Steeve Fortin
La coquille du manteau Interchange possède une membrane qui permet à l’humidité de s’évacuer tout en protégeant le corps des intempéries.
La coquille du manteau Interchange possède une membrane qui permet à l’humidité de s’évacuer tout en protégeant le corps des intempéries.

Se garder au chaud malgré le froid

CHRONIQUE / Nous sommes en pleine période de grands froids et l’habillement en pelures d’oignon, qui consiste à utiliser plusieurs couches de vêtement, est le moyen idéal pour se garder au chaud afin de profiter au maximum des activités extérieures. J’ai essayé pour vous différents produits de la compagnie de vêtements de plein air Columbia.

Le froid ne doit pas être un frein à vos activités extérieures et un habillement adéquat est la clé pour ne pas geler. Selon les conditions météo ainsi que votre niveau d’activité, il est nécessaire d’adapter votre habillement en conséquence. Le bon vieux manteau lourd et épais peut encore faire l’affaire lorsque vous ne bougez pas beaucoup ou pour prendre une marche, par exemple, mais dès que le niveau d’effort est augmenté, il devient alors un handicap. Son poids et son format ne sont certes pas adaptés à l’effort physique, mais son principal défaut réside essentiellement dans son manque de ventilation retenant ainsi transpiration et humidité.

Le système Omni-Heat Reflective de Columbia

Depuis plus d’un mois, je fais l’essai de certains produits de la compagnie de vêtements de plein air Columbia. Malgré que les températures sont anormalement clémentes pour cette période de l’année, j’ai pu tout de même essayer convenablement les produits prêtés par Columbia qui ont tous comme particularité commune le système Omni-Heat Reflective, qui consiste en une couche thermale réfléchissante composée de petits points d’aluminium. Aux premiers abords, cette couche d’aluminium peut nous faire sentir comme une patate au four, mais dans les faits, elle s’avère plutôt efficace. J’ai donc essayé des sous-vêtements, un manteau 3 en 1 et des bottes.

La couche isolante ou communément appelée «doudoune» peut être utilisée seule ou avec une coquille. Elle permet de garder la chaleur tout en évacuant l’humidité.

Comme un oignon

L’habillement en pelures d’oignon est la solution la mieux adaptée pour profiter pleinement des plaisirs hivernaux tout en restant au chaud. Ce type de technique consiste à porter plusieurs couches de vêtements, permettant ainsi au corps de se maintenir chaud et sec. Mais attention, pour que ce soit efficace, chaque couche doit être composée du bon type de vêtements, car il ne suffit pas de superposer aléatoirement l’ensemble de sa garde-robe pour obtenir des résultats probants ! L’avantage de l’habillage par couches est sa grande flexibilité, car selon l’effort et la température, vous n’avez qu’à retirer ou ajouter une couche de vêtements et le tour est joué.

La combinaison idéale doit être composée de sous-vêtements, d’une couche isolante ainsi que d’une coquille protectrice agissant comme barrière avec l’extérieur. L’ensemble doit retenir la chaleur tout en évacuant l’humidité de la surface du corps vers l’extérieur, ce que les vêtements spécialisés font avec succès.

Heavyweight: Mon coup de coeur !

• Collant Heavyweight II : 56$

La technologie Omni-Heat Reflective est au coeur des produits hivernaux de Columbia et est constituée de petits cercles d’aluminium qui réfléchissent la chaleur vers le corps, tout en évacuant les surplus d’humidité et de chaleur vers l’extérieur.

• Haut à manches longues Heavyweight: 59$

Les sous-vêtements sont la base d’un système d’habillement par couches, car ils sont directement en contact avec le corps, devant ainsi évacuer l’humidité tout en vous gardant au sec et au chaud. Malgré la doublure intérieure Omni-Heat Reflective, l’ensemble composé d’un collant Heavyweight II et d’un chandail Heavyweight est le produit au sommet de l’échelle de chaleur chez Columbia, alors selon le niveau d’effort physique anticipé combiné à la température extérieure, il se peut fort bien que ceux-ci soient beaucoup trop chauds.

Ces sous-vêtements sont définitivement une belle découverte chez Columbia et s’avèrent d’une redoutable efficacité par temps froid. Au niveau technique, l’Omni-Heat Reflective permet au corps de rester au chaud et d’évacuer l’humidité sur la peau vers les couches supérieures de vêtement, permettant ainsi au corps de rester chaud et sec malgré des températures très froides.

Les bottes Fairbanks Omni-Heat sont légères et imperméables, idéales pour la marche, mais pas assez chaudes pour des activités plus extrêmes.

Manteau Interchange Tolt Track : 224$

Ce manteau 3 en 1 est composé d’une «doudoune» à isolation synthétique similaire au duvet munie, évidemment, du système Omni-Heat Reflective. Celle-ci est légère et peut être portée seule ou, bien sûr, avec la coquille imperméable qui rend alors l’ensemble beaucoup plus efficace par basses températures. L’ensemble est un bon rapport qualité-prix pour les amateurs de plein air occasionnels qui ne veulent pas nécessairement se ruiner pour acquérir une couche isolante et une coquille à membrane imperméable et respirante !

Bottes Fairbanks Omni-Heat: 128$

Les bottes Fairbanks Omni-Heat sont étonnamment légères et confortables pour des bottes d’hiver. Elles possèdent une membrane imperméable et respirante, ainsi qu’une légère couche d’isolant complétée, évidemment, par le revêtement d’aluminium Omni-Heat.La semelle de caoutchouc est parfois un peu glissante sur certaines surfaces, mais ce problème est également présent sur bon nombre de bottes chez les autres compagnies. Ce sont avant tout des bottes de marche intermédiaires conçues pour un usage quotidien lors de courts déplacements, car pour les utilisations un peu plus intensives, elles ne sont pas des plus chaudes, et ce, même si le fabricant prétend qu’elles sont conçues pour des températures de -32 degrés Celsius .