Les «bijoux» de Volage Chocolats

On mange aussi avec les yeux, paraît-il. Heureusement pour Andréanne Charest, dont les chocolats fins ont de quoi ravir la prunelle. Ça tombe bien, elle vient de lancer son commerce baptisé Volage Chocolats.

Ne trouvant rien d’assez inspiré à offrir en cadeau à ses proches, la jeune femme de Québec a décidé de prendre la fève de cacao par la cabosse et d’apprendre l’art du chocolat «créatif». Nulle place pour la banalité dans son projet.

«Le contact avec des super-produits et des collègues créatifs au restaurant Laurie Raphaël où je travaillais comme serveuse-sommelière a raviver quelque chose en moi», dit celle qui a étudié les arts visuels.

Au bout d’un an et demi d’apprentissage, de tests ainsi qu’un stage à l’atelier de Melissa Coppel à Las Vegas, Mme Charest a lancé officiellement cette semaine sa boutique en ligne Volage Chocolats. Les ingrédients «du terroir, de sources responsables, locales et sauvages ou issus de culture raisonnée» y trouvent une place d’honneur. Sa spécialité : les pralines, ces petits chocolats fourrés qu’elle peint avec minutie depuis «sa tanière dans Montcalm».

Elle confectionne des coffrets de neuf morceaux différents au prix de 27 $. «C’est une offre alternative de chocolats pour les trippeux, ceux qui veulent se gâter en se payant une expérience unique.»

Info: chocolatsvolage.com et @volagechocolats sur Facebook et Instagram


*Votre commerce ferme ou votre activité est annulée ou reportée en raison de la COVID-19? Vous ouvrez un commerce, lancez un produit ou organisez un nouvel événement? Vous avez des idées ou des suggestions pour Le Mag? On veut le savoir! Écrivez-nous maintenant à lemag@lesoleil.com.