L’exposition «Infinity Mirrored Room : The Souls of Millions of Light Years Away» à l’Art Gallery of Ontario en 2013.

Les courges de l’infini

Si vous naviguez un tant soit peu dans le monde des images virtuelles (ou les musées d’art contemporain), les courges picotées de Yayoi Kusama ont sûrement déjà attiré votre attention.

À 90 ans, la sculptrice, peintre et performeuse japonaise a développé une signature reconnaissable par ses multitudes de cercles, ses couleurs vibrantes, ses flottements et ses miroirs qui plongent le visiteur dans l’infini. Elle a aussi fait sa marque en mode avec des pantalons à pois, des robes psychédéliques, des tuniques aux influences japonisantes, ses robes pour plusieurs personnes et ses vêtements transparents.

Artiste totale, elle a aussi signé pas moins de 19 romans. L’une de ses œuvres les plus vues est certainement l’immense citrouille géante gonflable installée au bout d’une jetée sur l’île japonaise de Naoshima, où fleurit l’art actuel sous toutes ses formes grâce à un excentrique milliardaire.

À découvrir sur yayoi-kusama.jp (en anglais).

L’exposition «Infinity Mirrored Room : The Souls of Millions of Light Years Away» à l’Art Gallery of Ontario en 2013.
L’immense citrouille gonflable installée sur une jetée de l’île japonaise Naoshima, en 2011.
La sculpture «Life of the Pumpkin Recites, All About the Biggest Love for the People», à la place Vendôme à Paris en octobre 2019, lors de la «FIAC Hors les Murs».
L’exposition «Infinity Mirrored Room : The Souls of Millions of Light Years Away» à l’Art Gallery of Ontario en 2013.
L’exposition «Infinity Mirrored Room : The Souls of Millions of Light Years Away» à l’Art Gallery of Ontario en 2013.
Yayoi Kusama lors d’une de ses performances.
Yayoi Kusama est reconnue pour l’utilisation des cercles dans ses œuvres.
L’exposition «Infinity Mirrors» de Yayoi Kusama à Washington en 2017.
L’artiste Yayoi Kusama