En canot sur la rivière Ashuapmushuan.

Les 10 coups de cœur Mag de 2019

L’année 2019 a été riche en événements intéressants et en sujets passionnants. Suffit de relire les pages du Mag pour le remarquer… de nouveau. Voici donc pour vous une sélection de 10 articles publiés au cours des 12 derniers mois qui vous ont informé et intéressé — du moins, on l’espère! — et dont on se souvient avec intérêt et affection. Bonne relecture!

Le jour où elle a laissé fiston dans l’auto
9 mars

Un enfant costumé en superhéros se tient sur un toit en pente. Cette photo, sur la couverture du livre Small Animals : children in the age of fear, a saisi le père poule en moi. L’auteure, Kim Brooks, est une mère ordinaire qui a été poursuivie en justice parce qu’elle a laissé son fils de 4 ans dans l’auto pendant qu’elle allait faire une course rapide. Au lieu de se confondre en excuses, elle a osé dénoncer l’obsession sécuritaire dans laquelle la génération Z — celle des enfants née entre 1995 et 2012 — a grandi. Vous avez été nombreux à vous y reconnaître. Moi le premier. Marc Allard

À relire ici.

*****

Comment stimuler les enfants doués?
9 mars

Dans un dossier publié en mars, nous nous penchions sur les enfants doués, ces électrons libres qui bouillonnent d’émotions, de questions, et dont le haut potentiel intellectuel a besoin d’être nourri. À travers les témoignages d’un adolescent, de parents, d’une psychologue et d’un directeur d’école, nous avons cherché à démystifier le phénomène. Les nombreux messages reçus témoignent que ce dossier vous a touché et intéressé. Josianne Desloges

À relire ici.

Doué, Jacob a traversé son primaire et son secondaire en ayant un haut potentiel intellectuel.

*****

La renaissance de La Tanière
20 mars

Elle était attendue, la renaissance de La Tanière, dans le milieu gastronomique de la capitale! C’est finalement le 20 mars que le restaurant Tanière3 a accueilli ses premiers clients dans les voûtes de maisons centenaires de la place Royale, en leur proposant une expérience unique où tous les sens sont en éveil. Un «parcours» d’une vingtaine de services où terroir et histoire se rencontrent. Chapeau au chef François-Emmanuel Nicol et son équipe, qui prennent la relève de cette mythique institution avec brio! Raphaëlle Plante (collaboration spéciale)

À relire ici, ici et ici

Quebec - Experience gastronomique a la Tani‡®re - 06/13/2019 - le 13 juin 2019 - Photo Caroline Gregoire

*****

Maman en solo
11 mai

Après la publication de Maman en solo, Véronique, qui raconte son choix d’avoir eu un enfant seule, a reçu une avalanche de courriels et de témoignages. Son histoire en a touché plusieurs. Si ses relations amoureuses n’ont pas fonctionné à une époque, elle n’a pas voulu passer à côté de la maternité. Après 16 inséminations artificielles, Véronique a appris qu’elle était enceinte à 34 ans. Avec sa fille Sophie, elle roule sa bosse avec bonheur, entourée d’un réseau pour l’aider. Comme quoi «on peut créer une famille non traditionnelle qui va être aussi épanouissante». Alexandra Perron

À relire ici

Véronique et sa fille Sophie

*****

L’ouverture du Grand Marché
14 juin

Le déménagement du Marché du Vieux-Port a amené son lot de craintes, voire de scepticisme. Mais ce sont des clients enchantés qui ont découvert le nouveau Grand Marché, dès le 14 juin, sur le site d’ExpoCité. Ils y retrouvent la majorité des marchands qui étaient au Vieux-Port, ainsi que plusieurs nouveautés. En résumé : 31 commerces permanents, 80 étals saisonniers et plusieurs services, dont le restaurant Les Arrivages, l’Espace famille et l’école de cuisine de La Tablée des Chefs. Actuellement, c’est le marché de Noël qui bat son plein jusqu’au 31 décembre. Raphaëlle Plante (collaboration spéciale)

À relire ici, ici, ici et ici

L'ouverture du Grand Marché.

*****

Le peintre qui hallucine pour son art
20 juillet

Le LSD pour les Beatles, la marijuana pour Willie Nelson, l’absinthe pour Van Gogh. L’histoire de l’art est jonchée de seringues usagées, de papiers à rouler et de verres vides. Le peintre américain Bryan Saunders en sait quelque chose. Il a osé goûter à une foule de substances pour ensuite dessiner des autoportraits. Cet artiste de la conscience altérée a raconté au Soleil comment la drogue, l’alcool et les médicaments contribuent au processus créatif. Et pourquoi il était peut-être allé trop loin dans ses recherches… Francis Higgins

À relire ici

*****

Une semaine de canot-camping sur l’Ashuapmushuan
10 août

La journaliste stagiaire Maude Petel-Légaré avait 17 ans quand elle a fait son premier séjour — long de 23 jours — sur la rivière Ashuapmushuan, au nord-ouest du Lac-Saint-Jean. Un défi de taille où seule la nature la guidait. Sept années plus tard, elle est retournée en «mission» sur cette rivière qui lui a fait découvrir l’amour du silence, des rapides, de l’odeur du feu, des épinettes et de la rosée du matin. Un récit intime qui a permis à la reporter du Soleil de «recoller les morceaux de son appel de l’aventure». Francis Higgins

À relire ici

En canot sur la rivière Ashuapmushuan.

*****

Gourmets, les petits Québécois?
14 septembre

Un jour, l’ami de mon fils en visite à l’heure du lunch me dit qu’il préfère les crevettes tempura. Plus tard, ma fille commande un risotto verde au resto, pendant que le fils de mon amie exige son steak saignant. Autant d’exemples pour me mettre sur la piste du reportage Gourmets, les petits Québécois? Entre la poutine et les sushis, le cœur de nos enfants balance. Certains ont déjà avalé des insectes, mais préfèrent le spaghetti. Constat d’une nutritionniste : les enfants sont des mangeurs de leur temps, exposés à une grande variété de mets, dès le CPE! Alexandra Perron

À relire ici

*****

Grandir à la ferme : la garderie dans le champ
21 septembre

Certains reportages ont le don de mettre en lumière l’appétit des lecteurs pour des idées nouvelles. À voir la réaction positive à la présentation du CPE Les Pouces Verts, une installation du CPE la Courtepointe installée sur les terrains de la Ferme Bédard Blouin, à Beauport, on comprend que de plus en plus de parents s’intéressent au concept de garderies en nature. L’idée de faire passer le plus de temps possible à l’extérieur aux jeunes séduit. Et pour cause : les voir sautiller dans les champs à la recherche d’insectes et cueillir des pommes fraîches, c’est inspirant! Isabelle Houde

À relire ici

Les «petits amis» du CPE Les Pouces Verts en nature.

*****

L’ouverture des Galeries gourmandes
29 octobre

Un marché alimentaire aux Galeries de la Capitale? En plus de l’aire de restauration existante? En plus du nouveau Grand Marché à quelques kilomètres de là? Si les Galeries gourmandes ont pu soulever questions et doutes, force est de constater que l’idée était bonne, 18 mois et 16 millions $ plus tard. Suffit d’y voir l’achalandage s’en convaincre. Apès tout, Lebourgneuf est en effervescence. Alors, le concept d’un marché accueillant une vingtaine de détaillants agroalimentaires en tout genre et offrant des ateliers culinaires a clairement frappé dans le mille… et fait jaser. Francis Higgins

À relire ici, ici, ici et ici

Ricardo à l'inauguration des Galeries gourmandes.

+

ÉCRIVEZ-NOUS!

Et vous, quels ont été vos sujets préférés du Mag en 2019?
On veut le savoir! Écrivez-nous maintenant à lemag@lesoleil.com pour nous expliquer ce qui vous a marqué et pourquoi.