Horace Jewelry, les bijoux délicats

Mode

Horace Jewelry, les bijoux délicats

En mai 2012, Alexandra Cloutier-Bernier et Marie-Josée Fleury se sont découvert une passion commune pour la création de bijoux. Au point de porter ce petit projet au stade d’entreprise. Ainsi est né Horace Jewelry à l’été 2012.

Les deux premières années d’activités se déroulent principalement par l’entremise de Facebook et dans deux ou trois points de vente. En septembre 2014, l’entreprise lance son site Internet transactionnel. Aujourd’hui, huit ans plus tard, les deux créatrices se retrouvent dans leur atelier de Montréal pour créer des pièces de qualité à prix abordable. 

Horace Jewelry propose une gamme élargie de bijoux mode : en plus des classiques bagues, bracelets et colliers, on retrouve les chaînes de chevilles, les ear cuffs (bagues d’oreille) et des accessoires tels que les barrettes et leurs incontournables chaînes à lunettes.

Raviver l’éclat avec l’acide glycolique

Mode

Raviver l’éclat avec l’acide glycolique

Pour une peau éclatante, la cosmétologie peut compter sur l’acide glycolique. Cet alpha-hydroxyacide stimule la régénération cellulaire pour révéler une peau visiblement plus éclatante et jeune. Toutefois, son utilisation peut parfois causer de l’irritation.

SkinCeuticals arrive avec un nouveau soin de nuit avec une formulation idéale pour une meilleure tolérance. Le soin de nuit exfoliant à l’acide glycolique contient une concentration de 4 % d’acide glycolique libre, réellement disponible dans la formule pour agir sur la peau. Le produit contient également de l’acide phytique favorisant la clarté du teint et un complexe apaisant d’huiles végétales.

La garde-robe simplifiée de Flying7

Mode

La garde-robe simplifiée de Flying7

Une proposition mode québécoise pour se faciliter la vie et éviter le stress quand vient le temps de s’habiller : l’entreprise Flying7 conçoit pour les femmes une méthode pour se vêtir simple et efficace.

La compagnie suggère des forfaits de six, sept ou huit vêtements de base qui se mélangent pour faire 16, 24 ou 32 options d’habillement. Avec leur esthétisme minimaliste et pratique, tous les hauts s’agencent avec les pièces du bas. Il n’y a pas de limites. 

Chaque vêtement, confectionné à Montréal, est garanti à vie. On utilise un tissu infroissable à séchage rapide. La garde-robe se construit à partir des différents modèles proposés en ligne. Une fois les vêtements livrés, on essaie pour garder ce qui nous plaît. Il en coûte 585 $ pour l’option de six morceaux, 720 $ pour sept morceaux et 785 $ pour huit morceaux. On magasine au flying7.ca

Regard magnétique signé Looky

Mode

Regard magnétique signé Looky

Elle R Cosmétiques est un distributeur de produits cosmétiques québécois qui propose des produits haut de gamme à prix raisonnable. Pour celles qui aiment le trait de ligneur et les faux cils, voici sa proposition pratique et facile d’utilisation : le duo liner magnétique Looky.

Il n’est plus nécessaire d’utiliser la colle, la technique d’application est simplifiée. Il faut simplement dessiner un trait de «liner» qu’on laisse sécher. Par la suite, en débutant par le coin extérieur de l’œil, les faux cils aimantés se déposent sur la ligne magnétique. Il est possible de les retirer et de les replacer à sa guise. 

Une fois utilisé, il ne reste qu’à les nettoyer. Elle R Cosmétiques affirme que l’on peut réutiliser le produit jusqu’à 30 fois. Plusieurs styles de cils sont disponibles.

De beaux cheveux dès la racine

Mode

De beaux cheveux dès la racine

Une belle chevelure s’entretient de la racine à la pointe. Nioxin, la marque spécialisée dans les soins pour la perte de cheveux, vient de lancer un soin exfoliant purifiant à utiliser une fois par mois.

Ce traitement de la gamme Scalp Recovery élimine les pellicules et les résidus tels que les cellules mortes et l’excès de sébum. De plus, il possède une action rééquilibrante sur le cuir chevelu. 

Ce soin s’adresse à tous, que ce soit pour contrer un problème de pellicules ou encore en l’utilisant comme un exfoliant mécanique pour un cuir chevelu rafraîchi et apaisé. 

Nermin Grbic: coiffer pour le 7e art

Mode

Nermin Grbic: coiffer pour le 7e art

Cette semaine, je partage avec vous l’histoire de Nermin Grbic, un homme d’ici, bien enraciné dans la ville de Québec. La résilience et l’instinct de survie font de ce coiffeur de métier un artiste accompli. Le 28 mai, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision lui a remis le prix pour la meilleure coiffure de film pour l’œuvre de Matthew Rankin, The Twentieth Century. Quelques jours plus tard, il a encore été à l’honneur, cette fois au 22e Gala Québec Cinéma, raflant le prix Iris pour les coiffures du même film.

En juillet 1995, près de 8000 musulmans bosniaques ont été assassinés à Srebrenica, en Bosnie. Cet assaut dirigé par le général serbe Ratko Mladic est qualifié de génocide par la Cour internationale de justice. Une des tactiques du général pour capturer les enfants était de capturer d’abord leur père et de lui faire crier le nom de ses enfants à l’orée de la forêt pour tenter de leur faire quitter leur cache…

«Il y a quelques jours, j’ai vu un documentaire sur cette histoire : un père, sous la menace, criait le nom de son fils… Nermin! Nermin! Ça aurait pu être moi. J’ai pleuré durant cinq jours complets.»

Nermin Grbic est né à quelques kilomètres de Srebrenica. Son parcours pour devenir l’homme qu’il est aujourd’hui est marqué par la violence de la guerre, qui a commencé en 1991 alors qu’il n’avait que 7 ans. Près de cinq années de tourmente avant d’arriver à Sainte-Foy en hiver avec sa famille, à l’âge de presque 11 ans, une seule valise à main pour deux parents et deux garçons. Il raconte que sa famille ne possédait pas de vêtements d’hiver. Leurs voisins ont beaucoup aidé, en nourrissant cette famille en nouvelle terre d’accueil.  

Caroline Grégoire
Le maquillage naturel étape par étape [PHOTOS]

Mode

Le maquillage naturel étape par étape [PHOTOS]

Un visage au naturel, mais en version améliorée. Être exempt de maquillage est une chose, avoir l’air naturel en est une autre. Cette allure, nous la retrouvons dans les pages éditoriales des grands magazines. Elle fascine par son absence de couleurs, ne laissant transparaître que les traits caractéristiques d’une beauté individuelle en lumière.

C’est le je ne sais quoi personnel qui révèle son individualité. C’est l’antithèse du standard de beauté aujourd’hui imposé par les grands courants inspirés par les réseaux sociaux. Pas de «contouring», de «highlighting», de «baking», rien avoir avec le maquillage théâtral. L’image de soi-même, avec l’éclat qui lui revient.

On s’aperçoit rapidement que les maquillages naturels sont plus qu’une simple couche de mascara et du baume sur les lèvres. Curieuse d’en apprendre un peu plus sur la façon de l’exécuter, j’ai demandé à la maquilleuse Joanie Leclerc de partager son savoir-faire. Ce genre d’allure, c’est sa spécialité. Elle gravite depuis plusieurs années dans les studios de photographies et de télévision avec ses fards et ses pinceaux. On a pu voir sa magie sur les visages de plusieurs personnalités artistiques et publiques. Son expertise est recherchée lors de tournages, de publicités, d’images de magazines, de tests photo de mannequins, et également lors des mariages, où elle met la promise en lumière. Bref, à tout moment où l’éclat doit être révélé. 

Le grand marché vintage Beau People

Mode

Le grand marché vintage Beau People

Profitez de cette fin de semaine pour rendre visite aux gens de Beau People vintage. L’enseigne québécoise spécialisée dans le chinage de bon goût s’installe au 253, rue Saint-Joseph jusqu’au 12 juillet pour vous proposer une sélection de vêtements et d’accessoires datant du siècle dernier.

Beau People se spécialise depuis plus de 10 ans dans le magasinage rétro. À ce jour, plus de 10 000 articles ont trouvé preneurs. 

Pour l’occasion, la marque s’associe à Niche, Le Salon des Frangines et à Pétales pour offrir une vaste sélection de vêtements. 

Le port du masque est obligatoire sur place pour l’essayage des vêtements et il est précisé que l’inventaire sera bonifié quotidiennement pour permettre à tous de trouver sa pièce coup de cœur. Un rendez-vous pour des découvertes uniques. 

Les heures d’ouverture sont de 10h à 17h. 

Info : @beaupeoplevintage sur Facebook

Un soin polyvalent pour l’été

Mode

Un soin polyvalent pour l’été

Par temps chaud, la superposition des crèmes peut devenir inconfortable. Une suggestion pour contrer ce désagrément serait de privilégier des produits multifonctionnels.

La marque québécoise IDC Dermo nous propose pour l’été, son émulsion hydratante apaisante de nuance naturelle FPS 30. Elle protège du soleil avec des filtres minéraux, combat les effets nocifs de la pollution et hydrate, de plus sa teinte offre une couvrance légère qui assure un teint uniformisé. 

IDC Dermo affirme que le soin ne produit pas l’effet de «craie» typique des écrans minéraux. La crème est facile à étaler et laisse un fini soyeux et non gras. On peut l’utiliser seul ou comme base de maquillage. 

Hydra nuance naturelle FPS 30, 47,99 $ pour 50 ml. En pharmacie. 

20 fards Morphe x Maddie Zeigler

Mode

20 fards Morphe x Maddie Zeigler

Amateurs de cosmétiques, il est temps pour vous de découvrir la marque Morphe, si ce n’est déjà fait.

Vous cherchez des fards à paupières de qualité professionnelle, avec une grande variété de couleurs et un rapport qualité-prix exceptionnel? Cette marque s’adresse à vous. 

Découverte par le grand public grâce à plusieurs Youtubers tels que Jaclyn Hill, Jeffree Star et James Charles, c’est maintenant au tour de la jeune danseuse Maddie Zeigler (aperçue dans le vidéoclip Chandelier de la chanteuse Sia) de présenter sa nouvelle collaboration avec la marque. 

En centre d’intérêt, une palette imagination de 20 fards à paupières kaléidoscopes en différents finis, mats, métalliques et pailletés. On retrouve également dans cette collection 3 duos joues et lèvres, ainsi qu’un illuminateur pour le visage. Morphe x Maddie Zeigler, entre 16 $ et 32 $ 

Info : morphe.com

Une gamme pour le corps signée G.M. Collin

Mode

Une gamme pour le corps signée G.M. Collin

Saviez-vous que G.M. Collin est une marque de soins pour la peau fondée en France en 1957 qui, depuis les années 1990, est devenue québécoise d’adoption? C’est maintenant près de Montréal que ces dermocosmétiques sont développés. 

G.M. Collin a pour mission d’offrir aux femmes et aux hommes de tout âge un assortiment exclusif de produits, des traitements cliniques de performance supérieure aux soins dermocorrecteurs à domicile de la plus haute qualité. Cet été, en grande nouveauté, la marque introduit une gamme de soins pour le corps pour une peau radieuse. Il s’agit de quatre produits : une crème douceur des mains, un gommage sucré exfoliant, un baume fondant hydratant, et un concentré sublime en huile. Riche en ingrédients naturels et au parfum doux la marque nous parle d’une gamme multisensorielle offrant à la peau ce dont elle a besoin. 

Info : fr.gmcollin.ca

On a testé: crème musculaire Chanv pour apaiser

Mode

On a testé: crème musculaire Chanv pour apaiser

Voici un produit québécois qui mérite qu’on lui porte attention. Mis à l’essai depuis déjà quelques mois, il se positionne comme mon incontournable après les entraînements laborieux.

La crème musculaire Chanv est un produit naturel qui permet d’installer un état de relaxation dans les muscles et d’apaiser la douleur. Composé à 10 % d’arnica, d’huiles essentielles et d’huile de chanvre, ce baume possède des propriétés anti-inflammatoires. Chanv affirme qu’il soulage les douleurs associées à l’arthrite, à l’arthrose et aux problèmes articulaires. 

Ce produit est indiqué pour une utilisation régulière en favorisant la récupération musculaire ou pour soulager vos douleurs tenaces. Ses bienfaits se font sentir immédiatement après l’application. Une petite quantité suffit pour un soulagement. 39,99 $ chez Familiprix 

Info : chanv.co

La mode redémarre à Paris, première fois sans défilés

Mode

La mode redémarre à Paris, première fois sans défilés

PARIS — Sans défilé pour la première fois de son histoire mais avec de hautes ambitions artistiques: la semaine de la mode virtuelle démarre lundi à Paris, bravant avec créativité la dépression post-COVID. 

Dès le premier jour, Dior placera la barre très haut: la collection haute couture sera dévoilée dans une mise en scène onirique de Matteo Garrone, réalisateur de Dogman et Gomorra qui ont été récompensés à Cannes.

«Le processus de la création de cette collection a été complexe. Quand on l'a commencée, il était clair que le vrai show ne pourrait pas avoir lieu. Il a fallu un projet extrêmement dense, très créatif», a déclaré à l'AFP la créatrice des collections femme de Dior Maria Grazia Chiuri.

Le film présenté comme «alchimie des émotions du 7ème art et de l'excellence des savoir-faire» de la maison historique française sera diffusée à 14H30 (12H30 GMT) sur le site de Dior, et accessible à tous.

Chaque maison faisant partie du calendrier officiel de la Fédération de la haute couture et de la mode dévoilera sa collection avec une vidéo diffusée pendant son créneau.

Un exercice nouveau pour les designers, bouleversés par les changements induits par l'épidémie du coronavirus et privés de podiums.

Les coulisses du luxe 

Hermès en a donné le ton dimanche en présentant sa collection homme dans une performance artistique filmée en temps réel par le metteur en scène de théâtre Cyril Teste, dans les ateliers de la maison, à Pantin près de Paris.

Collection décontractée, présentation nonchalante avec le zoom sur le jeu de rayures ou accessoires en cuir, fétiche du sellier-maroquinier. Des détails qu'on verrait à peine lors de passages en défilé.

«Je suis toujours à la recherche d'un renouvellement et même si le changement me panique autant qu'il me stimule, je préfère cette angoisse à la répétition. L'imprévu est créatif», a souligné Véronique Nichanian, créatrice des collections homme d'Hermès.

«Une chose m'intéressait particulièrement: entrer dans l'oeil du créateur et dans le backstage auquel le public des défilés n'a jamais réellement accès», a pour sa part expliqué Cyril Teste dans un communiqué.

Pour le couturier Maurizio Galante, présenter la mode en ligne c'est comme passer du théâtre au cinéma.

C'est «une grande opportunité pour faire passer des messages à un public qui sera concentré sur les images plutôt que de regarder qui est assis au premier rang», celui réservé aux célébrités, explique le designer dont la collection sera également présentée lundi.

La créatrice vietnamienne Xuan Thu Nguyen explique à l'AFP que la «vidéo artistique» de sa marque Xuan, plutôt que de montrer toute la collection, sera «un teasing (avant-gôut)» pour entraîner les spectateurs dans son univers.

«Si vous n'avez rien, même pas d'électricité, vous pouvez toujours créer», estime-t-elle.

«Show must go on (le spectacle doit continuer)», résume pour sa part à l'AFP le couturier Stéphane Rolland.

Julien Fournié, lui, a choisi de montrer le travail artisanal et exigeant du couturier «comme à l'époque de Paul Poiret, Jacques Fath ou Monsieur Dior». Du croquis initial en passant par la toile - le vêtement est coupé dans un tissu blanc et drapé sur un mannequin pour être précisé, avant la réalisation dans des étoffes somptueuses.

La haute couture, évènement très select et exclusivement parisien qui promeut le fait main et les savoir-faire rares avec des pièces oeuvres d'art, durera trois jours et sera suivi de la Fashion week homme jusqu'au 13 juillet.

Semelles anti-chutes: quand l’art inspire la science

Le Mag

Semelles anti-chutes: quand l’art inspire la science

L’origami a déjà inspiré la fabrication de panneaux solaires qui se déploient une fois dans l’espace. Maintenant, c’est au tour du kirigami, cousin de l’origami, d’inspirer les scientifiques, cette fois-ci, dans la création d’un revêtement anti-chutes pour chaussures.

Le 1er juin dernier, des chercheurs du prestigieux Institut de Technologie du Massachusetts (MIT) ont dévoilé un nouveau revêtement de semelle capable de mieux adhérer aux surfaces et qui pourrait prévenir les chutes, notamment sur la glace. Ce revêtement est inspiré d’une peau de serpent et, surtout, de l’art japonais du kirigami.

L’équipe du MIT a appliqué des principes de découpage du kirigami pour créer des motifs dans des feuilles de plastique ou de métal. Ces revêtements, appliqués sur la semelle d’une chaussure, restent plats lorsque le porteur est debout, mais les pointes découpées ressortent lors d’un mouvement de marche.

«La nouveauté de ce type de surface est que nous avons une transition de forme d’une surface plane 2D à une géométrie 3D avec des aiguilles qui sortent», explique l’un des chercheurs impliqués sur le projet, Sahab Babaee.

Fuck la mode: l’irrévérence contre la morosité [PHOTOS]

Mode

Fuck la mode: l’irrévérence contre la morosité [PHOTOS]

Chers lecteurs, soyez sans crainte : aujourd’hui, je ne fais pas d’appel à la rébellion vestimentaire. Je désire vous raconter une histoire locale qui, après plus de 31 ans, ne cesse de faire réagir. Un succès québécois qui a commencé un jour de 1989, en réponse à la morosité de l’époque.

Pour vous remettre en contexte, en 1989, le salaire minimum est à 5 $ l’heure, les dépenses prévues pour le Québec seront de 33,2 milliards $. Les infirmières exercent des moyens de pression, culminant par une grève en septembre. Peu après, 200 000 employés de la fonction publique font la grève. L’avortement est un sujet chaud avec l’affaire Chantale Daigle. Le 6 décembre, 14 femmes sont assassinées par Marc Lépine à l’École Polytechnique. Du côté environnemental, des BPC sont déversés dans le Saint-Maurice et des pneus brûlent à La Prairie. Guy Lafleur signe son contrat avec les Nordiques, Roch Voisine nous chante la pomme et les gars de RBO nous font rire.

Et comme ça, Jean-François Renaud, propriétaire de la boutique Oclan, se dit en réponse à cette période plutôt sombre : «Fuck la mode».

La genèse de cette histoire est une carte postale qui servira d’envoi de masse pour ses clients. Une affirmation simple pour faire réagir. «Les clients ont tellement aimé qu’ils ont demandé des t-shirts. À ce moment, j’en ai fait imprimer 60 et je me suis dit que ça allait s’arrêter là. À partir du moment où les t-shirts sont arrivés sur le plancher, ça n’a jamais arrêté. À ce jour, on en a vendu plus de 100 000 unités», relate M. Renaud. Il précise que «“Fuck la mode”, initialement c’était quelque chose d’irrévérencieux dans le ton de l’époque. Moschino avait fait quelque chose de similaire. Maintenant en 2020 avec la pandémie, il y a encore plus de poids quand on dit qu’on fait ce qu’on veut, qu’on porte ce qu’on veut… fuck la mode.»

«C’est l’idée que tu as une fois dans ta vie. Je me pince tous les jours. C’est provocateur, ça chatouille. J’ai eu cette réflexion seul. À l’époque, c’était difficile. Je faisais une réponse à la morosité.»

Robes, tuniques et kimonos favoris de l’été [PHOTOS]

Mode

Robes, tuniques et kimonos favoris de l’été [PHOTOS]

Dimanche, l’été arrive. Il nous invite à redécouvrir les belles choses qu’on nous propose ici. Comme fil conducteur de ma quête cette semaine, j’ai recherché les styles coup de cœur de la saison. Huit acteurs de la mode de Québec nous proposent la robe, la tunique ou encore le kimono qui saura vous plaire. Faites la rencontre de ces passionnés et de leurs suggestions.
Surmesur: leçon de style au masculin

Mode

Surmesur: leçon de style au masculin

Un lecteur demande de parler de style pour les hommes. Les options étant plus limitées que chez les dames, trouver le vêtement idéal peut être un défi complexe. On remarque souvent que les tendances ne sont pas nécessairement adaptées aux besoins de monsieur ni à son physique. Chaque homme possède sa propre morphologie. Ce qui met en valeur le grand blond mince ne fait pas nécessairement au ténébreux costaud.

Pour démystifier le style au masculin, direction boutique Surmesur. Nous rencontrons le styliste Peter Greer-Martineau et ses acolytes. L’entreprise de Québec se spécialise dans la confection de vêtements élaborés selon les mensurations et les préférences du client. En plus d’habits et chemises, on confectionne les pantalons de coton et à partir du mois d’août le jeans dans toutes ses déclinaisons. 

Leur proposition diffère du prêt-à-porter déjà en boutique. Ici, la mode c’est ce dont le client rêve. Le complet à la James Bond? Pas de problème. Le pantalon qui ne déchire pas sous la pression des cuisses musclées? Obligatoirement, tout est mesuré pour une coupe impeccable. Le tweed d’Écosse? Il existe, on vous confectionnera votre veste. Les séries télévisées, les films vous donnent des idées? Sachez que votre allure peut refléter vos inspirations. Le service répond au mouvement ou l’on achète moins, mais mieux. L’objectif est de créer une garde-robe que l’on porte, en accord avec notre morphologie et notre style. Notre question est simple : qu’est-ce qu’un homme à la mode? La réponse n’est pas nécessairement dans la dernière tendance.

La mode fonctionnelle et consciencieuse de A à Z

Mode

La mode fonctionnelle et consciencieuse de A à Z

En 1954, le couturier Christian Dior publiait le petit dictionnaire de la mode. Ce court recueil offrait aux femmes les conseils de base pour qu’elles soient élégantes. Simplicité, bon goût, connaissance de ses besoins et de ce qui nous fait bien sont, selon le couturier, les bases de la garde-robe. Aujourd’hui, bien que certains de ces principes soient toujours de mise, notre mode de vie et notre éveil à une meilleure consommation ont modifié nos comportements vestimentaires. Prêtons-nous à l’exercice de voir, de A à Z, ce qui peut rendre notre garde-robe plus fonctionnelle.

A comme ajustement
Un vêtement ajusté à sa morphologie est une valeur ajoutée. Peu importe le prix payé pour votre vêtement, une fois ajusté pour vous, son allure sera bonifiée. Votre couturière pourra retoucher les longueurs et la coupe à votre taille.

Tie-Dye: éclat de gaieté!

Mode

Tie-Dye: éclat de gaieté!

Emblème absolu du mouvement hippie de la fin des années 1960, la teinture par nouage, le tie-dye, fait aujourd’hui un clin d’œil à ces temps de grande liberté. La technique est simple, il suffit de nouer des tissus que l’on plonge par la suite dans de la solution colorante. L’idée est bonne pour donner une seconde vie à certains vêtements aux couleurs défraîchies. Attention toutefois de ne pas ruiner l’émail de votre baignoire en le transformant en un bain de teinture! Voici quelques pièces tendances qui apporteront cette touche peace and love à votre garde-robe.

Carnet d'adresses

Un bijou québécois pour maman!

Mode

Un bijou québécois pour maman!

Ce dimanche, on célèbre les mères. Pour leur faire plaisir, nos suggestions bijoux sauront ravir votre maman. Toutes les propositions proviennent d’entreprises québécoises. Dites-leur que vous les aimez avec un produit local qui a du style.

Bague fleur en argent ou en or laminé, 32$ et 40$, Le Cubicule.
Facebook Le Cubicule

Un «take-out capillaire» à Québec

Mode

Un «take-out capillaire» à Québec

Voilà deux mois que les salons de coiffure ont dû fermer leurs portes en raison de la COVID-19… Même si ce n’est pas demain la veille que la clientèle pourra retrouver son coiffeur, elle peut désormais se procurer des produits spécialisés grâce à un service de «take-out capillaire» offert par coifferie.com. 

L’entreprise québécoise — dont le propriétaire Rafael Jimenez détient aussi Coifferie Internationale, Blades Barbier et Colorsha — lance une plateforme de commande en ligne réunissant quelque 17 000 produits répertoriés en plusieurs catégories pour faciliter la recherche (produits pour la coloration, la perte de cheveux, la texture… ainsi que des outils et accessoires). 

On propose également un service de consultation téléphonique tous les jours par des professionnels du domaine. 

Une fois la commande passée, on peut récupérer le tout à l’entrepôt de 11 000 pi2 situé dans Vanier, ou encore choisir la livraison (gratuite avec achats de 50$ ou plus). 

Info : 418 527-8777 et coifferie.com

Le designer Mathieu Caron lance des masques inspirés des patineurs olympiques

Affaires

Le designer Mathieu Caron lance des masques inspirés des patineurs olympiques

MONTRÉAL — Le jour où les grands galas seront redevenus légaux, il sera possible de s’y présenter masqué avec une rare élégance.

Le designer québécois dont les créations sont parmi les plues vues au monde lance une édition limitée de masques haut de gamme inspirés des costumes de patinage artistique dont il est l’auteur.

Mathieu Caron, de Longueuil, conçoit et fabrique depuis plusieurs années quelques-uns des spectaculaires costumes vus par des millions de téléspectateurs, dont ceux de la canadienne Tessa Virtue et du champion du monde Shoma Uno, entre autres.

«On a pris les mêmes matériaux que les costumes des patineurs, les mêmes décorations, le même design, mais on a recréé complètement la forme pour fabriquer des masques», raconte le créateur, qui produit également des vêtements de danse et autres équipements vestimentaires de sport et d’entraînement.

Profits versés à l’OMS

En ces temps de pandémie, «mon but premier c’était de faire en sorte que le côté artistique puisse venir aider un peu, ramasser des fonds pour faire une différence et en même temps faire un item de collection un peu plus glamour qu’un masque ordinaire», raconte-t-il en expliquant que la totalité des profits provenant des ventes de masques seront versés à l’Organisation mondiale de la santé.

Et profits il y aura, les masques en question n’étant pas pour toutes les bourses alors que les huit modèles se détaillent entre 150$ et 300$.

À ce prix, on croirait que les clients se feraient tirer l’oreille, mais non. Les Japonais, pour qui Shuma Uno est une supervedette incontestée, se sont rués sur les masques à l’effigie du costume de leur idole, qui se détaillent de 200$ à 250$: «J’ai été surpris. Je ne pensais pas qu’en temps de crise comme ça, les gens avaient autant d’argent pour acheter un masque. Honnêtement.»

«Au début je pensais en faire un maximum d’une quinzaine de chaque et pour le Japon, on a dépassé le 70. En trois heures, on a vendu au-dessus de 245 masques!», raconte-t-il, visiblement un peu abasourdi lui-même. L’engouement a été tel qu’il a fait naître au Japon le mot-clic  #Shomask et les stocks des trois modèles de Shoma Uno ont été rapidement épuisés.

Demande inattendue

Lorsque Mathieu Caron a mis les items en vente en ligne, son équipe avait quelques masques qui étaient prêts «mais avec les quantités qu’on nous demandait... il a fallu prendre quelques décisions rapidement!»

On a envie de... sandales «Dad» [PHOTOS] 

Mode

On a envie de... sandales «Dad» [PHOTOS] 

Une autre incursion dans la mode des années 1990 qui fait revivre les débat. Après les Mom jeans, voici les Dad sandals. Popularisé originalement par la marque Teva, on la porte pour le confort et aussi pour son style normalisé. Idéal pour faire contraste avec les tenues estivales, elle donnera un accent sport.

Carnet d'adresses

Un modèle pour faire son masque soi-même

Mode

Un modèle pour faire son masque soi-même

Nathalie M. Dionne est propriétaire de l’atelier de couture Culottées. Depuis plusieurs années, elle répare et confectionne des vêtements. Elle partage également cette passion en animant des ateliers de confection auprès des jeunes. Le Mag lui a demandé de nous suggérer un patron de masque réalisable à la maison. La confection est simple, on peut le coudre à la main pour ceux qui n’ont pas de moulin à coudre.

On aura besoin:

  • Tissus (de préférence du coton, les draps, les chemises et les pyjamas peuvent être recyclés)
  • Bande élastique d’une largeur de moins de 5 mm
  • Fil, aiguille ou machine à coudre.
TonMasque.ca, une plateforme pour acheter des masques québécois

COVID-19

TonMasque.ca, une plateforme pour acheter des masques québécois

Avec l’annonce d’un déconfinement graduel qui s’amorce au Québec, les fabricants de masques en tissu ont le vent dans les voiles. Parmi les initiatives mises de l’avant depuis peu s’ajoute la plateforme TonMasque.ca, qui permet de commander en ligne des masques de protection québécois.

Projet de Marto Napoli et Patricia Vincent, TonMasque.ca propose deux modèles, pour adulte ou enfant : un masque de jersey en coton 100% biologique, ou un masque fait de 50% de coton biologique et de 50% de polyester recyclé. 

Lavables, on peut les personnaliser en y ajoutant le logo d’une entreprise ou l’image de son choix grâce à l’imprimeur 2nd Skin (plusieurs visuels rigolos sont proposés). On indique que les délais de livraison sont de 20 à 30 jours ouvrables.

Les prix varient selon la quantité commandée, et il est possible de recevoir une soumission pour l’achat de lots de 50, 100 ou 1000 masques et plus.

Guide d’achat de la beauté locale [PHOTOS]

Mode

Guide d’achat de la beauté locale [PHOTOS]

Les gens cherchent à connaître les marques locales. L’appel des politiciens à faire des achats chez nous semble être entendu. Aujourd’hui, place à quelques marques de beauté de chez nous. Réjouissez-vous, les propositions sont intéressantes.

Lise Watier
Fondée en 1972 à Montréal, Lise Watier offre une gamme complète de produits de beauté. Au-delà de ses collections maquillage tendance, la marque comprend aussi de la parfumerie et des produits de soin de la peau. La réputation de cette gamme dépasse nos frontières, puisqu’elle est proposée dans les magasins Sephora à travers le monde.
www.lisewatier.com