L’enseignante Mireille Soucy, ainsi que ses élèves de 5e année, apprennent à découvrir et à comprendre la nouvelle application Galerie symphonique qu’a lancé l’Orchestre symphonique de Québec.

L’Harmonie de Beauport: la musique à un clic de souris

Les élèves des classes du programme régulier de l’école de l’Harmonie de Beauport commencent à utiliser l’application la Galerie symphonique dans les classes de musique.

C’est une nouvelle expérience que propose l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) autant pour les élèves que pour l’enseignante Mireille Soucy. Tout le monde apprend à manipuler l’outil conçu comme une forme de jeu vidéo.

La douzaine d’élèves de 5e année en était à leur premier contact avec l’application. Il y avait tout à découvrir et tout à comprendre. Mais en quelques clics, tout le monde avait commencé l’écoute de l’une des trois pièces interprétées par l’OSQ.

Une expérience
Si les jeunes de la classe avaient déjà été sensibilisés à la musique symphonique à la suite d’un travail sur l’Orchestre symphonique de Paris, cette fois, ils pouvaient naviguer entre les groupes d’instruments, entendre uniquement les violons, les altos, les percussions ou les cors français après avoir fait l’expérience d’écouter l’ensemble des instruments.

Pour que les élèves aillent plus loin dans l’expérience, Mme Soucy avait un petit questionnaire à leur faire remplir avec des questions du genre : quand a été composée la musique de Carmen? «Comment fait-on?», lance un jeune garçon. «En cliquant sur le point d’exclamation dans le carré décrivant la pièce», répond l’enseignante. «Parmi les instruments, lequel appréciez-vous le plus?»

Et une dizaine d’autres interrogations les invitants à fouiner dans la documentation assez abondante dans les coulisses de l’application. Que ce soit des explications sur les instruments, le rôle du chef d’orchestre, les compositeurs, même la ligne du temps de la musique avec les grands compositeurs selon les époques.

Si la plupart des jeunes de cette classe ne connaissaient peu ou pas la musique classique ou symphonique, il y en avait deux ou trois qui connaissaient l’OSQ. Maxence et Alexy, eux ils le savaient. L’an dernier avec les autres choristes de l’école — près de 400 jeunes — ils avaient chanté dans l’église de la Nativité-de-Notre-Dame accompagnés par les musiciens de l’OSQ.

Les classiques
La plupart des jeunes avouent s’intéresser à d’autres styles de musique, comme ce qui se jouer à la radio. Mais aucun ne rebute à écouter Carmen et d’autres classiques.

«On aimerait avoir plus de pièces à écouter», disent tour à tour William et Sophie. Lauryanne trouve l’expérience très instructive. «J’aime bien la musique même si c’est rare que j’écoute de la musique classique. C’est bien fait et amusant», insiste-t-elle.

Et William ajoute : «c’est le fun de pouvoir écouter chacun des instruments». Maïka et Sophie continuent : «On apprend différents styles de musique», soulignant qu’elles jouent de la flûte, du djembé et du ukulélé.

Pendant que chacun remplit le questionnaire, un élève se demande pourquoi il n’est pas possible de mettre la musique sur pause pendant qu’il explore la documentation.

Comme il s’agit d’une expérience nouvelle autant pour l’OSQ que les écoles, l’application devient un outil ponctuel dans son enseignement, souligne Mireille Soucy.

«Je peux m’en servir dans un cours pour isoler un instrument. Et les informations écrites sont très pertinentes. C’est une belle manière de faire découvrir l’orchestre symphonique de Québec en même temps», conclut-elle.

DES PROJETS POUR SEPTEMBRE

La rubrique fait relâche jusqu’au retour en classe en septembre, mais vous, les parents, les enseignants et les membres de la direction des écoles, vous connaissez les projets qui font vibrer les enfants. Tenez-moi au courant de ces projets et j’irai dans les classes pour raconter leur histoire ! Écrivez-moi à ytherrien@lesoleil.com