Le coin lecture du 15 août 2020

Francis Higgins
Francis Higgins
Le Soleil
Voici pour vous, jeunes mordus de lecture, une sélection de livres à ne pas manquer, choisis par des gens qui s’y connaissent… et un journaliste du Mag!

L’histoire du Corbac aux baskets
Fred, Dargaud

L’histoire du corbac aux baskets est une bande dessinée écrite par l’auteur Fred, plus connu pour la série des Philémon. Ce livre nous raconte l’histoire d’Armand Corbacobasket, un homme mystérieusement transformé en corbeau géant qui se rend chez un psychologue (nommé Verle Corbo), car son nom lui inspirait confiance. Le médecin demande à Armand de lui raconter son histoire, du matin où il s’est transformé en corbeau jusqu’à son arrivée à la clinique du docteur… À mon avis, le style graphique choisi par l’auteur fonctionne vraiment bien avec le scénario. Louvoyant entre humour, métaphores et absurdités, L’histoire du corbac aux baskets est un livre pour quiconque aime l’humour absurde.
Noé Lalande-Perron
Lecteur de 13 ans

*****

Marcher sur une ligne de trottoir, ça jamais! 
(à partir de 8 ans)
Émilie Rivard, Éditions FouLire

Rien de plus naturel que d’avoir peur. Avoir des sueurs froides en hauteur ou la chair de poule en pensant au monstre qui se tapit sous le lit. Mais si vous êtes de ceux qui ont la trouille des chats noirs se prélassant sous un escabeau par un vendredi 13 de septembre, il est fort possible que vous ayez besoin des services du club des superstitieux. Heureusement pour vous, cette année ses membres Maëva, Alex, Piment et Valérianne ont décidé de déclarer la guerre aux superstitions en tout genre. De la plus grave à la plus farfelue. Fini d’être des super trouillards superstitieux. Il est temps de se relever les manches et de devenir supercourageux! Prêt pour l’aventure?
Vicky Sanfaçon
Librairie Pantoute

*****

Un héros pas comme les autres 
(à partir de 9 ans)
Anne-Marie Desplat-Duc, Flammarion Jeunesse

Le jeune paysan Mathias travaille dans les champs en France, au Moyen Âge, il y plus de 500 ans. Sa passion ne se porte pas sur le foin qu’il fauche, mais plutôt sur la jolie Aélis, fille du seigneur local. Mais la princesse est promise en mariage à un autre, ce qui rend Mathias furieux de jalousie. Il a toutefois un as caché dans sa manche : il peut parler directement à l’auteure! Et notre héros ne se gêne pas pour lui dire sa façon de penser, ni même à négocier avec elle pour obtenir un coup de pouce occasionnel. Mais l’écrivaine abasourdie n’a pas que ça à faire (après tout, elle est bien réelle, elle!), ce qui laisse parfois son personnage dans de beaux draps. Mathias arrivera-t-il à séduire la belle Aélis? Ses amis le croiront-ils fou de parler à une auteure que personne d’autre ne voit? Un héros pas comme les autres est un roman «chevaleresque» fort sympathique. Les discussions du héros avec l’auteure sont hautement divertissantes, autant que son caractère bouillant!
Francis Higgins
Journaliste au Mag

Rubrique assemblée par Francis Higgins