La Montérégiade fait la jonction entre les Cantons-de-l’Est et la Montérégie. Cette portion de la Route verte propose 48 kilomètres bien comptés dans un environnement tantôt urbain, tantôt rural.

L’appel de la Montérégie

CHRONIQUE / Ah, l’appel de la Montérégie! Univers à la géographie invitante pour le cycliste allergique aux pentes longues à remonter et où l’asphalte est reine. Même les routes de campagne sont asphaltées!

Pas étonnant qu’on y a recouvert la quasi-totalité des pistes cyclables.

D’Iberville à Granby en passant par Farnham, La Montérégiade fait la jonction entre les Cantons-de-l’Est et la région de la Montérégie. Cette portion de la Route verte propose 48 kilomètres bien comptés dans un environnement tantôt urbain, tantôt rural. On roule la plupart du temps en pleine nature, à travers bois et champs.  

Entre Granby et Farnham, il ne manquait que quelques kilomètres pour pouvoir dire que le tronçon se faisait sur le bitume. On a complété dans les derniers mois le tronçon de 5,2 kilomètres encore sur le caillou à la hauteur de Saint-Alphonse-de-Granby. Le pavage est lisse à souhait. 

Il est où le bonheur?

Même sensation dans le secteur de la MRC du Haut-Richelieu. Un autre tronçon de 4,6 kilomètres, élargi et pavé à l’automne 2018, a reçu une couche de ce même revêtement tant recherché, entre la rue Croisetière à Saint-Jean-sur-Richelieu et le rang Double à Mont-Saint-Grégoire.

Pour s’y rendre toutefois, à partir de Farnham, il faut affronter une section d’une douzaine de kilomètres qui n’a pas encore reçu le même amour. On vit alors le yin et le yang de la piste cyclable. Espérons qu’on n’a pas tout consacré les fonds à l’asphalte pour délaisser cette portion toujours sans pavage…

Même si le parcours est plat, cette piste cyclable n’est pas « plate » pour autant. 

Surtout quand un parachutiste atterrit près de vous, à quelques dizaines de mètres. C’est que la piste cyclable longe les installations de Parachutisme Nouvel Air, à Farnham. L’entreprise vient de changer de nom pour Parachute Montréal Rive-Sud. Quand le temps est propice à ce genre d’activité, les cyclistes peuvent admirer les prouesses de ces amateurs de sensations fortes et les décollages du gros avion qui les transporte.

La piste cyclable longe les installations d’un centre de parachutisme à Farnham.

Un peu plus loin vers l’ouest, alors que la piste traverse un secteur agricole, les cyclistes doivent rouler sur une grille de métal électrifiée. Rien de bien dangereux, à peine six volts, et on ne sent absolument rien en raison du caoutchouc de nos pneus. Il s’agit en fait d’une sorte de clôture électrique au sol pour empêcher les vaches de gambader sur la piste cyclable en allant d’un champ à l’autre. C’est expliqué sur une pancarte. Intrigant quand on ne le sait pas.

L’équipe qui fait la promotion de la Montérégiade vante cette piste cyclable qui se trouve au cœur d’une « région où l’agroalimentaire est roi ». Tous les samedis de 8h à 13h, jusqu’au 5 octobre, le Marché de la Station Gourmande de Farnham ouvre ses portes et propose un choix de produits du terroir. La voie cyclable passe juste à côté. Belle occasion de prendre une pause en dégustant des petits fruits!

Désagrément ici pour un Estrien: l’ancien siège social délabré de la tristement célèbre compagnie ferroviaire Montreal, Maine & Atlantic Railway (la défunte MMA) s’y trouve toujours à proximité. En voyant l’édifice rappelant la tragédie de Lac-Mégantic, on se demande pourquoi il n’est toujours pas détruit.

Le lien : www.tourisme-monteregie.qc.ca/membre/la-monteregiade

Mon truc du dimanche : Si on souhaite pique-niquer, mais qu'on ne veut pas traîner notre repas sur le vélo, on peut se garer au milieu de la randonnée qu’on projette de faire, dans un stationnement près d’un parc par exemple. On peut alors laisser la bouffe dans le coffre de la voiture dans un contenant gardant au froid. L’avant-midi, on roule aller-retour dans une direction. On mange. Après le repas, on roule aller-retour dans l’autre direction. 

Du lundi au dimanche : Le dimanche 28 juillet se tiendra l’événement Cyclo-découvertes-Yvan-Martineau dans le secteur Nicolet-Yamaska. Il s’agit d’une randonnée cycliste populaire d’une journée. L’activité se tient au profit de la Fondation québécoise pour les enfants malades du coeur. Le lien : www.cdym.ca

Vos suggestions et commentaires à cplante@latribune.qc.ca.

Twitter : @cplante2

Facebook : facebook.com/claude.plante2

Les cyclistes doivent rouler sur une grille de métal électrifiée qui en fait d’une sorte de clôture au sol pour empêcher les vaches de gambader sur la piste.