Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Steeve Fortin
Le Quotidien
Steeve Fortin

En 2021, le temps est venu de...

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Avec tout ce qui s’est passé dans l’actualité dans la dernière semaine, j’ai l’impression que 2021 s’annonce forte en rebondissements, moi qui croyais que 2020 avait été des plus intenses! La technologie sera encore au coeur de l’actualité, pour de bonnes et de mauvaises raisons. Comme c’est désormais la tradition, voici mes attentes technologiques pour 2021.

Taxer les géants du Web

Les déficits gargantuesques engendrés par la pandémie nécessitent, inévitablement, des mesures fiscales de la part des gouvernements, afin de réduire les impacts de cette catastrophe sanitaire et économique. Les géants du Web sont les seuls gagnants de cette crise, engrangeant des profits records, tout en étant quasi libres d’impôts.

Il est pourtant logique qu’une entreprise qui réalise des affaires dans un pays soit imposée et taxée par celui-ci. Mais ce n’est décidément pas le cas des entreprises du Web...

En 2021, la pression économique imposée par la crise sanitaire sera-t-elle le combustible nécessaire aux États pour légiférer contre ces hors-la-loi d’Internet ?

Se protéger des attaques informatiques

Le nombre d’attaques informatiques se multiplie depuis quelques années. Ce phénomène prend de l’ampleur de manière exponentielle. Par exemple, les attaques de type rançongiciel ne ciblent plus seulement les particuliers et les petites entreprises plus vulnérables ; elles ont désormais les organismes gouvernementaux et les grandes entreprises dans leur ligne de mire. Ce type d’attaque fait des dommages majeurs, certes, mais il ne représente qu’une infime partie des attaques informatiques perpétrées dans le monde.

En 2020, une attaque informatique majeure a été effectuée à travers une faille d’Orion, de Solarwind, un logiciel de gestion de systèmes informatiques employé par bon nombre d’organisations gouvernementales. Les impacts de cette attaque sont encore flous, mais chose certaine, lorsque ces assauts touchent des organisations telles que le Pentagone, le Trésor américain et l’agence de l’énergie responsable du nucléaire aux États-Unis, ils se doivent d’être pris très au sérieux.

Bien que la Guerre froide soit chose du passé depuis une trentaine d’années, la Russie et la Chine sont des acteurs majeurs de cette guerre cybernétique.

En 2021, des attaques informatiques majeures paralyseront sans doute de nombreux services essentiels. Ainsi assisterons-nous à une pandémie numérique ?

Déployer la technologie 5G

La technologie cellulaire de cinquième génération se déploie progressivement dans plusieurs grandes villes canadiennes. Ce déploiement majeur se fait relativement lentement, d’autant plus que le gouvernement canadien n’a pas encore pris de décision par rapport à l’équipementier chinois Huawei, soupçonné d’espionnage par le gouvernement américain. Cette lenteur décisionnelle de la part du fédéral fait en sorte que le Canada accuse un certain retard dans la mise en place du réseau de cinquième génération.

Les fournisseurs de services cellulaires vont dépenser des milliards de dollars dans les zones urbaines pour offrir la couverture 5G, tandis que plusieurs régions peinent à avoir un signal cellulaire tout court...

Pour les fournisseurs canadiens, la technologie 5G est un véritable Eldorado, car qui dit vitesse de téléchargement, dit consommation de données ; et qui dit consommation de données, dit facture élevée!

Intégrer l’intelligence artificielle

L’évolution de la technologie passe inévitablement par l’intelligence artificielle qui, depuis quelques années, trouve sa niche dans tous les domaines, ou presque. L’apprentissage automatique (machine learning) est relatif au volume de données et à la capacité de corroboration et d’analyse de celles-ci.

Par exemple, le 30 janvier 2019, l’intelligence artificielle au service de la santé a permis à une entreprise canadienne de sonner une alerte en rapport avec une épidémie d’un nouveau virus en provenance de Wuhan, en Chine, et ce, neuf jours avant l’annonce de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L’intelligence artificielle est un incontournable et sera assurément mise davantage à contribution dans le système de santé, dans le but d’obtenir des modèles prévisionnels qui vont au-delà du modèle statistique conventionnel. Avec l’intelligence artificielle, il est possible d’anticiper le taux d’occupation des hôpitaux et les ressources nécessaires selon divers scénarios.

L’intelligence artificielle est utilisée à toutes les sauces, que ce soit au niveau du commerce en ligne, des réseaux sociaux, des voitures autonomes, des drones ou des usines 4.0.

L’année 2021 sera encore une fois mouvementée, et il est difficile d’anticiper le moment du retour à la vie dite normale. Plusieurs entreprises retardent le lancement de leurs produits en raison du ralentissement économique. Avec le Consumer Electronic Show, qui se tiendra virtuellement dans quelques jours, du 11 au 14 janvier, nous aurons une meilleure idée de l’impact de la pandémie sur la technologie.