Le Soleil
La cheffe cuisinière Marie-Claude Bouré (en avant-plan) et sa «gang»: Marie-Claire, Luz, Julien, Manon et Géraldine
La cheffe cuisinière Marie-Claude Bouré (en avant-plan) et sa «gang»: Marie-Claire, Luz, Julien, Manon et Géraldine

Marché du travail et handicap: la brigade de tous les possibles

Alexandra Perron
Alexandra Perron
Le Soleil
Qu’est-ce qui fait sourire Marie-Claude Bouré depuis quelques mois? Une cuisine parfaitement imparfaite. Difficile à croire venant d’une fille qui aime un tartare coupé au laser. Mais entourée de sa brigade de marmitons avec limitations (elle déteste le mot handicapé), elle a appris le lâcher-prise et savoure chaque petite réussite. Témoignage, à l’heure où la main-d’œuvre est appelée à changer.