifferie Internationale de Place de la Cité (qui est le plus vieux locataire du centre) sera entièrement rénovée d'ici un an. 
Et pour le futur, les Jimenez pourront compter sur Maïka (la fille de Rafaël) qui, à seulement 4 ans, se présente déjà aux salons de papa comme «la patronne». La relève est (presque) prête. 
Coifferie Internationale 
› Galeries de la Capitale, 418 651-2739
› Place de la Cité, 418 651-2722
Photobooth L'Oréal
Le Photobooth L'Oréal
Que ce soit votre première ou votre 500e coupe de cheveux, il est possible d'immortaliser le résultat avant votre sortie de chez Coifferie Internationale, en passant par le Photobooth L'Oréal, installé (discrètement) du côté salon. La cliente aura donc la preuve tangible que «ça avait l'air de ça chez le coiffeur!», et la photo obtenue pourra (au choix, évidemment) être partagée sur les réseaux sociaux, et imprimée sur place. Le Photobooth L'Oréal se déplacera à l'occasion, lors de certains événements spéciaux.
Borne interactive
La borne interactive tactile
Intégrée à la façade du salon-boutique, la borne interactive tactile, «testée» ici par Rafaël Jimenez, permet facilement l'essai virtuel d'une multitude de styles capillaires, en variant la coupe, la couleur ou la coiffure. La borne est également synchronisée avec l'application (gratuite) Style My Hair, et les plus braves pourront partager les résultats de leurs «essais» sur les médias sociaux, histoire d'avoir l'avis d'une amie avant de changer de couleur de cheveux, par exemple. On peut aussi utiliser Style My Hair chez soi, sur le Web : www.lorealprofessionnel.fr/style-my-hair
Blades Barbier: repaire masculin
Ouvert récemment par les Jimenez, le salon Blades Barbier, exclusivement pour les hommes, offre 5000 produits en boutique et cinq stations de barbier.
Les Jimenez ont également ouvert récemment (toujours aux Galeries de la Capitale) un salon exclusivement pour hommes, Blades Barbier. Comme les autres, le commerce est familial, mais le concept est vraiment celui de Rafaël. 
Même si M. Jimenez père a appuyé son fils dans l'aventure, il avait quelques doutes sur le succès potentiel de ce repaire 100 % masculin. En clin d'oeil à son paternel, M. Jimenez fils a ouvert Blades Barbier le 18 octobre dernier... 39 ans jour pour jour après l'ouverture de la Coifferie de Place de la Cité. 
Et force est d'admettre que l'idée de Rafaël n'était pas bête du tout, puisque Blades Barbier fonctionne à plein régime depuis son ouverture. Inspiré des grands salons parisiens du même genre, l'endroit (aussi conçu par la firme Parka Architecture) propose plus de 5000 produits pour hommes en boutique, et cinq stations de barbier, où l'on offre la coupe et le taillage de la barbe, le rasage à l'ancienne de même que l'exfoliation et les traitements du visage.
Blades Barbier comprend aussi un volet «éducation», où on pourra notamment conseiller monsieur pour «bien» se raser, avec les bons produits et les accessoires adéquats. Des ateliers père-fils sont également disponibles, histoire de donner un petit coup de pouce à papa dans son rôle de «mentor».
Enfin, Rafaël Jimenez insiste sur l'attention presque maniaque accordée à l'hygiène chez Blades. «On travaille avec des lames, il peut y avoir du sang, alors nous sommes très stricts sur les règles d'hygiène», explique-t-il. Le port de gants est donc obligatoire pour les barbières et barbiers, chaque client a «son» peigne, et tous les autres accessoires nécessaires sont désinfectés rigoureusement, à chaque utilisation.  
Blades Barbier 
Galeries de la Capitale, 581 742-2202