La falaise colorée de Sainte-Anne-de-Beaupré.
La falaise colorée de Sainte-Anne-de-Beaupré.

Le paradoxe de l’automne

Francis Higgins
Francis Higgins
Le Soleil
Depuis 40 ans, Pierre Lahoud fait le tour du Québec... du haut des airs. Cet «historien volant» a immortalisé nos plus beaux paysages, dont ces splendides clichés de couleurs d’automne partagés chaque semaine avec les lecteurs du Mag. Aujourd’hui, la falaise colorée de Sainte-Anne-de-Beaupré.

«À Sainte-Anne-de-Beaupré, toute la falaise de la côte est peuplée d’érables à sucre. Le mélange du rouge et du jaune est assez exceptionnel! Le paradoxe de l’automne, c’est que c’est ce foisonnement de couleurs qui nous prépare à la blancheur. Comme si la nature s’éclatait pour nous préparer au blanc manteau d’hermine de l’hiver», raconte M. Lahoud. 

«Cette photo rappelle aussi à quel point ce secteur est fragile. C’est probablement l’un des sites les plus visités au Québec avec près d’un million de pèlerins chaque année. Mais on fait face à un mouvement d’abandon de nos bâtiments patrimoniaux, comme le monastère des rédemptoristes et le Cyclorama, que notre société va devoir assumer un jour. D’ici 20, 30 ou 40 ans, ce site sera pratiquement désert… ou renaîtra d’une certaine façon. La vue de cet endroit, aussi beau soit-il à l’automne, nous amène à se questionner sur l’avenir.»

Propos recueillis par Francis Higgins

Info : pierrelahoud.com

+

À VOIR AUSSI :

Un bouquet de couleurs d’automne!

La falaise colorée de Sainte-Anne-de-Beaupré.