Maude Desroches a profité du confinement pour élaborer ce projet qui lui trottait dans la tête depuis un temps…
Maude Desroches a profité du confinement pour élaborer ce projet qui lui trottait dans la tête depuis un temps…

MAUDE épicerie/laboratoire culinaire, projet hybride dans Maizerets

Raphaëlle Plante
Raphaëlle Plante
Le Soleil
Résidente du quartier Maizerets, Maude Desroches juge qu’il y a «un besoin à combler» en ce qui a trait aux commerces de proximité, peu nombreux dans ce secteur. C’est pourquoi elle ouvrira vers la fin septembre MAUDE épicerie/laboratoire culinaire, un projet hybride qui allie sa passion pour la cuisine à celle des produits locaux et de saison.

Celle qui était chef au restaurant Le Voisin dans Saint-Roch avant de «tomber sur le chômage à cause de la pandémie» a profité du confinement pour élaborer ce projet qui lui trottait dans la tête depuis un temps… 

Les rénovations sont en cours au 1501, de la Canardière, un «local maudit» où se sont succédé plusieurs commerces dans les dernières années. Mais Mme Desroches se dit confiante et souhaite faire une différence dans son milieu. 

Elle proposera donc une épicerie avec produits frais et bio, en vrac, réfrigérés et surgelés, où la traçabilité des produits est primordiale dans la mesure où tout ne peut provenir du Québec. On y retrouvera aussi des mets préparés, et une aire de restauration proposera sandwichs, salades et un menu cantine qui changera régulièrement selon les produits de saison disponibles. 

MAUDE sera d’abord ouvert du mardi au samedi, de 7h30 à 18h, mais Mme Desroches souhaite éventuellement ouvrir trois soirs par semaine pour proposer un menu apéro et des ateliers culinaires. 

Une campagne de sociofinancement est en cours jusqu’à la fin septembre sur la plateforme La Ruche pour permettre d’acheter l’inventaire alimentaire de la boutique. 

Info : @chezmaude sur Facebook 

MAUDE épicerie/laboratoire culinaire